3 min de lecture Interview

Avec "De Pékin à Lampedusa", Malyka Johany vit une "expérience très forte"

HAPPY NEW GIRLS 14/14 - L'interprète de l'athlète somalienne Samia Yusuf, morte noyée dans la mer Méditerranée, revient sur son année "non stop" et ses envies pour 2018.

Malyka
Malyka Crédit : Maxime Villalonga pour RTL Girls
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Dans De Pékin à LampedusaMalyka Johany joue Samia Yusuf, athlète somalienne, l'une des deux seules à représenter son pays lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008. Malyka et Samia sont nées la même année et toutes les deux sont portées par leur passion (le théâtre et le chant pour l'une ; la course pour l'autre), mais aussi leurs désirs d'indépendance et d'émancipation. 

Samia Yusuf avait un rêve : courir aux Jeux olympiques de Londres de 2012. Les shebabs (groupe terroriste somalien), les problèmes de papiers et les dangers de la route du "grand voyage" l'empêcheront d'accomplir ce nouvel exploit. Malyka Johany, seule sur scène, a raconté son histoire durant plusieurs semaines en 2017.

La comédienne jonglait alors entre les personnages pour faire vivre aux spectateurs et spectatrices l'odyssée tragique de Samia, morte par noyade dans la mer Méditerranée alors qu'elle tentait de rejoindre par ses propres moyens les côtes de Lampedusa. Elle avait 21 ans. 

À lire aussi
Le mouvement pour l'égalité n'est pas qu'une affaire de femmes société
Féminisme : des hommes expliquent leur engagement quotidien pour l'égalité

Malyka Johany n'en a pas fini avec cette histoire de passion qu'elle jouera jusqu'au 23 janvier tous les lundis et mardis au théâtre de l'Essaïon, à Paris. Elle chaussera à nouveau les baskets de Samia Yusuf cet été au festival d'Avignon. Entrevue avec la comédienne le temps d'un bilan de cette année 2017.

Cette année, j’ai appris à m’aimer ! Je ne savais pas le pouvoir que ça pouvait avoir

Malyka Johany, comédienne
Partager la citation

Girls : Tu as joué dans un seule-en-scène, travaillé sur d'autres projets... Comment as-tu vécu ces douze derniers mois et qu'en retiens-tu ?
Malyka Johany : On peut dire que c’était une année non-stop ! Concernant la pièce, c’est la dernière ligne droite ! C’est une expérience extraordinaire et très forte que je suis en train de vivre. Je suis tellement heureuse et honorée d’avoir été choisie pour la faire revivre sur les planches. J’ai vécu des émotions intenses, parfois déroutantes tout en apprenant à me découvrir vraiment en tant que comédienne, j’ai découvert les difficultés de jouer et de jouer seule, sur une longue période. Je n’ai pas envie que ça s’arrête, je me sens parfaitement à ma place.

La parole des femmes était au cœur de l’actualité en cette fin d’année, quel regard portes-tu sur cette libération ?
C’est tellement important. Ça fait un choc de découvrir qu’on a finalement presque toutes été confrontées à ce genre de situation. Pour ma part, je n’en avais jamais parlé, ni même à mes amis, avant cette année. Il faut en parler, qu’on soit femme ou homme, personne n’a à subir ce genre d’abus. En parler c’est déjà un pas énorme, c’est reconnaître qu’en effet quelque chose ne va pas et ça donne l’espoir que les comportements changent et évoluent.

D’un point de vue personnel, est-ce qu’il y a un apprentissage que tu aimerais partager en bilan de cette année ?
Cette année, j’ai appris à m’aimer ! Je ne savais pas le pouvoir que cela pouvait avoir. Je me vois différemment, avec de l’amour, de la compassion et ça me rend heureuse d’être allée à ma propre rencontre. Je ne suis qu’au début de ce voyage pas toujours évident, alors on s’en reparle fin 2018 !

Un souhait personnel pour 2018 ?
J’aimerais pouvoir voyager un peu plus en 2018, trouver plus de temps pour écrire et prendre plus soin de mon corps en mangeant mieux, parce que j’ai appris en 2017 que les Mnm’s ne constituaient pas un vrai repas. Tomber amoureuse, éventuellement, si j’ai le temps !

Un autre souhait pour l’évolution positive de la société ? 
Il ne faut surtout pas qu’on perde la solidarité et la tolérance. Ce serait beau, utopique peut être, que l’humain et la nature passent avant l’économie. Qu’on se concentre un peu plus sur les choses essentielles et réelles qui nous entourent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Interview Fêtes Bilan
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791476860
Avec "De Pékin à Lampedusa", Malyka Johany vit une "expérience très forte"
Avec "De Pékin à Lampedusa", Malyka Johany vit une "expérience très forte"
HAPPY NEW GIRLS 14/14 - L'interprète de l'athlète somalienne Samia Yusuf, morte noyée dans la mer Méditerranée, revient sur son année "non stop" et ses envies pour 2018.
https://www.rtl.fr/girls/identites/avec-de-pekin-a-lampedusa-malyka-johany-vit-une-experience-tres-forte-7791476860
2018-01-05 07:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/HoDVnL-d8aJ-XFe7wPh5Vg/330v220-2/online/image/2017/1229/7791626309_malyka.jpg