2 min de lecture Égalité hommes-femmes

Écriture inclusive : 75% de la population française y serait favorable

Selon une étude Harris Interactive pour Mots-Clés, une agence de communication spécialisée sur l'écriture inclusive, 75% de la population française serait favorable à cette manière d'écrire.

Écriture inclusive : 75% de la population française y est favorable
Écriture inclusive : 75% de la population française y est favorable
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

L'écriture inclusive fait débat. Depuis quelques semaines, alors qu'elle est sur le devant de la scène médiatique, en couverture du Figaro ou dans les pages du Monde, on entend les intellectuels et intellectuelles se déclarant pour, puis celles et ceux se déclarant contre. Mais sait-on véritablement ce que pense la population française de cette manière d'écrire la langue française comme une attention particulière portée sur une égale représentation des femmes comme des hommes ?

Selon un sondage Harris Interactive réalisé pour Mots-Clés, agence de communication spécialisée sur l'écriture inclusive (1), 75% de la population française serait favorable à l'écriture inclusive contre 25% seulement de personnes se déclarant contre.

Parmi les personnes sondées, 41% avaient déjà entendu parler d'elle et 12% ont affirmé pouvoir expliquer précisément de quoi il s'agit. 

À lire aussi
Les jeunes font un constat "mitigé" de l'orientation en France société
L'orientation scolaire, source d'angoisse pour les filles et les plus modestes

"Cheffe" au lieu de "femme chef"

Plus concrètement, 85% des personnes interrogées ont affirmé être favorables à la féminisation des noms, métiers, titres, grades et fonctions (on n'écrirait par exemple plus "femme chef" mais "cheffe"), et 81% sont également favorables à l'usage du féminin et du masculin plutôt que du masculin "générique" lorsque l'on s'adresse en même temps et à des femmes et des hommes (on n'écrirait plus "bonjour à tous" mais "bonjour à tous et à toutes"). 

Cette façon de s'adresser aux gens est par exemple recommandée par le ministère du Travail dans un guide concernant l'égalité entre les femmes et les hommes adressé aux PME et TPE, mais le ministère de l'Éducation s'est déclaré contre son apprentissage à l'école, a rappelé Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes, au micro de RTL. À noter que ce sondage ne mentionne pas l’usage des points dits "médians" (ex : "chef·fe·s"), preuve que l'écriture inclusive ne se réduit ni à cela et peut se faire sans l'usage de cette graphie. 

(1) Ce sondage a été mené par Harris Interactive pour Mots-Clés, il a été réalisé par Internet les 11 et 12 octobre 2017, auprès d’un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Cet article a été entièrement rédigé en inclusif, l'avez-vous remarqué ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Sondage Écriture
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790571400
Écriture inclusive : 75% de la population française y serait favorable
Écriture inclusive : 75% de la population française y serait favorable
Selon une étude Harris Interactive pour Mots-Clés, une agence de communication spécialisée sur l'écriture inclusive, 75% de la population française serait favorable à cette manière d'écrire.
https://www.rtl.fr/girls/identites/ecriture-inclusive-75-de-la-population-francaise-y-serait-favorable-7790571400
2017-10-18 13:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rriMd1K1Lo_OuXv8jNRhUg/330v220-2/online/image/2017/1018/7790573062_ecriture-inclusive-75-de-la-population-francaise-y-est-favorable.jpg