1 min de lecture Game of Thrones

"Game of Thrones" : un réalisateur justifie les ellipses temporelles

Face aux critiques des téléspectateurs, le réalisateur de l'épisode 6 a expliqué les déplacements très rapides de ses protagonistes.

Jon Snow prêt à se battre contre les zombies des glaces
Jon Snow prêt à se battre contre les zombies des glaces Crédit : HBO
Laure-Hélène de Vriendt
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Tout s'est accéléré dans cette septième saison de Game of Thrones. La série qui prenait son temps pour installer son intrigue et ses personnages a définitivement changé de vitesse. Les protagonistes ont suivi le mouvement puisqu'ils se déplacent beaucoup plus rapidement que dans les saisons précédentes. Oubliés les longs voyages pour rejoindre les différentes parties de Westeros, tout déplacement se fait désormais en un temps record.

Un changement qui ne plaît pas à certains fans, qui ne comprennent pas comment Jon peut aller si vite de Peyredragon à EastWatch. Alan Taylor, réalisateur de l'épisode 6, est revenu sur cette question dans les colonnes de Variety : "Nous avons conscience que la temporalité devient un peu brumeuse. On a Gendry qui avance au pas de course, les corbeaux qui parcourent de longues distances, les dragons aussi, très rapidement, explique-t-il. 

Mais cet intérêt des fans pour la temporalité dépasse un peu le réalisateur, qui invoque les impossibilités plausibles : "Nous avons clairement déployé la plausibilité à son maximum, mais j'espère que la force de l'histoire réside ailleurs que dans ces détails". Peu importe que certains déplacements soient trop rapides, cette saison est particulièrement réussi, et c'est l'essentiel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Game of Thrones Séries Fil Super
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants