5 min de lecture Portrait

Morgane Enselme, preuve qu'une blogueuse peut être éthique

GIRL CRUSH - Rencontre avec une "blogueuse feel good" qui met du baume au cœur.

Morgane Enselme tient un "blog éthique et bonne humeur"
Morgane Enselme tient un "blog éthique et bonne humeur" Crédit : Morgane Enselme
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Elle est comme son blog. Elle part - et parle - dans tous les sens mais reste - toujours - guidée par sa positivité. Sur son compte Twitter, Morgane Enselme s'autoproclame "blogueuse feel good". La rencontre, en chair et en os un mercredi froid de début janvier, nous a mis un peu de baume au cœur. Comme un chocolat chaud réconfortant au coin du feu.

Parce que Morgane, elle a des choses à dire, à raconter. Elle parle beaucoup, vite et bien, balance plein d'anecdotes sur son passé, se confie facilement sur ses rêves et ses projets futurs (mais chut). Mais après quatre heures (!) de discussion dans un café parisien, le temps manque pour ne serait-ce qu'aborder tous les sujets qui nous intéressaient. Récit décousu de cette rencontre avec une jeune femme inspirante, très (très) loin des clichés qu'on colle... aux participants d'émission de télé-réalité. 

Pourquoi elle a arrêté d'être vegan (et le vit très bien)

Revenons un poil en arrière. Morgane, on l'a découverte un peu par hasard pour un article sur les blogueuses à suivre pour mettre du vert dans son assiette. Sa plume et sa philosophie feel good nous ont tout de suite plu. On a voulu en savoir plus sur cette Parisienne qui, en novembre dernier, a publié une vidéo dans laquelle elle est explique pourquoi, après deux ans de véganisme, elle a décidé d'arrêter ce mode d'alimentation.

À lire aussi
Cardi B lors de la 61ème cérémonie des Grammy Awards, à Los Angeles le 10 février 2019 musique
Cardi B : la "fille normale du Bronx" devenue étoile du rap américain

"J’ai fait cette vidéo par honnêteté. Je voulais expliquer toutes les pistes que j’avais explorées et montrer que ce n'est pas grave de revenir sur son régime", nous explique Morgane qui reconnaît cependant des "imperfections" dans son message.

>
Pourquoi j'arrête d'être vegan après 2 ans de véganisme Date :

Si aujourd'hui les commentaires sont désactivés, c'est parce que cet espace d'expression s'était transformé en décharge d'insultes. On comprend pourquoi quand on sait que la blogueuse de 26 ans ne jure que pas la bonne humeur et l'authenticité : partager ses trouvailles cosmétiques éthiques, écrire sur la libération du téton ou encore publier des vidéos d'elle sans maquillage. "Je ne me trouve pas belle comme cela mais c'est important de le montrer, cela fait partie du jeu", dit-elle. C'est tout cela qui nous avait tapé dans l’œil, chez Morgane Enselme.

En préparant notre entretien, on épluche plus en détail son blog et ses réseaux sociaux. On a cette impression que la présence de Morgane sur Internet ne doit rien au hasard : elle est là pour s'élever vers le haut en apprenant sur elle-même, les autres et le monde. Si la blogueuse peut embarquer quelques personnes avec elle en cours de route, cela ne peut pas faire de mal. Puis, au détour d'une phrase, on découvre que la jeune femme était en demi-finale de Secret Story, saison 5.

L'aventure (et le cauchemar) "Secret Story"

D'abord, on se sent un peu bête d'être passé à côté d'une info pareille. Ensuite, on ne sait plus par quel bout on va vous présenter celle qui a défendu sa place dans la Maison de TF1 avec un secret : "Mon père s'appelle Brigitte". Trop d'angles d'attaques possible, qui font même sourire la principale intéressée quand on lui confie notre angoisse.   

En 2011, Morgane a vécu pendant 13 semaines une expérience unique. Secret Story, "c'était un rêve et un cauchemar”, nous confie-t-elle. Le rêve de pouvoir mettre sur le devant de la scène une thématique jamais abordée sur une grande chaîne de télévision nationale ; un cauchemar parce qu'il "y a une pression permanente qui te rend dingue", ajoute la jeune femme.

"Secret Story" m’a ouvert les yeux sur le monde, cela m’a fait mûrir

Morgane Enselme, blogueuse feel good
Partager la citation

On ne le lui demande pas mais Morgane affirme ne pas regretter sa participation à cette émission qui est venue la chercher, elle et son père, pour entrer dans le jeu : “J’ai eu 5 minutes pour parler de mon secret. Je m’entraînais tous le soirs dans la maison avant d’aller me coucher. Le jour où Benjamin Castaldi m’a demandé de parler de mon secret, j'avais mon texte en tête. Je sais que mon message a été entendu, que ça a raisonné. J’étais tellement à fond ! J’ai tout donné ! J’ai vécu trois mois compliqués juste pour ce moment-là”, raconte-t-elle avec un reste de passion.

Morgane est également consciente que sa vie serait différente si elle n'était pas passée par là. "Aujourd’hui est-ce que j’aurais ce blog là, cette façon de penser ? Je ne pense pas", explique-t-elle avant d'ajouter : "Cela m’a aussi ouvert les yeux sur le monde, cela m’a fait mûrir.”

L'après-Secret

Si le quotidien dans la maison des secrets n'a pas été tendre pour Morgane (regardez la série UnReal et vous comprendrez peut-être), la sortie du jeu est tout aussi violente. Voire pire ? La jeune femme, alors âgée de 21 ans, participe à quelques émissions télé ("le circuit habituel") mais renonce vite à "cette célébrité vide". Cela ne l'empêche pas de passer par la case dépression. Elle s'en sort grâce au soutien de sa famille "atypique", souligne-t-elle en souriant. Ses parents sont "ses personnes préférées au monde", confie-t-elle avec émotion. 

Mon blog, c'était un peu une thérapie

Morgane Enselme, ex-candidate de Secret Story
Partager la citation

C'est dans ce contexte que naît le blog Morgane Who, qui fêtera cette année ses 5 ans. "C’était un peu une thérapie : pour récupérer ma narration, mon image, dire qui j’étais et maintenir le lien avec mon public", raconte Morgane, qui rêve de devenir écrivain et scénariste.

Lorsqu'un candidat sort de Secret Story, les abonnés se bousculent sur leurs profils Facebook, Twitter ou Instagram. Morgane "ne savait pas quoi donner" à toutes ses personnes qui la suivaient. Adepte d'une philosophie de vie feel good, elle a décidé de répandre par l'écriture (son moyen d'expression de prédilection) des messages positifs et inspirants. "Oui il se passe des choses négatives dans le monde, mais on peut se concentrer sur ce qu’on peut faire plutôt que sur ce qu’on ne peut pas faire", assure-t-elle. 

Une dernière carte

Quand on pense que l'entretien est terminé, parce que cela fait déjà plusieurs heures que Morgane enchaîne les anecdotes effrayantes ou touchantes, on se mord les doigts parce qu'il fait nuit noire dehors et que l'on n'a pas eu le temps de parler de son père, chroniqueuse au Grand Journal sur Canal+, de son chat (parce qu'il est vraiment trop mignon), ou de son rapport au corps et à l'alimentation

On choisit d'abattre une dernière carte : le féminisme. Morgane n'utilise jamais ce mot pour se définir même si elle admire Lena Dunham, Tina Fey ou Amy Schumer, figures américaines d'un féminisme pop et moderne. "Être féministe : c’est une question que je ne me pose pas parce que je n’ai pas besoin de l’être ou de ne pas l’être pour dire ce que j’ai envie de dire", explique Morgane avant de s'étonner que des potes à elle ne voient pas qu'il existe encore aujourd'hui (oui, dans la France de 2017) des inégalités entre les hommes et les femmes, de raconter toutes les fois où elle a été confrontée au sexisme au travail et de s'offusquer de la célébrité des membres du clan Kardashian.

"Ils me rendent dingue parce que je me demande comment est-ce possible que ce soit plus facile aujourd’hui d’être admirée pour son apparence et pour sa capacité à être sexuellement désirable que par ce qu’on dit ?", s'interroge-t-elle. S'il faut de tout pour faire un monde, Morgane Enselme y occupe une place radieuse. 

Pour ne manquer aucun "Girl Crush", suivez-nous dès maintenant sur Facebook et Twitter

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Portrait Secret Story Télévision
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786617959
Morgane Enselme, preuve qu'une blogueuse peut être éthique
Morgane Enselme, preuve qu'une blogueuse peut être éthique
GIRL CRUSH - Rencontre avec une "blogueuse feel good" qui met du baume au cœur.
https://www.rtl.fr/girls/identites/morgane-enselme-preuve-qu-une-blogueuse-peut-etre-ethique-7786617959
2017-01-09 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vdU29xNHsAyp8tr3EmJ5EQ/330v220-2/online/image/2017/0106/7786623868_morgane-enselme-tient-un-blog-ethique-et-bonne-humeur.jpg