1 min de lecture Société

"Arrêtons-les !", la campagne pour mettre fin aux violences sexuelles

Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes, a lancé jeudi 26 octobre une nouvelle campagne de communication dans l'air du temps.

Marlène Schiappa a lancé une nouvelle campagne contre les violences sexistes et sexuelles
Crédit Image : iStock / Getty Images Plus

Cette fois c'est au tour des hommes d'être le centre de l'attention. Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes, l'avait annoncée lors de sa conférence de rentrée pour le 25 novembre.

Mais c'est finalement ce jeudi 26 octobre, au cœur de l'actualité, que la campagne de sensibilisation sur les violences sexistes et sexuelles a été lancée.

Dans ces affiches, le secrétariat d'État a choisi "de braquer l'attention sur les auteurs, les agresseurs" et non plus de s'adresser aux victimes, comme c'est souvent le cas. 

"L’objectif de cette campagne est de faire prendre conscience aux auteurs d’actes de violences sexistes ou sexuelles de la gravité de leurs actes en leur rappelant les sanctions pénales encourues", peut-on lire dans un communiqué.

Pour rappel, le harcèlement sexuel peut-être condamné à 2 ans d'emprisonnement et à 30.000 euros d'amende tandis qu'une agression sexuelle peut-être condamnée à 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende. 

"Arrêtons-les !" est la nouvelle campagne du secrétariat d'État

5 animations interactives

 La campagne du gouvernement "interpelle également les témoins pour que cessent les agissements sexistes et sexuels à l’égard des femmes".

Plus que de simples affiches, "Arrêtons-les !" se matérialise en cinq "animations interactives" (dont un exemple ci-dessous)disponible sur le site du secrétariat d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes. Ces dernières présentent "des situations d’agressions à caractère sexiste ou sexuelle et appelle à la mobilisation du public". 

Maintenant, vous ne pourrez plus dire que vous "ne saviez pas". 

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés