2 min de lecture Pokémon Go

"Pokémon Go" : ce qui a changé avec la mise à jour

La dernière mise à jour de "Pokémon Go" ne satisfait pas les joueurs avec entre autres la suppression du Pokévision.

Le jeu Pokémon Go est disponible en France depuis le 24 juillet.
Le jeu Pokémon Go est disponible en France depuis le 24 juillet.
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Une semaine après sa sortie, Pokémon Go est déjà dans le viseur des dresseurs. La raison ? La mise à jour de l'application, lancée le 31 juillet. Même si Niantic, qui a développé le jeu, propose des modifications mineures pour la plupart, certaines déplaisent fortement. Comme la suppression du Pokevision, un radar pirate qui aidait les joueurs à trouver rapidement les Pokémon. Mais, on retient aussi la modification des combats dans les arènes... La rédaction vous dit tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle version de Pokémon Go.

On commence avec ce qui fait enrager les dresseurs : la suppression du Pokevision. Une application tierce, mais pirate, à Pokémon Go sous la forme d'un radar géant où on voyait précisément la localisation des Pokémon sur une carte. L'un des buts premiers du jeu était alors compromis : marcher au hasard dans la rue ou les parcs pour capturer les créatures. Avec le Pokévision, il suffisait de lire la carte et se rendre à un endroit précis. Maintenant, il faudra se contenter des cartes alimentées directement par les joueurs. 

"Le 3-pas" ou Pokéradar disparaît aussi

Idem pour le Pokéradar ou" 3 pas", la barre en bas à droite de l'écran qui dévoilait quels Pokémon étaient le plus proches des dresseurs. "Nous avons enlevé l’affichage des “3-pas” dans le but d’améliorer son fonctionnement sous-jacent. À l’origine, cette fonctionnalité était appréciée par un grand nombre, mais elle était aussi perturbante et n’atteignait pas les objectifs que nous nous étions fixés", explique Niantic dans un communiqué officiel.

Maintenant, les dresseurs sont dans le flou et bien évidemment cela ne plaît pas, surtout pour capturer des Pokémon rares. Sur Twitter, les adeptes du jeu s'en donnent à cœur joie, critiquant la nouvelle difficulté du jeu. Dorénavant, il faut utiliser l'application Go Map, où les joueurs signalent les apparitions de Pokémon. Moins précis que le Pokévision, mais autorisé par Nantic et Nintedo.

Les combats en arènes modifiés

À lire aussi
Pikachu (illustration) jeux vidéo
Pokémon : un nouveau jeu disponible sur mobile ce jeudi

Taper sans relâche sur son écran pendant un combat en arène c'est fini. Avec la mise à jour, il sera plus facile d'utiliser les attaques spéciales. Par exemple, un Carabaffe (type eau) pourra utiliser plus rapidement son Hydro-Canon contre un Pokémon type feu et faire plus de dégâts. On se rapproche ainsi du jeu sur GameBoy où le dresseur peut choisir les attaques. Les joueurs vont aussi remarquer des nouvelles animations dans les combats. Des nouveautés qui calmeront peut-être la communauté.

Moins de Roucool et de Rattata

Roucool et Ratata deux Pokémon les plus vus sur le jeu. On les trouve de partout, surtout en très grand nombre, par exemple au Parc de la Villette. La mise à jour va permettre de trouver des Pokémon plus variés et surtout rares, quel que soit l'endroit où on se trouve. Ne désespérez donc pas encore s'il vous manque des petites créatures, autres que les "classiques" : la chasse continue !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pokémon Go Jeux vidéo High-tech
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants