3 min de lecture Portrait

Fearless Girl primée à Cannes : symbole de la lutte contre les inégalités

ÉCLAIRAGE - La petite fille qui n'a peur de rien a raflé trois Grand Prix aux Cannes Lion Festival, le rendez-vous annuel de la création internationale. Retour sur cette œuvre qui "résonne avec notre époque".

Fearless Girl défit Wall Street depuis mars 2017
Fearless Girl défit Wall Street depuis mars 2017 Crédit : Broadimage/Shutterstock/SIPA
ArièleBonte
Arièle Bonte
et AFP

Un courage récompensé... et plutôt trois fois qu'une ! Fearless Girl, la statue de la fillette installée depuis le 7 mars dernier face au célèbre taureau de Wall Street, a fait une entrée fracassante au Cannes Lions International Festival of Creativity, soit le rendez-vous du secteur de la communication créative, aka la publicité, qui a lieu chaque année à Cannes.

Dès le premier jour des festivités, lancées le 17 juin dernier, Fearless Girl a remporté pas moins de trois Grand Prix : le prix "Glass" (récompense une œuvre créative dont l'objectif est de confronter les stéréotypes de genres), le prix "PR" (pour une œuvre qui ouvre le dialogue) et enfin le prix "Outdoor" (célèbre une œuvre créative que l'on peut expérimenter en extérieur).

"Fearless Girl a attiré l'attention du monde entier, et continuera à le faire dans les années à venir", a confié Wendy Clark, CEO du groupe de communication DDB Worldwide et présidente du jury pour le prix "Glass". "Sa simplicité dans l'utilisation du symbolisme transcende la géographie, le langage et la culture. Pour nous, alors qu'il s'agit d'une petite fille, Fearless Girl capture le parcours des femmes jusqu'à l'indépendance. Elle reflète également nos espoirs et nos ambitions pour toutes les petites filles du monde entier", a-t-elle ajouté pour expliquer le succès de cette statue au destin exceptionnel. Comment en est-elle arrivée là ? Explications.

À lire aussi
Holly Ridings va diriger une équipe de directeurs de vol à la NASA Portrait
NASA : Holly Ridings, première femme à la tête d'un centre spatial

Un étendard pour les droits des femmes

La présence de Fearless Girl devant le Charging Bull - symbole de la "force et du pouvoir du peuple américain", placée en décembre 1989 par le sculpteur italo-américain Arturo Di Modica - n'a rien du hasard. La fillette a été installée là le 7 mars dernier par le gestionnaire d'actifs State Street Global Advisors. Le groupe financier marquait ainsi le lancement d'une campagne pour inciter les sociétés, dans lesquelles il investit, à augmenter le nombre de femmes dans leurs conseils d'administration.

Ce coup de com' a complètement dépassé les espérances du groupe américain. L'image de la petite fille combative devant ce taureau agressif a très vite fait le tour du monde et les locaux comme touristes se pressent devant la statue pour poser avec elle. Beaucoup se saisissent également d'elle comme d'un étendard pour les droits des femmes face à l'administration Trump, accusée de vouloir les rogner.

Il est en effet facile de voir dans cette mise en scène que, face au monde de la finance régi par les hommes, les femmes ont toute leur place. Même si elles peinent à accéder aux postes à responsabilité. 

Un modèle pour les petites filles

"Fearless Girl" donne du pouvoir aux petites filles
"Fearless Girl" donne du pouvoir aux petites filles Crédit : Broadimage/Shutterstock/SIPA

La statue "représente beaucoup pour les gens de New York, en particulier les femmes et les filles", a déclaré Bill de Blasio lors d'un point de presse organisé devant la statue. En effet, selon Gale Brewer, la présidente du district de Manhattan (le quartier de Wall street), l'artiste Kristen Visbal a choisi une petite fille pour montrer aux plus jeunes d'entre elles qu'il est possible de se faire sa place à Wall Street.

"On peut publier tous les rapports qu'on veut, ils n'auront pas la portée symbolique d'une sculpture", a-t-elle martelé, évoquant un récent rapport parlementaire qui indiquait que moins de 20% des sièges d'administrateurs des sociétés du S&P 500 (l'équivalent du CAC 40 à la française, ndlr) étaient occupés par des femmes."

Une œuvre pas si éphémère que cela

Initialement installée pour une semaine, Fearless Girl a d'abord bénéficié d'une prolongation jusqu'au 2 avril, puis d'un renouvellement jusqu'à la prochaine journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2018, a indiqué le 28 mars Bill de Blasio, le maire de New York.

Pour lui aussi, Fearless Girl "résonne avec notre époque". Une référence aux soulèvements citoyens que connaît le pays depuis l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis. Un point de vue officiellement reconnu par l'industrie de la publicité. Preuve qu'une campagne a priori éphémère peut bien faire changer les mentalités sur la durée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Portrait New York États-Unis
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787853079
Fearless Girl primée à Cannes : symbole de la lutte contre les inégalités
Fearless Girl primée à Cannes : symbole de la lutte contre les inégalités
ÉCLAIRAGE - La petite fille qui n'a peur de rien a raflé trois Grand Prix aux Cannes Lion Festival, le rendez-vous annuel de la création internationale. Retour sur cette œuvre qui "résonne avec notre époque".
https://www.rtl.fr/girls/identites/fearless-girl-l-histoire-de-cette-statue-symbole-de-la-lutte-contre-les-inegalites-a-new-york-7787853079
2017-03-28 14:08:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/sj3RTaeFehwNgNtbaCWg6Q/330v220-2/online/image/2017/0620/7789038401_fearless-girl-defit-wall-street-depuis-mars-2017.jpg