1 min de lecture Harcèlement

Harcèlement : lancement de la campagne dans les transports en commun

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a dévoilé ce lundi 5 mars sa campagne de lutte contre le harcèlement dans les transports en commun.

Harcèlement ou agressions sexuelles, le quotidien des femmes dans les transports en commun doit cesser selon Valérie Pécresse
Crédit Image : Unsplash/Denys Argyriou

"Une campagne choc". Valérie Pécresse a dévoilé ce lundi 5 mars la campagne de lutte contre le harcèlement dans les transports en commun de la région qu'elle préside : l'Île-de-France. 

L'objectif de cette campagne, saluée par Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes ? "Sensibiliser chacun au harcèlement dont sont victimes trop de voyageurs, et en particulier les femmes (...) en rappelant les bons réflexes à adopter et les mesures concrètes mises en place en réponse à ces violences", telles que le numéro d'urgence 3117 ou le SMS 31177, explique la Région dans un article de 20 minutes

Concrètement, cette initiative se déroule du 5 au 27 mars en partenariat avec la RATP et la SNCF. Elle prend la forme d'affiches, dépliants, visuels et stickers "afin de toucher les victimes et les témoins qui trop souvent se taisent", précise Valérie Pécresse au quotidien francilien. 

Pousser à l'action

Sur chacun de ces visuels, on retrouve en effet le même slogan qui pousse à l'action : "Ne minimisons jamais le harcèlement sexuel. Victimes ou témoins, donnez l’alerte". La présidente de la Région souhaite en effet que les usagers et usagères des transports en commun se sentent plus concernés par le problème du harcèlement.

Au moins 267.000 personnes - dont 85% de femmes - ont été victimes d'atteintes sexuelles sur une période de deux ans, dévoilait une étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), publiée en décembre 2017.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés