3 min de lecture Présidentielle 2017

Nicolas Dupont-Aignan : les mesures de son programme pour les femmes

ÉCLAIRAGE - Lutte contre les violences, santé, travail... Que propose le candidat et président du parti "Debout la France" pour améliorer la vie des femmes ?

Nicolas Dupont-Aignan, Président du parti Debout la France, le 1er février 2017
Nicolas Dupont-Aignan, Président du parti Debout la France, le 1er février 2017 Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

"Mon projet est le meilleur", déclarait au début du mois de mars le candidat Debout le France au micro de RTL. Ce dernier a convaincu suffisamment d'élus pour s'assurer une place dans la course à la présidentielle 2017. Ce sera donc aux Français et aux Françaises de déterminer le 23 avril prochain si Nicolas Dupont-Aignan a raison (ou non) en affirmant cette phrase. 

La rédaction de Girls a choisi de les passer aux cribles afin d'en extraire les mesures concernant directement les femmes. Nicolas Dupont-Aignan a divisé ses propositions en plusieurs grands thèmes allant de la défense à la justice, en passant par les affaires européennes, la culture, le bien-être animal et le “combat pour les femmes”, illustré sur le site internet du projet présidentiel du candidat par un symbole : celui du féminisme (un poing levé dans le symbole féminin).

Dans cette section spécialement dédiée aux femmes, Nicolas Dupont-Aignan propose trois grands axes de réflexion. Le président du parti Debout le France parsème également, dans d'autres grandes thématiques (notamment la santé et le travail), des mesures touchant également les citoyennes françaises.

La lutte contre les violences physiques et psychologiques

Nicolas Dupont-Aignan indique dans son programme vouloir "lutter contre les violences physiques et psychologiques" des femmes. Pour ce faire, le candidat propose, en premier lieu, de "libérer les femmes des ‘prisons textiles’ dans les universités, les hôpitaux et les entreprises par le bannissement de tous signes d’appartenance religieuse dans ces lieux comme cela a été fait à l’école". Par "prisons textiles", Nicolas Dupont-Aignan semble vouloir désigner ici le hijab, dont le port est effectivement interdit dans les écoles françaises et autorisé dans d'autres lieux comme l'université.

À lire aussi
Emmanuel Macron devant la Pyramides du Louvre, le 7 mai 2017 présidentielle 2017
Macron président : les associations féministes restent "vigilantes"

Autres proposition du candidat pour réprimer les violences faites aux femmes : la création d'un centre d'hébergement d'urgence, la mise à disposition de téléphones "touche grand danger", le renforcement de sanctions "contre les propos ou images misogynes allant jusqu'à l'appel à la violence", "notamment dans les chansons", souligne-t-on dans ce programme, ainsi que la mise en place d'un "vrai plan de lutte contre le harcèlement", qui serait, selon Nicolas Dupont-Aignan, passible d'une "amende spécifique dissuasive en plus des peines de prison".

Enfin, pour lutter contre les violences, le président du parti Debout la France souhaite instaurer des peines plancher "d'une implacable sévérité envers les auteurs de violences" envers les femmes, qu'elles soient conjugales ou pas.

Nicolas Dupont-Aignan s'exprime également dans cette partie de son programme sur la prostitution. Il y explique vouloir "aider les femmes victimes des réseaux de prostitution à retrouver leur liberté", sans s'étendre d'avantage sur le sujet. 

L'égalité au travail

Pour lutter contre les inégalités dans le monde du travail, Nicolas Dupont-Aignan propose plusieurs mesures. D'abord, le candidat écrit dans son programme qu'il envisage la création d'un label "H-F", afin de permettre un "allègement de cotisation pour les entreprises respectant l'égalité salariale".

Celles qui ne le font en revanche pas se verront attribuer un "malus", ajoute le candidat, qui souhaite également "mettre en place un droit à la formation à la suite d'un congé maternité ou congé parental pour facilité les évolutions professionnelles" de chacun.

Côté retraite, Nicolas Dupont-Aignan propose d'améliorer "la protection des conjointes de commerçants, artisans et agriculteurs qui ont œuvré à l’activité de leur conjoint en validant plus supplément leurs trimestres de cotisation vieillesse". 

Enfin, le candidat souhaite "instaurer un service national civique et militaire mixte (femmes et hommes ensemble) de trois mois, au cours duquel les jeunes auront droit à un passage du permis de conduire". 

Les femmes et la famille

La famille est l'un des grands thèmes de Nicolas Dupont-Aignan dans lequel ce dernier affirme vouloir "revenir sur le décalage de la prime de naissance du septième mois de grossesse au deuxième mois après la naissance". 

De plus, le candidat Debout la France écrit dans son programme vouloir "garantir la filiation biologique père/mère et renforcer l’interdiction pénale de la GPA (Gestation pour autrui)". Son autorisation est cependant plébiscitée par les jeunes (femmes et hommes), selon un sondage Harris interactive pour RTL Girls

La santé au féminin

Côté contraception, le candidat à la présidentielle Debout la France souhaite "favoriser les campagnes d’information sur la contraception réalisées par le Planning familial y compris auprès des jeunes au lycée", mais aussi "améliorer la couverture sociale des praticiens de santé féminins en congé maternité". 

Enfin, Nicolas Dupont-Aignan indique vouloir "infléchir la politique de santé publique afin que l’offre de soins spécifiques aux femmes (gynécologie, maternité, accès à l’IVG, fréquence des tests de dépistage et de contrôle…) soit correctement assurée."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Politique Nicolas Dupont-Aignan
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants