3 min de lecture Cinéma

"Justice League" : pourquoi la représentation des Amazones pose-t-elle problème ?

ÉCLAIRAGE - Des internautes critiquent sur les réseaux sociaux les choix de costumes des guerrières du dernier film de super-héros signé Zack Snyder, en salles le 15 novembre.

Wonder Woman est l'une des héroïnes de "Justice League"
Crédit Image : WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND RATPAC-DUNE ENTERTAINMENT LLC / Clay Enos / TM & (c) DC Comics

Des Amazones en bikini. Le nouvel accoutrement des guerrières de l'Île de Themyscira dans Justice League, en salle le 15 novembre, n'est pas du goût de tout le monde. Notamment sur les réseaux sociaux où la comparaison avec le costume des Amazones du film Wonder Woman illustre en un clin d’œil la gêne occasionnée. 

D'un côté, on voit des personnages habillées de vêtements féminins mais surtout fonctionnels et pratiques en cas de bataille. De l'autre, des corps habillés d'un maillot de bain travesti en armure et montrés aux spectateurs et spectatrices comme des objets de désir aux abdos bien dessinés.   

Pourtant Lindy Hemming, la créatrice derrière les costumes des Amazones du long-métrage réalisé par Patty Jenkins, n'avait pas cédé à la tentation du fantasme quand on lui a attribué sa mission. Elle s'est inspirée des armures romaines faites de cuir véritable et grossier où les peaux d'animaux sont visibles à l’œil du spectateur ou de la spectatrice. La jupe de la super-héroïne a été pensée (comme celle des Romains) pour ne pas gêner ses mouvements, tandis que les bottes sont elles aussi semblables à celles des soldats combattants pour l'Empire, a expliqué Amanda Weaver sur son blog.

Cette costumière professionnelle a également publié sur Twitter une capture d'écran du film dans laquelle on peut voir avec précision trois Amazones de Wonder Woman dont les seins gauches sont protégés par une partie en métal. Une référence à cette légende selon laquelle ces guerrières coupaient cette partie de leur corps pour mieux tirer à l'arc. 

Connie Nielsen dans "Justice League"
Crédit Image : WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND RATPAC-DUNE ENTERTAINMENT LLC / Clay Enos / TM & (c) DC Comics

Une scène de flashback

Pour Justice League, la production a, contrairement à ce que sous-entend le montage véhiculé sur Twitter, choisi de reprendre les modèles imaginés par Lindy Hemming. Les bikinis portés par les actrices sur la photo apparaissent également dans le film et sont en fait issues d'une scène flashback de bataille issue de la seconde partie du film, bien avant les aventures de Diana dans le film Wonder Woman

On doit cette version du passé plus dénudée à Michael Wilkinson, chef costumier australien qui a déjà travaillé avec Zack Snyder sur des films de combattantes et combattants comme 300 ou Sucker Punch, autres productions où les personnages masculins comme féminins sont sexualisés à outrance.

Cette objectivisation des corps, on la retrouve dans la majorité des comics. Pour de nombreuses productions télévisées ou cinématographiques prenant comme image de référence les habitantes de l'île de Themyscira (exemple avec cette publicité pour une célèbre boisson gazeuse), on observe une tendance au "male gaze" ("regard masculin"), un concept expliqué par la réalisatrice Iris Brey dans une conférence TEDx au début du mois de novembre.

[HD] Britney Spears, Beyonce & Pink - We Will Rock You (Pepsi)

Libérer le regard

Le "male gaze" est une manière de filmer les personnages féminins en les réduisant à un corps que l'on prend plaisir à regarder. La caméra peut adopter le point du vue d'un autre personnage (masculin en général) ou celui du réalisateur, forçant alors les spectateurs et les spectatrices a eux et elles aussi adopter ce regard dévalorisant.

Si Justice League surfe sur les deux représentations des Amazones (à la fois guerrières et objets de désir), on peut dire que le regard est, doucement, en train de se libérer au cinéma. Le premier pas vers le changement, selon Iris Brey : "C’est seulement quand on regarde autrement qu’on pourra agir différemment", avait-elle conclu son inspirante intervention au TEDxChampsÉlyséeWomen.

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet
La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés