2 min de lecture Jeux vidéo

La musique du jeu vidéo rentre dans la cour des grands

REPLAY - Pour la première fois, la Philharmonie de Paris va proposer trois jours de concerts inspirés par la musique des jeux vidéo.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Rémi Sulmont : la musique du jeu vidéo entre dans la cour des grands Crédit Image : AFP / XAVIER LEOTY | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

Vous croyiez que nous allions vous arranger des accords mélodieux et symphoniques avec les sonorités gonflées de bips de Super Mario Bros en direct des années 80 ? Vous pensiez que nous allions vous offrir, par exemple, un arrangement de cet hymne national entré au patrimoine des jeux vidéo ? Arrêtez tout, vous n'y êtes pas mais pas du tout ! Auriez-vous fait la différence avec du classique, si on vous avais dit que ce morceau était inspirée d'un jeu vidéo, Final Fantasy VI, un jeu japonais mythique, avec de grandes épopées, des rebondissements et des mélodies qui vous restent dans l'oreille pendant des décennies ? Non, car le morceau possède toute la complexité et la profondeur de la musique savante classique.

C'est en plus l'un des grands orchestres du monde, le London Symphony Orchestra, qui va l'interpréter à la Philharmonie de Paris vendredi 16 juin en ouverture de ce premier week-end spécial entièrement dédié au répertoire musique des jeux vidéo.

Une nouvelle étape

La Philharmonie de Paris est un temple de la musique. Cela renvoie à toute une tradition. Faut-il y voir une reconnaissance de la musique des "gamers" ? C'est en tout cas une nouvelle étape. Car jusqu'à présent on se contentait d'adapter la musique des jeux les plus populaires, pour remplir des salles de "gamers". C'est un marché, ça fait salle comble. Des orchestres sont parfois fondés exprès. Mais cette fois, on va passer au stade supérieur.

Les arrangeurs musicaux des deux concerts symphoniques ont entièrement déconstruit et reconstruit à partir des musiques d'origine. Ils sont allés puiser dans le classique. On va donc entendre des thèmes de jeux vidéo, mais magnifiés par les références à Richard Strauss, Igor Stravinsky, Claude Debussy et Piotr Ilitch Tchaïkovski. Final Fantasy VI a été reconstruit à la manière de Richard Wagner, comme un poème symphonique du compositeur romantique.

Séduire les mélomanes et les "gamers" ?

À lire aussi
Le jeune Daniel Radcliffe dans "Harry Potter à l'école des sorciers" jeux vidéo
"Harry Potter" : ce que l'on sait déjà du nouveau jeu prévu pour 2021

L'objectif est-il de séduire les mélomanes ou les amateurs de jeux vidéo ? Pourquoi pas les deux ? Honnêtement, ça serait très étonnant que l'essentiel du public dans la grande salle Pierre-Boulez de la Philharmonie ne pas soit des "gamers". Mais l'idée est aussi de faire découvrir cette musique aux mélomanes, moins habitués aux joysticks. "Le croisement entre l'univers du classique et des jeux sera très lent", prédit Damien Mecheri, auteur de Video Game Music : Histoire de la musique de jeu vidéo.

En revanche, dit-il, la jonction entre la musique de film et la musique de jeux vidéo est déjà effectuée. "C'est intéressant de voir qu'un compositeur comme Michael Giacchino, qui a écrit la musique du dernier Star Trek et du Star Wars : Rogue One, a commencé dans le jeu vidéo. Aujourd'hui, il fait partie des compositeurs les plus reconnus. On va vers cette reconnaissance de la musique de jeu vidéo en tant que véritable musique, capable de proposer des œuvres dites d'intérêt", explique-t-il.

Pour Damien Mecheri, cette reconnaissance viendra aussi quand le jeu vidéo lui-même sera reconnu, quand on aura "compris sa richesse et son apport culturel", quand on aura dépassé nos préjugés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux vidéo Musique Classique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants