2 min de lecture Télévision

Femen : "Naked War", le documentaire qu'il ne fallait pas rater

NOUS L'AVONS VU - Joseph Paris, jeune réalisateur et activiste, a suivi ce mouvement venu d'Ukraine pendant un an. Un récit au point de vue privilégié.

"Naked War", un documentaire de Joseph Paris diffusé sur LCP
"Naked War", un documentaire de Joseph Paris diffusé sur LCP Crédit : LCP
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Elles font la guerre nue (ou presque). "Elles", ce sont les Femen, un mouvement féministe venu d'Ukraine et qui s'est imposé dans le monde médiatique français comme étranger. Avec leurs opérations coup-de-poing, couronnes de fleurs sur la tête et slogans écrits en grosses lettres noirs sur leurs corps "topless", les images d'une manifestation des Femen ne passent pas inaperçues, et restent gravées dans l'imaginaire collectif.

C'est ce qu'a tenté de comprendre et d'expliquer le jeune réalisateur et activiste français Joseph Paris dans son documentaire intitulé Naked War. Réalisé en 2014, ce film est diffusé ce dimanche 26 mars sur LCP, en deuxième partie de soirée (et disponible en intégralité sur le site internet de LCP).

À la fois récit et décryptage d'un phénomène, ce documentaire offre un regard privilégié sur un mouvement né en 2008 en Ukraine avant de se propager dans le reste de l'Europe. Près de dix ans plus tard, les Femen sont toujours aussi actives et n'ont pas abandonné leur célèbre mode opératoire. 

>
Naked War - Documentaire FEMEN Date :

Paroles de militantes

"Personne ne veut se rappeler que la moitié de la planète est en état de servitude", s'exclame Sacha Chevtchenkon, l'une des membres fondatrices des Femen, en ouverture de Naked War. L'histoire du mouvement commence à Kiev, en Ukraine, dans une société patriarcale où les femmes sont attendues au foyer et non pas sur la scène politique.

À lire aussi
 Les Miss découvrent la culture locale Miss France
Miss France 2020 : concours sexiste ou promotion de la liberté des femmes ?

"Personne n’est prêt à écouter une femme criant ses problèmes dans la rue, en Ukraine", explique le groupe féministe devant la caméra de Joseph Paris. Alors, elles n'ont d'autres choix que d'employer la manière forte, disent-elles. Leur solution ? La "radicalité", soit la nudité. "Être topless, c'est être libre. Et ce qui est fort, c'est que cela bouleverse les gens", explique une Femen dans le documentaire.

Un "féminisme pop"

Les membres des Femen revendiquent leur beauté comme un droit, une liberté et savent jouer des codes des médias pour immortaliser les esprits à travers des images fortes. Pour elles, leur mouvement tient d'un "féminisme pop", où le corps féminin est utilisé dans un but : montrer à l'ensemble de la société à quel point il la dérange.

"Les Femen sont là pour nous faire réagir. Elles agissent et nous régissons", analyse le philosophe Benoît Goetz, dans Naked War

Un regard inédit

Joseph Paris est activiste et ne s'en cache pas. Il prend le parti du mouvement et porte un regard très critique sur les adversaires des Femen en France : la classe politique, les forces de l'ordre, les manifestants de groupes comme Civitas, qui n'hésitent pas à s'en prendre violemment aux activistes lors de leurs actions.

Le documentaire témoigne de l'ampleur du mouvement hors des frontières de l'Ukraine : en France bien sûr, mais aussi partout dans l'Europe et même en Tunisie. Joseph Paris met cependant en lumière certaines discordes à l'intérieur du groupe. La guerre ne fait que commencer ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Femen Documentaire
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants