2 min de lecture Politique

Marlène Schiappa : "Il n’existe aucune zone de non-droit pour les femmes"

La secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes a fait du combat contre le harcèlement de rue l'un de ses principaux chantiers de bataille.

Marlène Schiappa à l'Élysée, le 18 mai 2017
Marlène Schiappa à l'Élysée, le 18 mai 2017
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Le harcèlement de rue, une priorité dans la politique de Marlène Schiappa. Laurence Rossignol, précédente ministre des Familles, des Droits des femmes et de l'Enfance sous François Hollande, en avait fait l'un de ses combats ; la nouvelle secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes a repris le flambeau.

Selon un communiqué du gouvernement publié mardi 13 juin, Marlène Schiappa a débuté son travail pour faire de la lutte contre le harcèlement de rue une cause nationale en mobilisant des experts et des associations sur ce sujet.

La secrétaire d'État a ainsi multiplié les rencontres avec notamment la créatrice de l'application mobile HandsAway, les collectifs Paye ta schnek et Stop Harcèlement de Rue ou encore le ministre de la Justice, François Bayrou. L'objectif : mettre en place un système de "verbalisation immédiate" a l'attention des "auteurs d'agressions sexistes comme de discriminations".

À lire aussi
Une manifestation pour le droit à l'avortement à Marseille, le 8 mars 2018 société
Européennes 2019 : un collectif veut faire de l'avortement un "droit fondamental"

Celles et ceux qui commenteront votre jupe (soi-disant "trop courte") sur votre passage, alors que vous allez chercher une baguette de pain en toute impunité, devront s'acquitter d'une somme d'argent encore indéfinie. "D’autres mesures sont en cours de discussion et d’élaboration avec les membres du gouvernement concernés", assure Marlène Schiappa, une secrétaire d'État qui refuse de voir en la France une "zone de non-droit pour les femmes".

En tant que Secrétaire d’Etat, je me rendrai partout

Marlène Schiappa
Partager la citation

Une référence à l'affaire du quartier Chapelle-Pajol, dans le nord de Paris, où les femmes seraient, selon un reportage du Parisien publié en mai dernier, interdites de marcher sur les trottoirs ou de déguster un café en terrasse. 

"Il n’existe aucune zone de non-droit pour les femmes dans la République, aucune zone interdite. En tant que Secrétaire d’Etat, je me rendrai partout", a affirmé Marlène Schiappa, qui s'est rendue "anonymement", selon le ministère, dans la fameuse rue Pajol.

Un moment d'abord partagé en images sur le compte Twitter de la secrétaire d'État avant d'être supprimé à cause d'un "bug communicationnel", selon l'entourage de la secrétaire d'État, contacté par nos confrères du Lab. "D’autres déplacements de cet ordre sont prévus, sur tout le territoire", assure cependant le gouvernement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Droits des femmes Égalité hommes-femmes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788966140
Marlène Schiappa : "Il n’existe aucune zone de non-droit pour les femmes"
Marlène Schiappa : "Il n’existe aucune zone de non-droit pour les femmes"
La secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes a fait du combat contre le harcèlement de rue l'un de ses principaux chantiers de bataille.
https://www.rtl.fr/girls/identites/marlene-schiappa-il-n-existe-aucune-zone-de-non-droit-pour-les-femmes-7788966140
2017-06-14 12:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/o0Hp7jBs4holSaIad47uOw/330v220-2/online/image/2017/0601/7788799378_marlene-schiappa-a-l-elysee-le-18-mai-2017.jpg