3 min de lecture Cinéma

"Star Wars 9" : pour J.J. Abrams, la saga marche grâce à son "humanisme" et son "cœur"

RENCONTRE - Fin d'année intergalactique au cinéma avec la sortie de "L'Ascension de Skywalker", le dernier volet de la 3ème trilogie de la célèbre saga créée par George Lucas. Le réalisateur J.J Abrams en dit plus sur ce projet pharaonique, prêt à entrer dans l'Histoire.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Laissez-vous tenter du 18 décembre 2019 Crédit Image : Charley Gallay / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq et Capucine Trollion

C'est une aventure unique de cinéma qui prend fin le 18 décembre. Star Wars 9 : L'Ascension de Skywalker va refermer 42 années de saga de La Guerre des étoiles. Respect, nostalgie, émotion et une relative sobriété, c'est le sentiment étrange qui se dégage du film.

J.J. Abrams, le réalisateur et producteur, (qui avait déjà signé Le Réveil de la Force, l'épisode VII), n'a pas choisi la surenchère et c'est une excellente chose. Alors certes, L'Ascension de Skywalker réserve quelques scènes d'actions bluffantes, (dont une dans les vestiges de l'Étoile de la Mort au milieu d'un océan déchaîné), mais l'essentiel est ailleurs.

Ce dernier volet est avant tout l'occasion de dire au-revoir et sans doute adieu à des personnages et une histoire qui nous accompagne depuis 1977. On y retrouve Rey, la disciple de Luke Skywalker, et Kylo Ren, petit-fils de Dark Vador, fils de Han Solo et de la princesse Leia, lancés aux trousses de Palpatine. L'Empereur du Côté Obscur, que l'on croyait mort, mais qui est bien là, décidé à lancer ses troupes à l'assaut de la galaxie face à la Résistance.

>
Star Wars : L'Ascension de Skywalker - Bande-annonce officielle (VOST)

Star Wars IX est une superproduction bourrée d'effets spéciaux, mais on y retrouve avec les moyens technologiques illimités actuels, tout ce qui faisait le charme un peu bricolo de la première trilogie.

À lire aussi
Une salle de cinéma (illustration) confinement
Déconfinement : comment les cinémas s'organisent-ils ?

On y parle de solidarité, d'identité, de sacrifice, du deuil et c'est la très grande réussite du film. C'est en fait le final idéal et la boucle est bouclée, tout finissant par là où tout a commencé.

J.J. Abrams, un fan de "Star Wars"

En fait, J.J. Abrams est comme nous tous : cette saga fait partie de sa vie et de sa culture. "Star Wars a totalement changé ma vie. Ça m'a donné l'opportunité ainsi qu'à mon équipe de faire des choses, d'aller à des endroits, de raconter des histoires qui n'auraient pas été possibles autrement. J'ai pu aussi compter sur une logistique et des moyens souvent hallucinants", démarre le réalisateur, avant de poursuivre : "Mais, vous savez, au bout de ce voyage, ce qui fait que Star Wars marche, c'est son humanisme, son parfum d'aventure, son cœur. Il y a cette idée indéniable que le plus commun d'entre nous peut devenir quelqu'un d'extraordinaire et change le cours des choses en triomphant du Mal absolu". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Star Wars Star Wars 9
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants