4 min de lecture Super-héros

"Daredevil, "Agent Carter"... Pourquoi les séries Marvel sont plus réussies que celles de DC Comics

DÉCRYPTAGE - Marvel semble avoir pris l'avantage sur DC Comics dans la qualité des adaptations en séries télévisées.

"Daredevil", une série réussie par Netflix
"Daredevil", une série réussie par Netflix Crédit : Netflix
102907340309617434926
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

On va cadrer les choses d'entrée : loin de nous l'idée d'affirmer que DC Comics est en-dessous de Marvel. Tout d'abord parce que les deux univers restent différents, par bien des aspects, et ensuite parce qu'on ne veut pas provoquer de guerre. On aime Batman et Flash, et on adore Daredevil et Deadpool. La question ici est de se demander pourquoi les adaptations télévisées des super-héros Marvel nous semblent plus réussies que celle des héros de DC. Daredevil, Jessica Jones, Legends of Tomorrow ou encore Arrow, les exemples pullulent ces dernières années et le constat est le même : la Maison des idées prend le dessus sur petit écran. 

Le manque de moyen fait cheap, au mieux kitsch

Avant de prendre en compte des considérations peur-être plus subjectives, restons sur le côté purement visuel. Le dernier arrivant des adaptations DC Comics est DC's Legends of Tomorrow. L'histoire d'un maître du temps déchu qui revient dans le passé pour monter une super-équipe et tenter de sauver le futur du désastre, colle bien à l'univers de DC. Mais en prenant l'option d'aller dans le sens de la série d'action, The CW (la chaîne qui produit la série) prend le risque du cheap. Car un vaisseau spatial, un méta-humain qui contrôle le feu et des explosions en tous genres nécessitent un investissement en effets spéciaux qui manque dans les productions DC Comics. 

Si l'on s'oriente vers une opposition The CW vs Netflix, qui adapte les personnages issus de l'univers Marvel, il n'y aura pourtant pas d'opposition directe, sur les mêmes points. Si la chaîne américaine, qui produit ArrowFlash et Legends of Tomorrow fournit une qualité d'effets spéciaux un peu fade, on ne peut pas reprocher la même chose à la plateforme de streaming. Et pour cause, il n'y en a pas. Netflix a choisi de développer les super-héros sans pour autant donner dans le fantastique. En mettant le focus sur la personnalité et les histoires souvent sombres de Daredevil ou Luke Cage, les scénaristes minimisent l'utilisation des super-pouvoirs. 

À lire aussi
Will Smith (gauche) et Idris Elba le 14 novembre 2015 au Governors Awrads Cinéma
"Suicide Squad 2" : Idris Elba pourrait-il remplacer Will Smith (Deadshot) ?

De fait, le côté polar des séries permet d'atteindre les téléspectateurs non accrocs aux univers comics. En faisant l'impasse, Netflix a gagné sur deux fronts : la qualité de l'intrigue et le nombre de personnes potentiellement intéressées. Visuellement, Marvel propose donc des séries plus réussies, même si Supergirl produit par CBS (un gros network national) est de bien meilleure qualité. Legends of Tomorrow va même jusqu'à avoir des accents kitsch qui ont un certains charmes par moment, mais l'ensemble manque d'aspérités, de profondeur. Pour éviter tout cela, Marvel a donc misé sur les intrigues, et pas seulement lors des dernières adaptations sur Netflix. 

Ainsi, Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. et Agent Carter, diffusés et produites par ABC (avec Marvel Studios), ont pris le parti de l'intrigue et des personnages en marge des super-héros. Phil Coulson, tué par Loki dans Avengers, revient à la vie et reprend du service au sein du S.H.I.E.L.D. À la tête d'une équipe, il est chargé de garder l'organisation à flots et de lutter contre Hydra. De son côté, l'agent Peggy Carter, un e espionne qui était l'officier de liaison de Captain America et membre de la SSR, lutte contre Hydra et les préjugés machistes dans une série qui se déroule dans les années 50. 

Les personnages Marvel mieux adaptés au polar

Les deux séries sont plutôt réussies car basées sur les histoires personnelles et les intrigues autour de l'univers des Avengers. Le tout sans super-héros, donc sans besoin impérieux d'effets spéciaux coûteux. Il semble donc que l'option prise par Marvel soit la bonne pour conquérir le petit écran. Ce dernier nécessite plus d'intrigues, plus de travail sur les personnages, on ne fait pas dans le spectaculaire pur à la télévision, on fait dans le haletant pour amener le téléspectateur à revenir, ou à sauter avec faim sur l'épisode suivant. En ce sens le parfait exemple consiste à regarder les séries produites par Netflix. 

Que ce soit Daredevil, dont le dernier trailer de la saison 2 est alléchant, ou la très bonne surprise Jessica Jones, on en oublierait presque qu'ils sont issus de comics. Personnages sombres, psychologie complexe, zones d'ombre permanentes, on est dans une série de polar, et cela est inhérent aux personnages de Marvel. Notamment sous les crayons de Steve Ditko et Jack Kirby. Les deux dessinateurs mythiques de la firme ont fini par imposer des héros matures, torturés. Ce n'était pas gagné d'avance, mais cela a permis de conquérir dès les années 50/60 des lecteurs adultes, des étudiants qui s'intéressaient à la psychologie des personnages. 

Stan Lee (le scénariste star) et la Maison des idées en général ont fini par avoir une belle gamme de super-héros à la personnalité complexe, dont l'histoire peut exister hors littérature fantastique. Côté DC Comics, les super-héros ont moins d'aspérité, mis à part peut-être Batman. Ils gardent un côté citoyens modèles, gendres idéaux. Leur côté sombre et leurs questionnements intimes sont beaucoup moins prégnants. Dans les séries, on a pu avoir cette facette chez Arrow, et il y a un côté sombre dans Gotham. Néanmoins, les scénaristes n'ont pas foncé dans cette voie et ont gardé un côté série d'action qui rend le tout parfois bancal et moins adulte, bien que toujours divertissant et pas désagréable à regarder. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Super-héros Fil Super
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782054242
"Daredevil, "Agent Carter"... Pourquoi les séries Marvel sont plus réussies que celles de DC Comics
"Daredevil, "Agent Carter"... Pourquoi les séries Marvel sont plus réussies que celles de DC Comics
DÉCRYPTAGE - Marvel semble avoir pris l'avantage sur DC Comics dans la qualité des adaptations en séries télévisées.
https://www.rtl.fr/culture/super/daredevil-agent-carter-pourquoi-les-series-marvel-sont-plus-reussies-que-celles-de-dc-comics-7782054242
2016-02-26 16:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/uzxi2n7vVpBYASAWb-8cXA/330v220-2/online/image/2016/0226/7782070394_daredevil-organise-des-soirees-en-hauteur-avec-spider-man.jpg