1 min de lecture Égalité hommes-femmes

Égalité femmes-hommes : comment le gouvernement s'attaque aux mauvais élèves

Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, revient sur la mise en place d'une action importée des pays anglo-saxons. L'objectif : inciter les entreprises françaises à respecter l'égalité entre les salariés.

Marlène Schiappa le 18 mai 2017, à l'Élysée
Marlène Schiappa le 18 mai 2017, à l'Élysée Crédit : Francois Mori/AP/SIPA
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Droit à l'avortement, violences faites aux hommes, inégalités salariales... Les chantiers ne manquent pas en terme d'égalité entre les femmes et les hommes. C'est pour cette dernières thématiques que le secrétariat d'État dirigé par Marlène Schiappa a mis en place son action baptisée "name and shame".

L'objectif de cette initiative importée des pays anglo-saxons : les grands groupes aux mauvaises pratiques voient leurs noms révélés au grand public. De quoi réveiller les consciences en interne comme en externe ? 

Le gouvernement français n'en est pas encore là. Invitée au micro de France Inter, ce mercredi 5 juillet, la secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes a expliqué que le gouvernement français souhaitait procéder en plusieurs étapes.

À lire aussi
Angèle a sorti "Balance ton quoi", un clip engagé contre le sexisme égalité hommes-femmes
Le clip d'Angèle et un prix pour Aretha Franklin : 11 infos à retenir cette semaine

Après s'être procuré la liste des 10 dernières entreprises les moins performantes en terme d'égalité, le gouvernement français les a invitées à se rendre au secrétariat d’État de Marlène Schiappa.

"Name and change" ?

"On les invite à une journée de formation que nous prenons en charge et nous faisons le pari de les transformer en acteurs de l'égalité", a expliqué Marlène Schiappa au micro de France Inter.

Pour les entreprises qui ne feront pas le déplacement, place au "name and shame" : leurs noms seront dévoilés. En mars dernier, Myriam El Khomri, alors ministre du Travail, avait épinglé AccorHotels et Courtepaille pour des discriminations à l'embauche, peut-on lire dans un article de L'Express.

AccorHotels a "pris acte des résultats" tandis que Courtepaille "a fait part de sa surprise" d'être cité dans le rapport. L'entreprise serait rapidement revenue dans les rangs, toujours selon L'Express. Name and change ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Sexisme Société
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789224601
Égalité femmes-hommes : comment le gouvernement s'attaque aux mauvais élèves
Égalité femmes-hommes : comment le gouvernement s'attaque aux mauvais élèves
Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, revient sur la mise en place d'une action importée des pays anglo-saxons. L'objectif : inciter les entreprises françaises à respecter l'égalité entre les salariés.
https://www.rtl.fr/girls/identites/egalite-femmes-hommes-comment-le-gouvernement-s-attaque-aux-mauvaises-eleves-7789224601
2017-07-05 14:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lkRdONJr0VTR7VuqOHqeoQ/330v220-2/online/image/2017/0614/7788964462_marlene-schiappa-le-18-mai-2017-a-l-elysee.jpg