4 min de lecture Portrait

Avec ses fringues, Marie Beauchesne veut "valoriser les femmes pour ce qu'elles font"

GIRL CRUSH - Elle dépoussière le féminisme pour le rendre fun et pop. Rencontre avec une styliste idéaliste.

Marie Beauchesne porte un t-shirt de sa marque, Ypsylone
Marie Beauchesne porte un t-shirt de sa marque, Ypsylone Crédit : Victor Cavasino
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Marie Beauchesne va changer le monde. Du moins, celui des femmes. C'est son rêve, celui qu'elle répète plusieurs fois dans le TEDx qu'elle a donné en novembre dernier à Paris et lorsque nous la rencontrons dans un café du 18ème arrondissement.

Le même décor dans lequel nous avait conviés Typhaine Augusto, blogueuse unique en son genre, qu'on avait contactée après avoir découvert sa collection capsule unisexe en collaboration avec... Ypsylone, la marque de Marie Beauchesne, 26 ans. C'est ici même qu'elles ont imaginé leurs pièces. La boucle est bouclée.

Féministe depuis toujours, entrepreneure dans la mode depuis un an à peine, Marie Beauchesne vient de franchir une nouvelle étape dans son parcours. Elle a décidé de se montrer, de s'exposer, de sortir de sa tanière pour dire qui elle était et, surtout, proposer sa vision du féminisme. Rencontre avec une femme "impatiente et idéaliste" comme il en faudrait plus en France. 

À lire aussi
Cardi B lors de la 61ème cérémonie des Grammy Awards, à Los Angeles le 10 février 2019 musique
Cardi B : la "fille normale du Bronx" devenue étoile du rap américain

Un féminisme pop et fun

"Le féminisme ce n’est pas une question d’égalité, c’est une question de liberté.” S'il ne fallait retenir qu'une phrase de ce TEDx, ce serait bien celle-là. Une définition qui ne laisse pas de place à l'opposition, à la comparaison entre les femmes et les hommes mais qui implique effectivement un changement des mentalités pour libérer tous les individus des injonctions et "stéréotypes de genre qui enferment les femmes et les hommes", explique Marie Beauchesne sur la scène de la salle Pleyel. Voilà pour la théorie. 

>
Le féminisme, les hommes, la liberté et moi ' Marie Beauchesne ' TEDxChampsElyseesWomen Date :

À la voir dérouler son discours devant les 2.000 invités de la soirée (et aujourd'hui tous les internautes du monde entier - merci la magie de YouTube), on se dit que ça y est, enfin, la France a son Emma Watson.

À savoir : une fille qui dépoussière le féminisme pour lui donner une image pop et fun, loin des courants "trash et intello". Ceux dominés par les Simone Veil (pour les beaux et fondateurs discours), Femen et Virginie Despentes (pour les actions coup de poing et les pavés dans la mare). "J'adore Virginie Despentes mais ce n'est pas facile de s'identifier", explique Marie, originaire de Bretagne et arrivée à Paris à l'âge de 17 ans.

Des fringues pour filles culottées

L'entrepreneure reconnaît qu'elle a quand même un "côté intello", formation à Sciences Po Paris oblige. "Mais je ne veux pas être dans un délire de chercheur". Marie est dans le réel, le quotidien et compte bien y rester. 

C'est pourquoi, pour changer le monde, elle a décidé de véhiculer son message à sa manière, à travers une marque de vêtements. L'idée : investir les rues, les garde-robes des hommes et des femmes en confectionnant des t-shirts estampillés "never gender" ("jamais genré"), "feministe mermaid" ("sirène féministe") et des culottes pour filles culottées

Ses modèles font des tailles 36, 38 ou 42. Cela n'a pas vraiment d'importance pour Marie - qui a commencé la couture parce que sa mère lui a tout simplement offert l'équipement pour. C'est la personnalité qui porte le vêtement qui compte. "Je veux valoriser les femmes pour ce qu'elles font et ce qu'elles sont", explique celle qui a d'abord habillé ses copines avant d'ajouter : "Celles que je trouve belles ne sont pas des poupées." 

Une référence à ces silhouettes filiformes, celles qui défilent sur tous les podiums et qui nous filent des complexes parce que la diversité dans les campagnes de pub ou lors des Fashion Week existe à peine. "Le problème c'est la répétition", confirme Marie. "Je n'ai rien contre des filles minces mais lorsque des directeurs artistiques ne proposent que cette vision de la femme, là c'est gênant".

On hoche la tête face à ce discours que l'on ne peut qu'approuver (à relire notre édito sur le même sujet). On se réjouit de voir qu'une femme ose enfin, en France, prendre le contre-pied de tout cela et proposer une nouvelle approche de la mode, là où des marques indépendantes anglo-saxonne telles que Me and YouPantsu & Pantsu ou Olive and Frank le font déjà depuis quelques années.

Marie confirme qu'il y a un mouvement positif depuis environ cinq ans avec "un vrai changement sur les morphologies et de plus en plus de campagnes #bodypositive". Bonne nouvelle : Marie n'est pas seule dans son engagement (et Girls non plus !) mais la styliste en voudrait plus. En France, "la mode est un médium sous-exploité". Il y a tout à faire.

Le TEDx a changé des choses en moi

Marie Beauchesne, créatrice de la marque Ypsylone
Partager la citation

Notamment avec ce mot, "féministe" : "Il faut montrer qu'il n'y a pas un mais des féministes ; les années 70 c'est fini aussi", explique Marie qui a adopté ce terme très tôt parce qu'il la confortait dans son approche anti-mecs, comme elle le raconte dans son TEDx. "Le fait de me découvrir bisexuelle m'a aussi fait me poser des questions sur le genre", confie ensuite la styliste. Les hommes sont alors entrés dans l'équation de ses combats, raconte également Marie dans son discours.

"Parler de moi me faisait très peur parce que je pensais que c'était contre mon projet. Mais au contraire, il faut que je donne ma vision. Le TEDx a changé des choses en moi. Je me suis rendue compte que j'avais des choses à dire." Nos oreilles seront toujours grandes ouvertes pour les écouter. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Portrait Fil Futur Mode
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786718335
Avec ses fringues, Marie Beauchesne veut "valoriser les femmes pour ce qu'elles font"
Avec ses fringues, Marie Beauchesne veut "valoriser les femmes pour ce qu'elles font"
GIRL CRUSH - Elle dépoussière le féminisme pour le rendre fun et pop. Rencontre avec une styliste idéaliste.
https://www.rtl.fr/girls/identites/avec-ses-fringues-marie-beauchesne-veux-valoriser-les-femmes-pour-ce-qu-elles-font-7786718335
2017-01-16 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ft_nbuzQv59faT2ZPxGQJg/330v220-2/online/image/2017/0113/7786718377_marie-beauchesne-porte-un-t-shirt-de-sa-marque-ypsylone.JPG