2 min de lecture Super-héros

"Daredevil", "Jessica Jones" : les 4 ingrédients de la recette Marvel pour Netflix

"Daredevil", bientôt "Jessica Jones", et plus tard Luke Cage et Iron Fist. Les super-héros Marvel envahissent Netflix avec leurs séries. Voici comment Marvel compte en faire des séries incontournables.

Daredevil organise des soirées en hauteur avec Spider-Man
Daredevil organise des soirées en hauteur avec Spider-Man Crédit : Netflix
Martin Cadoret
Martin Cadoret

La série "Daredevil", avec Charlie Cox, a réussi à faire oublier le bide du film de 2003 avec Ben Affleck. Pour faire suite à ce succès, d'autres super-héros vont débarquer : Jessica Jones, le 20 novembre, et plus tard Luke Cage et Iron Fist. Tous vont se rejoindre dans "The Defenders". Pour toutes ces séries, Marvel et Netflix devraient appliquer une recette similaire pour multiplier les succès, et valider leur stratégie de développement basée sur des super-héros "délaissés" par le grand écran.

1. Un ton plus sombre

Dans les films Marvel au cinéma, on voit rarement une goutte de sang. Au contraire, les séries Marvel pour Netflix s'autorisent plus de violence et de noirceur. Dans "Daredevil", le justicier aveugle se fait sévèrement corriger. Et pour Jessica Jones, la scénariste promet une héroïne encore plus sombre. Les super-héros adaptés sont d'ailleurs réputés pour leur noirceur – la saison 2 de "Daredevil" verra l'arrivée du Punisher, un super-héros qui préfère tuer ses ennemis plutôt que de les livrer à la justice.  "Les séries n'auront pas peur d'être plus noires que les films. Ce que nous aimons chez ces héros, c'est qu'ils sont un peu plus terre à terre […], plus dans les rues que dans les nuages", avait lâché Ted Sarandos, le patron de la plateforme.

2. Des super-héros délaissés

Vous ne verrez pas de Spider-Man sur Netflix : les séries de la plateforme sont toutes consacrées à des super-héros "délaissés" de l'univers Marvel. Alors bien sûr, Daredevil et le Punisher avaient déjà eu le droit à leurs propres films au début des années 2000, mais la qualité des productions n'avaient pas rendu hommage aux personnages. Luke Cage et Iron Fist,  inventés dans les années 70, n'avaient jamais eu le droit à une adaptation au cinéma ou en série – même s'ils sont parfois apparus dans divers dessins animés et jeux vidéo. Le personnage de Jessica Jones, lui, est tout neuf, puisqu'il a été inventé au début des années 2000.

3. Un univers partagé

Comme pour Avengers sur grand écran, les super-héros de Netflix devraient avoir le droit à leur "super-série". Tous les 4 seront regroupés au sein du groupe "The Defenders". 8 épisodes devraient être diffusés après les sorties des séries individuelles. Et il va falloir s'armer de patience, car Iron Fist n'a toujours pas de date de sortie. Quelques personnages vont faire le pont entre les différentes séries, comme Luke Cage et Jessica Jones, qui apparaîtront chacun dans la série de l'autre. Rosario Dawson, qui incarne l'infirmière Claire Temple dans "Daredevil", va aussi passer dire bonjour à Luke Cage et Jessica Jones.

4. Des références aux Avengers

À lire aussi
Cinéma
Marvel : Angelina Jolie et Salma Hayek au casting de "The Eternals"

Ça ne saute pas aux yeux, pourtant ces héros font partie du même univers qu'Iron Man, Thor ou Captain America. Si vous ne le croyez pas, jetez donc un œil aux affiches de Daredevil ou de Jessica Jones. En fond, vous y apercevrez la tour Avengers. Les super-héros mythiques de Marvel sont parfois mentionnés dans les séries. Il y a pourtant peu de chances pour que ceux-ci apparaissent dans les productions Netflix. Par contre, l'inverse reste tout à fait envisageable : des rumeurs annoncent les Defenders dans "Avengers : Infinity War."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Super-héros Fil Super
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants