1 min de lecture Égalité hommes-femmes

Égalité femmes-hommes : Pénicaud reconnaît qu'il y a "encore des progrès à faire" à l'Élysée

Interrogée sur le peu de femmes conseillères et membres du cabinet du président de la République, Muriel Pénicaud a reconnu que "tout n'était pas parfait".

Muriel Pénicaud, ministre du Travail
Crédit Image : Martin BUREAU / AFP

L'exécutif veut montrer la voie. Alors que le gouvernement prône l'exemplarité, certaines inégalités persistent au sommet de l'État. Face à une sénatrice LR, Céline Boulay-Espéronnier, qui soulignait le peu de femmes conseillères et membres du cabinet d'Emmanuel Macron, Muriel Pénicaud a reconnu qu'il y avait "encore des progrès à faire"


"Parmi les 12 conseillers nommés auprès de ce dernier on ne compte qu'une seule femme, et sur 53 membres de son cabinet 13 femmes, cela fait 22%", a affirmé la sénatrice de Paris.  


Muriel Pénicaud a d'abord expliqué que "pour faire le changement, il faut l'implication à tout niveau", tant dans le secteur privé que public. "Il y a un grand progrès déjà dans ce gouvernement, cela ne vous a pas échappé, que la moitié du gouvernement est composé de femmes, cela n'a pas toujours été le cas", a-t-elle ajouté. Avant de lâcher : "Deuxièmement, une grande partie des cabinets ministériels sont dès aujourd'hui paritaires, ensuite il y a un travail qui est fait, pas tous, voilà, il y a encore des progrès à faire, on ne dit pas qu'on est parfait".  

Une réponse qui n'a semble-t-il pas convaincu la sénatrice de Paris. "On n'a pas le droit de dire qu'on ne peut pas être parfait, la preuve par l'exemple madame la ministre, ça c'est important", a-t-elle rétorqué.  

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés