1 min de lecture Musique

La Saga de Kate Bush


La première Saga de l'année 2012 est consacrée à Kate Bush, à l'occasion de la sortie de son neuvième album studio, "50 words for snow". Artiste complète, Kate Bush est à la fois auteur, compositeur et interprète, pianiste, mime, danseuse et chorégraphe. Elle s'était imposée dès ses débuts, avec la réussite de son premier titre, "Wuthering heights". Elle doit son succès à sa voix exceptionnelle et à la puissance évocatrice de ses chansons, grâce auxquelles elle a créé un univers à la fois féminin et enfantin, mystérieux et envoûtant.

kate bush
kate bush


LA SAGA DE KATE BUSH DANS SON INTÉGRALITÉ

"Wow" (CD "Lionheart")

Kate Bush, c'est d'abord une voix exceptionnelle. Une voix de soprano très mélodique, la voix d'une petite fille qui aurait l'air constamment étonnée, au charme et à l'humour typiquement anglais. Artiste très complète, Kate Bush a inspiré toute une génération de chanteuses comme Tori Amos, Björk, Fiona Apple, Goldfrapp ou encore Sinéad O'Connor. Et son influence est même revendiquée par des artistes masculins comme Tricky et le groupe Placebo.
Kate Bush vient de publier "50 WORDS FOR SNOW". C'est son neuvième album studio et il paraît sur son propre label, Fish People, distribué par EMI.

"Wild man" (CD "50 words for snow")

Catherine Bush est née le 30 juillet 1958 à Bexleyheath, une agglomération qui fait aujourd'hui partie du Grand Londres. Son père est médecin. Elle reçoit une solide éducation musicale. Elle apprend d'abord le violon, puis le piano. A seize ans, elle forme son propre groupe, le K.T. Bush Band, avec son frère Paddy et celui qui sera longtemps son ami, le bassiste Del Palmer. L'année suivante, une de ses maquettes parvient aux oreilles de David Gilmour, le guitariste de Pink Floyd, qui use de son influence pour la faire signer avec EMI.
La maison de disques encourage Kate Bush à écrire et à composer. Elle lui fait prendre des cours de chant et de danse. En même temps, la chanteuse travaille avec le mime Lindsay Kemp, qui a eu d'autres élèves très célèbres dans la rock music, notamment David Bowie. C'est pour elle une rencontre importante, qui lui fait découvrir la vie et qui va influencer sa conduite sur scène et ses prestations dans les clips vidéos.

"Army dreamers" (CD "Never for ever")

Un premier titre de Kate Bush, "Wuthering Heights", paraît en janvier 1978. EMI avait eu quelques doutes sur le potentiel de cette chanson et l'avait testée sur les ondes de Capital Radio, à Londres. Devant le succès rencontré, la maison de disques avait fini par accepter de le publier en 45-tours.
Pour tout le monde, "Wuthering Heights" est un choc. Le sujet et son traitement musical sont inhabituels, caractérisés par une orchestration luxueuse et la voix surnaturelle de Kate, une voix de soprano qui s'étend sur trois octaves. "Wuthering Heights" est inspiré du roman d'Emily Brontë qui porte le même titre et qui s'appelle en français "Les Hauts de Hurlevent". Coïncidence : la romancière et la chanteuse sont nées le même jour, un 30 juillet, mais à cent quarante ans d'intervalle !

"Wuthering Heights" (CD "The kick inside")

Le 11 mars 1978, "Wuthering Heights" est N°1 en Angleterre et le restera quatre semaines de suite. Kate Bush vient de publier son premier album : "THE KICK INSIDE". Elle l'avait enregistré au cours de l'été 1977, sous la direction du producteur Andrew Powell. Mais elle l'avait écrit et élaboré au cours des trois années précédentes. On y remarque David Gilmour qui joue de la guitare et qui a également produit deux titres, notamment "The man with the child in his eyes", une chanson que Kate avait écrite alors qu'elle avait à peine quatorze ans. C'est son deuxième single.

"The man with the child in his eyes" (CD "The kick inside")

Kate Bush vient d'avoir vingt ans et ce qu'elle montre de talent n'est que la partie émergée d'un iceberg. La suite est différente, plus mûre, comme le montre le single suivant, le mélodramatique "Hammer Horror". C'est un extrait de son deuxième album, "LIONHEART", qui paraît le 10 novembre 1978, toujours produit par Andrew Powell. A nouveau, Kate Bush y apparaît comme une créatrice et une interprète intelligente et innovante.

"Hammer Horror" (CD "Lionheart")

Le 3 avril 1979, Kate Bush entame une tournée de vingt-huit dates baptisée "The Tour of Life". Le spectacle qu'elle propose dure deux heures et demie. Il insiste sur l'aspect visuel et théâtral de sa musique, et il comporte dix-sept changements de costumes. Dans le cadre de cette tournée, Kate Bush chante à Paris, au Théâtre des Champs-Elysées, le 6 mai 1979. Le show est très travaillé, chaque chanson est soulignée par une mise en scène propre. Kate Bush s'est occupée elle-même de la chorégraphie, elle a dessiné les costumes et tout cela lui a pris beaucoup de temps et d'énergie. Epuisée par l'expérience, elle n'a plus jamais refait de tournée.

"Them heavy people" (CD "Live at The Hammersmith Odeon")

En septembre 1979, "KATE BUSH ON STAGE" est un mini album de quatre titres qui donne un aperçu trop bref du talent de la chanteuse en public. Il a été enregistré à Londres, à l'Hammersmith Odeon, au cours du "Tour of Life".
L'année 1980 voit Kate Bush continuer sur le chemin de la création et de l'innovation. Deux 45-tours se suivent. D'abord "Breathing", qui évoque l'horreur des retombées nucléaires, puis surtout "Babooshka" qui atteint le Top Ten anglais au mois de juin, alors que les Etats-Unis se montrent plus réservés. C'est son plus gros succès depuis "Wuthering Heights". On retrouve ces deux titres sur son troisième album, "NEVER FOR EVER". Il paraît le 7 septembre 1980. Elle l'a coproduit avec son ingénieur du son, Jon Kelly.

"Babooshka" (CD "Never for ever")

Après "Army dreamers", qui se classe N°16 en Angleterre en juillet 1981, Kate Bush termine l'année avec un autre succès. Et c'est un titre de circonstance, un titre de saison : "December will be magic again".

"December will be magic again" (Coffret "This woman's work")

Le 25 juillet 1981, "Sat in your lap" est N°11 en Angleterre. La vidéo "LIVE AT THE HAMMERSMITH ODEON" sort en octobre. On y retrouve Kate Bush lors de sa tournée "The Tour of Life", mais cette vidéo ne montre que la moitié de son spectacle, la seconde n'ayant pas pu être exploitée à cause de différents problèmes techniques.
Le 14 février 1982, Kate Bush propose "THE DREAMING". C'est son quatrième album, le premier qu'elle a produit seule. Son inspiration, elle l'a trouvée cette fois-ci dans la théorie du rêve, une des principales croyances des Aborigènes d'Australie. Kate Bush y associe des instruments de musiques traditionnels, électroniques et d'autres, plus inhabituels, qui ont été imaginés et réalisés par son frère Paddy qui est luthier et avec qui elle partage la même passion pour les musiques ethniques.

"The dreaming" (CD "The dreaming")

Que l'on qualifie sa musique de pop sophistiquée ou de rock artistique, ce qui est sûr, c'est que le talent de Kate Bush a produit quelques-unes des chansons et des vidéos marquantes des années 80. On peut les retrouver dans deux compilations qui portent le même titre : "THE SINGLE FILE". C'est d'abord une collection de ses vidéos qui paraît en 1983, puis une rétrospective de ses 45-tours qui sortira en décembre 1984. Dans l'intervalle, Kate Bush a publié un 45-tours où elle chante deux titres en français. Le premier, "Un baiser d'enfant", est l'adaptation de "The infant kiss", un extrait de l'album "Never for ever". Le second est un inédit : "Ne t'enfuis pas".

"Ne t'enfuis pas" (Coffret "This woman's work")

Kate Bush réalise alors une de ses ambitions. Au sud de Londres, elle achète une ferme vieille de trois cent cinquante ans où elle construit son propre studio d'enregistrement. Elle passe ensuite six mois à écrire de nouvelles chansons qu'elle met presque un an à enregistrer. Son nouvel album, "HOUNDS OF LOVE", paraît en septembre 1985, c'est-à-dire trois ans après le précédent, "The dreaming". Pour Kate Bush, c'est sa deuxième expérience très convaincante de productrice.

"Running up that hill" (CD "Hounds of love")

L'album "Hounds of Love" est composé de deux parties bien distinctes. Les cinq titres de la face A évoquent les relations entre les hommes et les femmes. On y trouve le 45-tours "Running up that hill. C'est le premier succès de Kate Bush aux Etats-Unis, où il atteint une très honorable trentième place dans les charts. Sur la face B, intitulée "The ninth wave", sept titres enchaînés racontent l'histoire d'un personnage qui est sous l'eau et qui lutte pour rester éveillé et pour échapper à la noyade.
Une fois encore, plusieurs titres de l'album seront illustrés par des vidéos. La plus célèbre reste celle de "Cloudbusting". Inspirée de la vie du psychiatre et philosophe Wilhelm Reich, elle a été réalisée avec la participation de l'acteur Donald Sutherland.

"Cloudbusting" (CD "Hounds of love")

DEUXIÈME PARTIE

"Hounds of love" (CD "Hounds of love")

En septembre 1985, Kate Bush a publié "Hounds of love". C'est sans doute son album le plus accessible, en tout cas c'est le disque qui lui a permis de faire une percée aux Etats-Unis. On peut en retrouver quatre titres dans la vidéo "HAIR OF THE HOUND" qui paraît en juin 1986.
En novembre, la compilation "THE WHOLE STORY" dresse le bilan élogieux des neuf premières années de la carrière de Kate Bush. A ce moment, toute son histoire est là, résumée en douze titres extraits de ses cinq premiers albums. "Wuthering Heights", le titre qui l'avait révélée, est proposé dans une version remaniée, car la chanteuse a tenu à en réenregistrer la partie vocale. On y trouve aussi un inédit, "Experiment IV".

"Experiment IV" (CD "The Whole Story")

Kate Bush compose, elle chante, elle écrit les arrangements de ses chansons, elle les produit maintenant, elle les met en scène, elle en crée les costumes et s'attaque aussi à la réalisation de ses clips vidéos. Il lui arrive également de chanter pour les autres. Elle l'a fait pour Roy Harper ou pour Peter Gabriel, de "Games without frontiers" en 1980 à "Don't give up", un extrait de l'album "So" qu'elle interprète en duo avec lui en 1986.

"Don't give up" (CD Peter Gabriel : "So")

En mars 1987 au London Palladium, Kate Bush participe aux concerts qui ont donné "THE SECRET POLICEMAN'S THIRD BALL", un film réalisé au profit d'Amnesty International. Sur l'album qui reprend la bande originale du film, on a retenu sa version de "Running up that hill", où elle retrouve son premier mentor, David Gilmour, qui l'accompagne à la guitare. En 1988, Kate Bush participe à l'album "Answers to nothing" de Midge Ure, où elle chante sur "Sister and brother". Elle revient alors à sa propre carrière avec un nouveau titre, "This woman's work", que l'on découvre d'abord dans la bande originale du film "La vie en plus".

"This woman's work" (CD "The sensual world")

On retrouve ce titre, "This woman's work", sur l'album qui paraît en septembre 1989 : "THE SENSUAL WORLD". Kate Bush a choisi une approche musicale plus douce, plus folk. On y remarque Nigel Kennedy au violon, le Trio Bulgarka dans les chœurs, David Gilmour à la guitare, et toujours Michael Kamen qui signe les arrangements. Le titre "Love and anger" est N°1 dans les classements "modern rock" aux Etats-Unis. C'est une première pour Kate Bush.

"Love and anger" (CD "The sensual world")

En octobre 1990, EMI propose le coffret "THIS WOMAN'S WORK". Il contient huit CDs, c'est-à-dire les six albums enregistrés par Kate Bush et deux CDs qui regroupent des faces B et des raretés. L'année suivante, la chanteuse participe à l'album "TWO ROOMS", un hommage à Elton John et à son parolier Bernie Taupin. Elle y reprend "Rocket man", et c'est un nouveau succès, à la fois en Angleterre et aux Etats-Unis.

"Rocket man (I think it's going to be a long long time" (CD "Two rooms : Celebrating the songs of Elton John & Bernie Taupin")

En novembre 1993, Kate Bush publie enfin un nouvel album, "THE RED SHOES", dont le titre est inspiré par le premier film européen consacré aux coulisses de la danse classique, un film tourné en 1948 par Michael Powell. Une fois de plus, Kate Bush s'est entourée de nombreux talents. On y rencontre Eric Clapton, Jeff Beck, Gary Brooker, Prince et toujours le fidèle David Gilmour.

"Rubberband girl" (CD "The red shoes")

En 1994, Kate Bush réalise un film de quarante-trois minutes, "THE LINE, THE CROSS AND THE CURVE". C'est une sorte de longue vidéo musicale articulée autour de six chansons de l'album "The red shoes". On peut y voir notamment l'actrice anglaise Miranda Richardson et le mime Lindsay Kemp, un des premiers mentors de Kate Bush.

"And so is love" (CD "The red shoes")

Toujours en 1994, Kate Bush accepte d'écrire les musiques des neuf spots d'une campagne publicitaire pour Fruitopia, une marque de jus de fruits. Mais cela ne concerne que les Etats-Unis. En Angleterre, cette marque fera appel à Elizabeth Fraser des Cocteau Twins. Parallèlement, on peut retrouver Kate Bush sur l'album "THE GLORY OF GERSHWIN", qui a été réalisé par George Martin, le producteur des Beatles. Elle y interprète "The man I love", accompagnée à l'harmonica par Larry Adler.

"The man I love" (CD "The glory of Gershwin")

D'un naturel plutôt réservé, Kate Bush s'est toujours montrée discrète. Délibérément, elle a choisi d'espacer ses albums. Mais après "The red shoes", c'est le grand silence. On pourra toutefois la retrouver sur l'album "Again" d'Alan Stivell, puis sur la compilation "COMMON GROUND (VOICES OF MODERN IRISH MUSIC)". Kate Bush, qui partage depuis plusieurs années la vie du guitariste Danny McIntosh, donne naissance à un petit garçon, Albert, en 1999.
Le 18 janvier 2002, elle remonte sur scène pour la première fois depuis quinze ans lors d'un concert de David Gilmour au Royal Festival Hall, où elle interprète "Comfortably numb". Finalement; c'est en novembre 2005 qu'elle signe son grand retour avec le double CD "AERIAL". C'est un travail musical dense et varié, dont la réalisation a pris plusieurs années. Il associe des éléments de folk, de classique, de reggae et de samba pour en faire une musique pop ambitieuse et aventureuse. Le single qui en est extrait, "King of the mountain", parle de l'isolement provoqué par la richesse et la célébrité. Il fait référence à Elvis Presley et au film "Citizen Kane".

"King of the mountain" (CD  "Aerial")

En 2007, Kate Bush interprète "Lyra", un extrait de la bande originale du film "A la croisée des mondes : la boussole d'or". En mai 2011, elle publie l'album "DIRECTOR'S CUT". Il paraît sur le label qu'elle vient de créer : Fish People. On retrouve sur "Director's cut" des titres déjà connus, des extraits des albums "The sensual world" et "The red shoes".
Mais pour Kate, il s'agit d'un véritable nouvel album, car ces chansons ont été restructurées et réenregistrées en choisissant de revenir aux techniques analogiques, plus chaudes que les enregistrements numériques originaux. Le single "Deeper understanding", créé en 1989 sur l'album "The sensual world", décrit les relations de plus en plus étroites qu'une personne entretient avec son ordinateur, au détriment des relations humaines.

"Deeper understanding" (CD "Director's cut")

Six mois après "Director's cut", Kate Bush revient en novembre 2011 avec "50 WORDS FOR SNOW". C'est la première fois depuis 1978 qu'elle publie deux albums au cours de la même année. Kate Bush prend tout son temps pour développer ses chansons. "50 words for snow" ne comporte que sept titres, mais ils sont tous très longs et ils tournent tous autour du même thème : celui de la neige qui tombe.
L'ambiance du disque est soulignée par le piano jazzy de Kate. Quant aux parties vocales, elles sont très variées et font appel à plusieurs collaborations. Sur le titre "Snowflake", par exemple, Kate Bush a confié les vocaux à son fils Albert, et sur "Snowed in at Wheeler Street", elle les partage avec Elton John.

"Snowed in at Wheeler Street" (CD "50 words for snow")

DISCOGRAPHIE :

-    "THE KICK INSIDE" (album – 1978)
-    "LIONHEART" (album – 1978)
-    "NEVER FOR EVER" (album – 1980)
-    "ON STAGE" (mini live album – 1981)
-    "THE DREAMING"(album – 1982)
-    "THE SINGLE FILE" (compilation – 1984)
-    "HOUNDS OF LOVE" (album – 1985)
-    "THE WHOLE STORY" (compilation – 1986)
-    "THE SENSUAL WORLD" (album – 1989)
-    "THIS WOMAN'S WORK : ANTHOLOGY 1978- 1990" (coffret – 1990)
-    "THE RED SHOES" (album – 1993)
-    "LIVE AT THE HAMMERSMITH ODEON" (live album – 1994)
-    "AERIAL" (album – 2005)
-    "DIRECTOR'S CUT" (album – 2011)
-    "50 WORDS FOR SNOW" (album – 2011)

VIDÉOGRAPHIE :

-    "LIVE AT THE HAMMERSMITH ODEON" (1981)
-    "THE SINGLE FILE" (1983)
-    "HAIR OF THE HOUND" (1986)
-    "THE WHOLE STORY" (1986)
-    "THE SENSUAL WORLD" (1989)
-    "THE LINE, THE CROSS AND THE CURVE" (1994)
-    "UNDER REVIEW" (2005)
-     "THE DOCUMENT" (2010)
-     "A LIFE OF SURPRISES" (2011)

QUELQUES PARTICIPATIONS :

-    PETER GABRIEL : "PETER GABRIEL" (album – 1980)
-    "BRAZIL" (BO – 1985)
-    PETER GABRIEL : "SO" (album – 1986)
-    "CASTAWAY" (BO – 1986)
-    "THE SECRET POLICEMAN'S THIRD BALL" (live album – 1987)
-    FERRY AID : "LET IT BE" (single – 1987)
-    "SHE'S HAVING A BABY" (BO – 1988)
-    "GLC : THE CARNAGE CONTINUES …" (BO – 1990)
-    "TWO ROOMS – CELEBRATING THE SONGS OF ELTON JOHN & BERNIE TAUPIN" (compilation – 1991)
-    "EARTHRISE" (compilation – 1992)
-    "THE GLORY OF GERSHWIN" (compilation – 1994)
-    ALAN STIVELL : "AGAIN" (album – 1996)
-    "COMMON GROUND – VOICES OF MODERN IRISH MUSIC" (compilation – 1996)
-    "THE GOLDEN COMPASS" (BO – 2007)



































`




Lire la suite
Musique Saga
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771238278
La Saga de Kate Bush
La Saga de Kate Bush
La première Saga de l'année 2012 est consacrée à Kate Bush, à l'occasion de la sortie de son neuvième album studio, "50 words for snow". Artiste complète, Kate Bush est à la fois auteur, compositeur et interprète, pianiste, mime, danseuse et chorégraphe. Elle s'était imposée dès ses débuts, avec la réussite de son premier titre, "Wuthering heights". Elle doit son succès à sa voix exceptionnelle et à la puissance évocatrice de ses chansons, grâce auxquelles elle a créé un univers à la fois féminin et enfantin, mystérieux et envoûtant.
https://www.rtl.fr/culture/musique/saga-la-saga-de-kate-bush-7771238278
2012-01-06 08:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Og2Lu1WaSZtwOUI4QcvJ_g/330v220-2/online/image/2012/0102/7741695729_kate-bush.jpg