3 min de lecture Harcèlement

Harcèlement sexuel au Parlement européen : Karima Delli veut en finir avec la "peur au ventre"

INTERVIEW - La députée EELV s'est exprimée au Parlement européen au sujet du harcèlement sexuel à l'intérieur de l’hémicycle.

Karime Delli est députée européenne EELV
Karime Delli est députée européenne EELV Crédit : Parlement européen
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

"Il va falloir balayer devant notre porte". Karima Delli, députée européenne EELV du Nord-Ouest, a fait partie des nombreuses personnes à prendre la parole mercredi 25 octobre au Parlement européen. 

À l'ordre du jour : la lutte contre le harcèlement sexuel. Si l'hémicycle était loin d'être rempli, les prises de parole ont été nombreuses à Strasbourg. Tandis que plusieurs élues européennes sont venues au Parlement, brandissant des pancartes où l'on pouvait lire #MeToo, le hashtag utilisé sur les réseaux sociaux par les femmes victimes de violences sexuelles depuis le dimanche 15 octobre.

Ont été alors évoqués durant la séance un "problème culturel" et des "comportements choquants" au sein même du Parlement européen. Durant sa minute de parole, Karima Delli n'a pas hésité une seconde, comme bon nombre de ses collègues (femmes comme hommes), à dénoncer ce harcèlement sexuel.

À lire aussi
Face aux plaintes de jeunes femmes harcelées ou agressées pendant des festivals, les organisateurs se mettent à agir contre ce phénomène. société
Festivals : les organisateurs s'engagent pour éviter le harcèlement sexuel

Le monde politique est fait par des hommes, pour des hommes

Karima Delli, députée européenne Nord-Ouest EELV
Partager la citation

"Chers collègues, il y a 2 hommes parmi mes collaborateurs. Est-ce qu’il m’est arrivé un jour d’enfermer l’un d’entre eux dans mon bureau, de serrer l’un d’eux contre un placard ou de leur pincer les fesses dans un ascenseur ? Jamais ! Jamais de la vie ! En revanche, cela arrive à tant de femmes ici, au Parlement européen", a-t-elle scandé.

L'élue a ensuite affirmé que "le monde politique est fait par des hommes, pour des hommes", avant de s'interroger : "Combien d’entre vous savaient, combien n’ont rien dit face à de tels comportements inadmissibles ?"

Une résolution votée

Karima Delli n'en est pas à son premier coup d'éclat sur le sujet du sexisme et du harcèlement sexuel, tous deux présents au cœur de la vie des femmes du monde politique français.

Contactée par Girls au lendemain de son intervention, la députée européenne rappelle d'emblée qu'en 2014, déjà, elle avait lancé le site Et sinon je fais de la politique, via la plateforme Tumblr (maintes fois utilisées pour dénoncer le harcèlement dans toutes les sphères de la vie des Françaises).

Karime Delli, députée européenne EELV
Karime Delli, députée européenne EELV Crédit : Tumblr/Et sinon je fais de la politique

Cette fois, la prise de parole n'est pas une initiative isolée mais bien une opération collective menée à l'échelle européenne. "Il a fallu attendre la parole des victimes, le relais sur les réseaux sociaux pour que le monde politique s'indigne et que cette thématique soit enfin à l'ordre du jour", explique à Girls Karima Delli.

Impossible d"échapper au problème pour celles et ceux qui siègent au Parlement européen. "Le débat a parmi d'agir et de voter une résolution", ajoute la députée. Avec 580 voix pour (10 contre et 27 absentions), l'hémicycle a alors affirmé sa "tolérance zéro face au harcèlement et abus sexuels"

Au programme de cette résolution : la mise en place de règles européennes contre les violences sexuelles, la lutte contre le manque de signalement des abus et la création d'un comité d'experts indépendants en charge d'examiner la situation au Parlement... "Des progrès", juge Karima Delli avant d'ajouter qu'il est "nécessaire que les États européens appliquent la Convention d'Istanbul".

Appliquer les lois

Cette Convention du Conseil de l’Europe "sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique", son nom officiel, préconise par exemple aux États de prévoir les "ressources financières et humaines appropriées pour la mise en oeuvre adéquate des (...) mesures et programmes visant à combattre toutes les formes de violences".

Elle demande également d'inclure dans les programmes scolaires "du matériel d'enseignement sur des sujets tels que l'égalité entre les femmes et les hommes, les rôles non stéréotypes des genres, le respect mutuel (...) la violence à l'égard des femmes", etc. 

À ce jour, "toutes les lois ne sont pas appliquées, confie Karime Delli. Il faut vraiment s'engager sur le plan institutionnel". Et de conclure : "La peur au ventre avant d'aller travailler, ça suffit !"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harcèlement Interview Politique
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790695297
Harcèlement sexuel au Parlement européen : Karima Delli veut en finir avec la "peur au ventre"
Harcèlement sexuel au Parlement européen : Karima Delli veut en finir avec la "peur au ventre"
INTERVIEW - La députée EELV s'est exprimée au Parlement européen au sujet du harcèlement sexuel à l'intérieur de l’hémicycle.
https://www.rtl.fr/girls/identites/harcelement-sexuel-au-parlement-europeen-karima-delli-veut-en-finir-avec-la-peur-au-ventre-7790695297
2017-10-27 12:22:21
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CcNzsNlbxCi9p-WzBut0vQ/330v220-2/online/image/2017/1027/7790697484_karime-delli-est-deputee-europeenne-eelv.jpg