2 min de lecture Société

Cette nouvelle du "New Yorker" illustre parfaitement la zone grise du consentement

Une nouvelle publiée par le magazine "New Yorker", sur la rencontre entre un homme et une femme, est devenue en quelques jours un phénomène, valant à son auteure un contrat d'édition à plus d'un million de dollars.

"Cat Person" est une nouvelle de Kristen Roupenian, publiée dans le "New Yorker", le 11 décembre 2017
"Cat Person" est une nouvelle de Kristen Roupenian, publiée dans le "New Yorker", le 11 décembre 2017 Crédit : Unsplash/Josh Peterson
ArièleBonte
Arièle Bonte
et AFP

"Une personne qui aime les chats" ("Cat Person"), c'est le titre de cette nouvelle publiée le 11 décembre sur le site du magazine américain The New Yorker. En l'espace de quelques jours, elle est devenue le deuxième article le plus lu sur le site du magazine de toute l'année 2017 et s'inscrit dans un contexte bien particulier : les révélations de l'article-choc signé Ronan Farrow au début du mois d'octobre et dans lequel plusieurs femmes témoignaient contre Harvey Weinstein.

"Cat Person" a été écrit par Kristen Roupenian, enseignante à l'université de Harvard âgée de 36 ans. c'est la première fois que l'un de ses récits est publié dans le prestigieux magazine new yorkais. Il n'en fallait pas un de plus pour la propulser sur le devant de la scène médiatique tant cette nouvelle s'inscrit dans un moment de l'histoire très particulier. 

Un débat "sain sur le consentement"

Dans "Cat Person", Kristen Roupenian évoque la rencontre de Margot, étudiante de 20 ans avec Robert, un homme de 34 ans. Le récit s'intéresse à la construction d'une relation, l'alchimie, les malentendus, l'incompréhension, mais aussi la genèse et le déroulement d'une première relation sexuelle.

À lire aussi
Le juge Brett Kavanaugh sera entendu par le Sénat États-Unis
Brett Kavanaugh : son accusatrice est prête à témoigner devant le Sénat

À travers le point de vue de Margot, on suit leur premier rendez-vous dans un cinéma multiplexe suivi d'une bière dans un bar. Puis d'une deuxième et d'une troisième jusqu'au moment où Margot et Robert se retrouvent dans la chambre de ce dernier. Alors qu'il retire son t-shirt, et que la jeune étudiante découvre son torse nu, celle-ci a un mouvement de recul. Elle ne souhaite plus poursuivre ce moment d'intimité. Pourtant, par peur des représailles, de passer pour une fille gâtée, la soirée continue...

La nouvelle "a eu de l'effet sur des millions de lecteurs dans le monde entier, qui y ont trouvé quelque chose qui leur a semblé vrai ou qui leur a fait penser à leurs propres expériences", a expliqué à Deborah Treisman, responsable de la fiction au New Yorker. Elle a déclenché une vague de réactions, beaucoup y voyant un prolongement de la campagne anti-harcèlement #MeToo, lancée dans le sillage du scandale Harvey Weinstein. Cette dernière incite les femmes victimes de harcèlement ou d'agression sexuelle à témoigner publiquement, notamment sur les réseaux sociaux.

La nouvelle "a suscité ce qui me semble être, pour l'essentiel, un débat sain sur le consentement, les interactions entre hommes et femmes et sur la nature de la fiction", a estimé Deborah Treisman. 

Un contrat à un million de dollars

Forte de son succès, Kristen Roupenian a ainsi pu signer un contrat d'édition avec Scott Press, du groupe Simon & Schuster. Le contrat se porte sur deux livres, dont le premier devrait être publié au printemps 2019. 

Selon plusieurs médias américains, Kristen Roupenian aurait fait l'objet d'enchères de la part de plusieurs éditeurs, l'offre gagnante dépassant le million de dollars. Une somme inhabituelle pour un premier roman, qui plus est par une auteure encore inconnue il y a trois semaines.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Égalité hommes-femmes Sexualité
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791535629
Cette nouvelle du "New Yorker" illustre parfaitement la zone grise du consentement
Cette nouvelle du "New Yorker" illustre parfaitement la zone grise du consentement
Une nouvelle publiée par le magazine "New Yorker", sur la rencontre entre un homme et une femme, est devenue en quelques jours un phénomène, valant à son auteure un contrat d'édition à plus d'un million de dollars.
https://www.rtl.fr/girls/identites/cette-nouvelle-du-new-yorker-illustre-parfaitement-la-zone-grise-du-consentement-7791535629
2017-12-22 14:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2o-fvY9GWeVv__qIwT3esA/330v220-2/online/image/2017/1222/7791536233_cat-person-est-une-nouvelle-de-kristen-roupenian-publiee-dans-le-new-yorker-le-11-decembre-2017.jpg