1 min de lecture Comic book

Marvel Comics censure un nouveau texte ciblant Donald Trump

Le média américain "The Hollywood Reporter" rapporte une nouvelle affaire de censure chez Marvel Comics. Dans un essai pour les 80 ans de Marvel, le scénariste Mark Waid critiquait le système américain actuel.

L'oeuvre "Marvel Comics #1000" où un texte a été censuré
L'oeuvre "Marvel Comics #1000" où un texte a été censuré Crédit : Marvel
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

À l'approche de ses 80 ans, Marvel Comics est de nouveau au cœur d'une polémique. The Hollywood Reporter rapporte qu'un autre auteur a été censuré par la Maison des Idées, après Art Spiegelman qui avait critiqué Donald Trump.

Cette fois-ci il s'agit de Mark Waid, qui a notamment travaillé sur les aventures de Captain America. Le scénariste devait écrire un essai pour Comics #1000, un recueil spécial qui sortira pour les 80 ans de Marvel. Il y critiquait l'Amérique d'aujourd'hui et donc l'Amérique de Donald Trump. "Le système n'est pas juste. Nous avons traité certains des nôtres d'une façon abominable (...) Ce pays n'est plus celui des opportunités aujourd'hui", démarrait le scénariste dans son texte, dévoilé par The Hollywood Reporter.

Il terminait en demandant aux citoyens et citoyennes de battre le pavé et d'organiser une révolution. "Mais l'histoire nous a prouvé que nous pouvons, briques par briques, corriger le système quand suffisamment de gens sont en colère. Quand suffisamment de gens descendent dans les rues et forcent le pouvoir à les écouter. Quand suffisamment d'entre nous descendent dans la rue et réclament que l'injustice prenne fin."

Le texte a été modifié

Toujours selon le média américain, Marvel a refusé de communiquer sur le sujet bien qu'une source a expliqué que la version de Mark Waid envoyée à la Maison d'édition était un premier jet et donc susceptible d'être modifiée par l'auteur lui-même. Cependant, "l'essai a été changé pour correspondre au ton du recueil", poursuit la source.

À lire aussi
Karen Gillan incarne Nebula depuis "Les Gardiens de la Galaxie" Marvel
"Avengers : Endgame" : au départ, Nebula avait un autre rôle dans la bataille finale

Une histoire qui donne de l'eau au moulin. En effet, Marvel Comics se veut "apolitique" mais a quand même refusé deux textes critiques envers Donald Trump. Plus encore, Isaac ‘Ike’ Perlmutter, milliardaire et président de Marvel Entertainment est "un ami de longue date de Donald Trump, conseilleur officieux et influent", expliquait Art Spiegelman au quotidien britannique The Guardian

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Comic book Bande dessinée Marvel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants