3 min de lecture Entreprises

4 conseils pour réussir dans le numérique (par des femmes qui l'ont fait)

INTERVIEW - Elles baignent dans le grand bain des start-ups : 3 femmes nous livrent leurs meilleures astuces.

En 2020 les femmes resteraient très minoritaires chez les moins de 30 ans recrutés dans l'industrie et le high-tech
En 2020 les femmes resteraient très minoritaires chez les moins de 30 ans recrutés dans l'industrie et le high-tech Crédit : Getty Images
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

À l'heure où des actrices du numérique se mobilisent pour faire entrer la mixité dans "les métiers du futur" (aka ceux du numérique), les femmes sont mises à l'honneur ce jeudi 9 mars, lors du Salon de la femme digitale, organisé à la Cité de la mode et du design à Paris. 

Le programme ? Des interventions d'entrepreneures dans le numérique, des remises de prix et un peu beaucoup de networking. L'idée : s'inspirer, apprendre, prendre des contacts ici et là pour pousser les femmes à s'engager dans l'économie du numérique, secteur où elles sont encore trop peu nombreuses (37%), selon une étude de l'OPIIEC de 2014.

Pourtant, la mixité dans les entreprises est vecteur de rentabilité. C'est pourquoi Girls a choisi de mettre en avant trois femmes opérant dans le numérique. Plusieurs femmes confirmées (Joséphine Goube, Julie Ranty) qui ont fait leurs preuves et une nouvelle venue (Julie Chapon) dans le grand bain des applications mobile. Tour d'horizon de leurs meilleurs conseils pour réussir et perdurer. 

1. Ne pas avoir peur du HTML

Julie Ranty, co-directrice de Viva Technology
Julie Ranty, co-directrice de Viva Technology Crédit : Photo Presse
À lire aussi
Le Prix Business With Attitude a été attribué à Audrey-Laure Bergenthal, fondatrice d'Euveka, le 18 avril 2019 interview
Le Prix Business With Attitude attribué à Audrey-Laure Bergenthal, fondatrice d'Euveka

Le numérique est, comme nous le confie Julie Ranty, un secteur qui peut impressionner (les femmes comme les hommes) par ces aspects techniques.

Mais la co-directrice à Viva Technology, le rendez-vous parisien des entrepreneurs de demain (15 au 17 juin 2017), insiste : "Il ne faut pas avoir peur du code, du CMS (un programme informatique, ndlr), de tous ces acronymes qui peuvent paraître barbares. On peut penser qu'ils sont réservés à des ingénieurs, des informaticiens... des hommes. Mais ce n'est pas le cas. Il y a un côté très ludique à les appréhender", détaille Julie Ranty, également fondatrice des Echos Start

Un avis que partage Julie Chapon, co-fondatrice de Yuka, l'appli qui aide à faire les bons choix (nutritifs) pour qui sortir de sa zone de confort peut être bénéfique : "Il ne faut pas avoir peur de prendre des risques, car au final quand on se lance, on a peu à perdre et on peut se le permettre", explique-t-elle à Girls.

2. Penser à l'utilisateur

Julie Chapon, co-fondatrice de l'appli Yuka
Julie Chapon, co-fondatrice de l'appli Yuka Crédit : Eveline de Brauw

Une fois bien engagé de sa mission, Julie Ranty rappelle cependant qu'il ne faut jamais perdre de vue son utilisateur. "Pour lancer un produit, il faut regarder ses amis, sa famille, ses proches. C'est important de partir d'un besoin et d'un usage", affirme-t-elle avant d'ajouter : "C'est ce que l'on a fait avec les Echos Start : comment parler d'économie aux jeunes, alors que cela leur fait peur ? Notre parti pris : dédramatiser la vie active", illustre Julie Ranty pour Girls

3. S'investir à fond

Josephine goube, présidente de Techfugees
Josephine goube, présidente de Techfugees Crédit : Photo Presse

Pour Julie Chapon, il faut également être prêt à s'investir au quotidien. Cela veut dire "travailler énormément, 7 jours sur 7 et 15 heures par jour... mais en sachant pour autant s'accorder des pauses quand on en ressent le besoin. Pour ne pas trop tirer sur la corde non plus", explique-t-elle.

"Ne jamais abandonner. Abandonner, c'est le vrai échec : celui qu'on n'oublie pas et celui qui nous ronge. À la place, il faut rater, et apprendre de ces ratés. C'est comme ça qu'on réussit", enchaîne Joséphine Goube présidente de Techfugees, entreprise sociale qui tente de répondre - avec l'aide d'une communauté internationale - aux besoins des réfugiés par les nouvelles technologies.

4. Tester, réajuster, retester

Un avis que partage une fois encore Julie Ranty. La co-directrice de Viva Technologie insiste sur ce point : "Ce qu'on a lancé n'est pas gravé dans le marbre. On doit pouvoir le faire évoluer et correspondre aux besoins des utilisateurs qui changent dans le temps." 

Vous voilà maintenant bien armées pour débuter votre carrière dans le numérique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Technologie Interview
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787561769
4 conseils pour réussir dans le numérique (par des femmes qui l'ont fait)
4 conseils pour réussir dans le numérique (par des femmes qui l'ont fait)
INTERVIEW - Elles baignent dans le grand bain des start-ups : 3 femmes nous livrent leurs meilleures astuces.
https://www.rtl.fr/girls/identites/4-conseils-pour-reussir-dans-le-numerique-par-des-femmes-qui-l-ont-fait-7787561769
2017-03-09 07:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cTsqCJrO5gCGa5ivrwSvdA/330v220-2/online/image/2017/0307/7787565161_tous-les-conseils-pour-reussir-dans-le-numerique.jpg