1 min de lecture Harcèlement

Kate Upton accuse le co-fondateur de Guess d'agression sexuelle

Le mannequin américain accuse dans le "Time" Paul Marciano, co-fondateur de la marque Guess, de lui "avoir attrapé avec force les seins" et d'avoir "joué avec eux" quand elle avait 18 ans.

Kate Upton lors d'un gala le 29 octobre 2016 à Los Angeles
Kate Upton lors d'un gala le 29 octobre 2016 à Los Angeles Crédit : Jordan Strauss/AP/SIPA
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Elle ne veut plus se laisser intimider. Kate Upton accuse Paul Marciano, co-fondateur de Guess d'agression sexuelle. Le mannequin américain de 25 ans avait posté sur son compte Twitter un message le 31 janvier dans lequel elle écrivait, à l'aune du mouvement #Metoo : "C'est décevant qu'une marque aussi iconique que Guess célèbre encore Paul Marciano en tant que directeur artistique". 

Interrogée par le Time, Kate Upton a alors précisé ses accusations : le co-fondateur de la marque lui aurait "attrapé les seins" avant de "jouer avec" lors de sa première campagne pour la marque, lorsqu'elle avait dix-huit ans, le 25 juillet 2010. "Je m'assure qu'ils sont réels", aurait-il lancé au mannequin, après que Kate Upton l'ait rejeté. 

"Malgré toutes mes tentatives pour éviter ses attouchements durant notre rencontre, il a continué de me toucher avec domination et agressivité, m’attrapant les tétons, les bras pour m'attirer plus près, mes épaules, mon cou, ma poitrine tout en me sentant (...). À un moment, il m'a attrapé le visage et m'a embrassé le visage et le bouche de force", a encore raconté Kate Upton au magazine américain. Le photographe taïwanais Yu Tsai, derrière l'objectif durant la séance photo, a assuré avoir été témoin de ce harcèlement décrit par Kate Upton.

Des accusations réfutées par Paul Marciano

Selon le mannequin, Paul Marciano aurait continué son harcèlement après cette première séance photo. Le co-fondateur de Guess, contacté par le Time, a réfuté les accusations.

À lire aussi
Louane en 2017 People
Cyberharcèlement : Louane confie être victime de grossophobie

"Je n'ai jamais été seule avec Kate Upton", a-t-il assuré avant d'ajouter : "Je ne l'ai jamais touchée de façon inappropriée. Je ne traiterai jamais un modèle Guess d'une manière aussi péjorative". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harcèlement États-Unis International
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants