1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Patrick Bruel rend un vibrant hommage à Barbara au Théâtre Mogador
2 min de lecture

Patrick Bruel rend un vibrant hommage à Barbara au Théâtre Mogador

NOUS Y ÉTIONS - Dans la foulée du succès de son album de reprises de chansons de Barbara, Patrick Bruel est en tournée, en hommage à l'interprète de "L'aigle noir". Il était au théâtre Mogador à Paris lundi soir.

Patrick Bruel se livre sur lui-même en chantant Barbara
Patrick Bruel se livre sur lui-même en chantant Barbara
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Patrick Bruel ressuscite Barbara au théâtre Mogador
05:38
Steven Bellery & Martin Cadoret

Patrick Bruel est en tournée partout en France avec son album hommage à Barbara. Un disque qui a déjà séduit plus de 250.000 acheteurs. Le chanteur était lundi soir au Théâtre Mogador, à Paris. RTL était dans la salle. Une soirée très intimiste puisqu'au début du concert, une seule ampoule est allumée sur scène. Patrick Bruel arrive seul, avec sa guitare. Il fait son entrée toute en douceur avec Du bout des lèvres. Le chanteur, en costume et chemise noire, salue le public : "Merci de m'accompagner dans ce voyage pas comme les autres" dit-il. Avant d'entonner Une petite cantate.

Ses quatre musiciens le rejoignent progressivement. Saxophone, piano, contrebasse, guitare... Les arrangements sont aussi simples que le décor est sobre. Quelques panneaux blancs tournent et se colorent. Patrick Bruel demande à ne voir aucun portable dans le public. Il enchaîne Le Mal de vivre, Madame, Mon enfance et colore d'électro Perlimpinpin.

Des souvenirs de Barbara

Sur ses 2 heures de tour de chant, Patrick Bruel parle beaucoup. Il évoque sa rencontre avec Barbara et dresse en filigrane un autoportrait en livrant quelques souvenirs. Comme après avoir chanté A mourir pour mourir. "J'adorais cette chanson, je hurlais cette chanson à tue tête dans mon salon. Ma mère était sidérée, mais elle trouvait ça génial. Donc j'attendais avec un impatience les déjeuners de famille ou je proposais, voire j'imposais le moment très attendu du 'pestacle'", confie le chanteur à son public.

Je ne me suis peut-être jamais autant livré et il a fallu attendre les mots de quelqu'un autre

Patrick Bruel

Cet hommage à Barbara a pris beaucoup plus d'importance que Patrick Bruel ne l'aurait imaginé. "Je ne m'attendais pas à une telle émotion et à laisser autant de choses de moi dans ce projet. Je ne me suis peut-être jamais autant livré et il a fallu attendre les mots de quelqu'un autre", reconnaît l'artiste dans sa loge. Il vole de villes en villes : de Gottingen à Nantes en passant par Pantin. Et glisse quelques uns de ses textes, comme Où sont les rêves ou Qui a le droit. Le chant de l'artiste est plus délicat, découpé, parfois susurré. Idéal dans ce concert intimiste. Il s'installe au piano pour Attendez que ma joie revienne. Et convie en fin de concert Roland Romanelli, l'accordéoniste de Barbara, pour Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous. "Je sais tellement qu'il aime Barbara que je ne pouvais pas ne pas être au rendez-vous", confie le musicien de sa loge.

Un public conquis

À lire aussi

Patrick Bruel n'avait d'ailleurs pas choisi le Théâtre Mogador par hasard. C'est dans cette salle qu'il avait rencontré la chanteuse pour la première fois en 1990. Alors, évidemment, à sa sortie de scène, Patrick Bruel frissonnait encore. De l'autre côté du rideau, le public s'avoue conquis. Patrick Bruel est en tournée. Il chante ce mercredi soir à Margny-lès-Compiègne, vendredi à Dunkerque, samedi et dimanche à Lille et au théâtre du Châtelet à Paris le 6 juin. Il effectuera peut-être une résidence d'une semaine à l'automne à Paris.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/