1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. VIDÉO - Indochine au Trianon : "Je suis super content de jouer", s'enthousiasme Nicola Sirkis
2 min de lecture

VIDÉO - Indochine au Trianon : "Je suis super content de jouer", s'enthousiasme Nicola Sirkis

À quelques semaines de Noël, le groupe a offert à ses fans un concert très très privé au Trianon avec RTL2 mercredi 9 décembre, après plus d'un an d'absence sur scène.

Morgane Giuliani
Morgane Giuliani

Ils savent qu'il y en aura peu, alors ils profitent de chaque instant. Mercredi 9 décembre, les fans d'Indochine se tassent pour se tenir chaud au milieu du boulevard Rochechouart devant le Trianon dans le XVIIIe arrondissement de Paris avant d'assister à l'unique concert du groupe français en 2015, du moins en France.

Ni le froid de décembre, ni la file d'attente qui s'étend sur plusieurs centaines de mètres, ne les retiendront d'aller voir leur idole : Nicola Sirkis. Celui que certains surnomment "Nicola", voire "Nico". La proximité d'Indochine et ses fans ne peut être qu'à son comble dans cette petite salle aux allures théâtrales pendant ce concert très très privé organisé par RTL2

>> Indochine livre un concert puissant au Trianon

D'autant plus que c'est la première fois que le groupe s'y produit. "On a bossé comme des malades pendant trois jours (...) parce qu'il faut remettre la machine en marche. Dans l'idée, je suis super content de jouer parce que c'est vrai que la scène nous manque", confie le leader du groupe, qui se souvient de ne pas avoir fait de live en France depuis août 2014 pour la clôture du Black City Tour. Tournée dont le concert au Stade de France est sorti en double CD/DVD le 4 décembre 2015 pour aider les fans à surmonter l'absence annoncée. Indochine n'a pas prévu de nouvelle tournée avant 2017, même si Nicola Sirkis n'écarte pas "quelques surprises" à ses fans.

Un concert plein d'émotions

À lire aussi

Ce Concert Très Très Privé RTL2 en a déjà été une belle. Pendant deux heures, Indochine a transporté le Trianon, alternant tubes cultes et plus récents, et même, quelques raretés, comme Crash Me. Le groupe s'est aussi fait plaisir en jouant plusieurs titres de l'album Alice & June, qui a fêté ses 10 ans en 2015. 

Indochine a aussi parlé à sa manière des attentats du 13 novembre. Nicola Sirkis a tenu à plusieurs reprises des propos plein d'espoir et appelant à la tolérance : "On ne pouvait pas faire un concert comme si de rien n'était, surtout pas ici à Paris, annonce le chanteur vers le milieu du concert. Si un dieu existait vraiment, est-ce qu'il aurait voulu tout ça ? Je ne crois pas. Accrochons-nous à nos vies et à nos rêves, restons humains."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/