3 min de lecture Cinéma

Cinéma : elle a ouvert un "Bechdel Club" à Paris pour dire non au patriarcat

INTERVIEW - Fanny Hubert est journaliste et en avait marre de voir toujours les mêmes types de films au cinéma.

Ne vous fiez pas aux apparences, Erin Brockovich est une femme redoutable
Ne vous fiez pas aux apparences, Erin Brockovich est une femme redoutable Crédit : Jersey Films
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Au centre de Paris, entre les salles de spectacles et de théâtres du boulevard de Strasbourg, se niche Le Brady, un cinéma indépendant pas comme les autres. Étroit, d'un ancien temps, il a l'odeur de ces endroits où l'on vient pour s'ouvrir l'esprit le temps d'un séance à l'abri d'une salle obscure.

C'est ce lieu qu'a choisi la journaliste Fanny Hubert pour lancer son "Bechdel Club", c'est-à-dire un club de cinéma dans lequel seront projetées des œuvres cinématographiques ayant remporté "haut la main" le Bechdel Test (ou "test de Bechdel").

Si ce nom ne vous dit rien, on vous explique : le Bechdel test est un outil permettant de démontrer, en seulement trois questions, à quel point certaines œuvres culturelles s'intéressent uniquement aux personnages masculins et manquent cruellement de leurs homologues féminins. Un film peut se venter d'avoir passé le test si et seulement si deux personnages féminins sont identifiables, parlent ensemble et autre chose que d'un homme.

Girls a rencontré Fanny Hubert quelques minutes avant la première séance de ce club féministe, jeudi 21 septembre, placée sous le signe d'une Julia Roberts qui n'a pas peur de se jeter dans la gueule du grand loup de la bataille judiciaire. 

À lire aussi
La suite des aventures de Wonder Woman sortira en 2020 Cinéma
"Wonder Woman", "Vaiana"... Les femmes rapportent plus d'argent au cinéma que les hommes

Girls : Comment as-tu découvert le Bechdel Test ? 
Fanny Hubert : Au fil de mes lectures et errances sur Internet. Je cherchais des films mettant en scène des personnages féminins intéressants et je suis tombée assez vite sur le test imaginé par Alison Bechdel. 

Pour quelles raisons as-tu souhaité lancer ce Bechdel Club ?
Chaque année, je lis des articles expliquant que sur les centaines de films sortis durant les douze derniers mois, moins de la moitié passe le Bechdel Test. J'ai eu envie d'agir et de proposer des films qui le réussissent haut la main afin de faire découvrir des œuvres que les gens ne connaissent pas toujours. 

Tu as choisi de lancer ton Bechdel Club avec Erin Brockovich, réalisé par Steven Soderbergh, pourquoi ?
C'est un film que j'aime beaucoup. Erin n'est pas un personnage de fiction, c'est une femme extrêmement forte qui n'a jamais lâché ce qu'elle avait entrepris malgré ce que des hommes pouvaient lui dire. Son parcours est révélateur de celui de beaucoup de femmes. Je pense aussi que Julia Roberts tient ici son meilleur rôle, alors qu'elle était plutôt abonnée aux comédies romantiques. 

À quoi peut-on s'attendre pour les prochaines séances du Bechdel Club ?
Je me suis fait une liste de films que j'aime bien et qui passent le test. J'ai envie de proposer des longs-métrages très différents : du populaire ou plus confidentiel, de la comédie romantique qui détourne les codes au film d'horreur. C'est là tout l'intérêt du Bechdel Test : il permet de redécouvrir des œuvres sous le prisme du féminisme même lorsque l'on s'y attend le moins.

Laura Harring, Lori Heuring dans "Mulholland Drive" de David Lynch
Laura Harring, Lori Heuring dans "Mulholland Drive" de David Lynch Crédit : Bac Films

Ton film préféré qui a réussi le Bechdel Test ?
J'adore Mulholland Drive, dans un autre registre, et aussi Muriel avec Toni Collette parce qu'il détourne les codes de la comédie romantique avec des personnages très bien écrits, ce qui est assez rare. 

Quelle est l'importance du cinéma dans la représentation des genres, selon toi ?
Le cinéma a un grand rôle à jouer dans la représentation des femmes à l'écran. C'est très important de mettre en avant des personnages féminins qui ne sont pas les faire-valoir d'un personnage masculin tout simplement parce que dans la vraie vie, on n'est pas réduites à cela. C'est important aussi de voir plus de femmes auxquelles on puisse d'identifier. On a par exemple mis des années à faire un film comme Wonder Woman, également réalisé par une femme. Mais aujourd'hui enfin, les petites filles voient que c'est possible d'être une super-héroïne au cinéma. 

Si un film rate le Bechdel Test, est-il forcément nul ? 
Le Bechdel Test a ses limites parce que certains films passent le test mais les personnages féminins échangent à peine deux secondes ou, au contraire, ne le passent pas mais ont deux personnages féminins forts qui ne se croisent jamais. Il s'agit d'une base qui permet alors d'aller ensuite plus loin dans sa réflexion et d'ouvrir la discussion.

Vous souhaitez savoir si un film a réussi ou pas le Bechdel Test, rendez-vous sur le site bechdeltest.com ou surveillez les critiques de Girls sur FacebookTwitter et Instagram

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Féminisme Interview
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790195399
Cinéma : elle a ouvert un "Bechdel Club" à Paris pour dire non au patriarcat
Cinéma : elle a ouvert un "Bechdel Club" à Paris pour dire non au patriarcat
INTERVIEW - Fanny Hubert est journaliste et en avait marre de voir toujours les mêmes types de films au cinéma.
https://www.rtl.fr/girls/identites/cinema-elle-a-ouvert-un-bechel-club-a-paris-pour-dire-non-au-patriarcat-7790195399
2017-09-25 07:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-5OPhey9HL7TMjX71s-QGQ/330v220-2/online/image/2017/0922/7790195413_ne-vous-fiez-pas-aux-apparences-erin-brockovich-est-une-femme-redoutable.jpg