1 min de lecture Artisanat

Virginie, céramiste : "La porcelaine a vraiment été une claque pour moi"

REPORTAGE - Installée à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, Virginie apporte, en tant que céramiste, un soin tout particulier aux arts de la table. Ses créations sont visibles dans les plus grands restaurants.

Armelle Levy La France et ses artisans Armelle Levy
>
Virginie, céramiste : "La porcelaine a vraiment été une claque pour moi" Crédit Image : olga.etc | Crédit Média : Armelle Levy | Durée : | Date : La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy et Loïc Farge

Virginie est céramiste depuis un peu plus de deux ans. Elle a découvert le travail de la terre et des matières minérales un peu par hasard, mais tout naturellement. "Un jour, une copine m'a traînée dans un atelier de céramiste. J'ai adoré le contact avec la terre", raconte-t-elle.

"J'ai commencé par apprendre à travailler la faïence avec elle. Puis je suis tombée sur une artiste que j'adore, qui s'appelle Julie About. Elle travaille la porcelaine et le paperclay, une porcelaine mélangée avec du papier. j'ai eu le coup de foudre pour et son travail, et cette matière", ajoute-t-elle.

Avant cela, Virginie avait fait les Beaux-Arts, huit ans d'histoire de l'art, elle a été graphiste et elle a travaillé dans la déco. Elle a toujours aimé les jolies choses.

À lire aussi
Antoine Brodin devant son oeuvre Migration artisanat
Antoine, souffleur de verre : "quand on souffle, c'est un mélange de méditation et d'adrénaline"
Virginie dans son atelier de céramiste à Argenteuilr
Virginie dans son atelier de céramiste à Argenteuilr Crédit : Olga.etc

On retrouve ses créations sur les plus grandes tables de France. Notamment à L'Écrin, le restaurant de l'Hôtel de Crillon. Aujourd'hui, elle travaille avec de nombreux chefs. Mais Virginie en parle en toute humilité. Elle se souvient du jour où elle a mangé dans sa première assiette.

Aujourd'hui, elle développe de nouvelles créations en porcelaine. Une matière noble par excellence. "Cela a vraiment été une claque pour moi", avoue-t-elle. Elle la fait cuire à 950 degrés, 24 à 30 heures, elle l'émaille, puis elle la recuit à 1.280 degrés. Il faut compter au moins une semaine de séchage.

L'assiette champignon de Virginie
L'assiette champignon de Virginie Crédit : olga.etc

À la rentrée, Virginie va exposer à la boutique Démodé, rue de Grenelle à Paris, sa porcelaine noire, qu'elle aime aussi beaucoup travailler. Vous pouvez également retrouver ses créations sur son site Instagram.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Artisanat Made in France Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793863377
Virginie, céramiste : "La porcelaine a vraiment été une claque pour moi"
Virginie, céramiste : "La porcelaine a vraiment été une claque pour moi"
REPORTAGE - Installée à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, Virginie apporte, en tant que céramiste, un soin tout particulier aux arts de la table. Ses créations sont visibles dans les plus grands restaurants.
https://www.rtl.fr/emission/la-france-et-ses-artisans/virginie-ceramiste-la-porcelaine-a-vraiment-ete-une-claque-pour-moi-7793863377
2018-06-25 11:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6PjKzsgFw1BbU1nuP4I20Q/330v220-2/online/image/2018/0625/7793866740_des-porcelaines-realisees-par-virginie.jpg