5 min de lecture Musique

France Gall, de lolita des années 60 à muse de Michel Berger

PORTRAIT - La chanteuse, décédée dimanche 7 janvier, laisse derrière elle un répertoire immense marqué par des tubes éternels et son histoire d'amour et artistique avec Michel Berger.

>
Mort de France Gall : édition spéciale Crédit Image : Sipa | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
245x300_Anthony Martin
Anthony Martin et Aymeric Parthonnaud

France Gall n'avait pas fait d'apparition publique depuis de l'année 2017 lorsqu'elle s'était rendue à la cérémonie des Globes de Cristal le 30 janvier 2017 au Lido. On apprenait il y a peu que c'était sans doute pour lutter contre la récidive d'un cancer, qui a fini par emporter la chanteuse à l'âge de 70 ans, ce dimanche 7 janvier à l'hôpital américain de Neuilly. L'artiste est décédée peu après 10 heures.

"Il y a des mots qu'on ne voudrait jamais prononcer. France Gall a rejoint le Paradis blanc le 7 Janvier, après avoir défié depuis 2 ans, avec discrétion et dignité, la récidive de son cancer", a indiqué sa chargée de communication Geneviève Salama.

France Gall n'avait pas été présente lors de l'hommage national à Johnny Hallyday à l'église de la Madeleine à Paris où s'étaient réunis de très nombreux artistes et des amis proches du rockeur. Elle avait néanmoins transmis un message, lu par Michel Drucker sur France 2 dans son émission pour célébrer celui avec lequel elle a partagé sa dernière chanson sur scène en 2000.

"Je suis infiniment attristée, je salue l'artiste unique, l'ami fidèle", commençait la chanteuse. "J'ai toujours été touchée par sa gentillesse, son charisme, sa voix, irremplaçable et son sourire irrésistible. Je garde en moi 50 ans de souvenirs et d'amitié, particulièrement ces moment artistiques entre Johnny et Michel (Berger). Aujourd'hui, toutes mes pensées vont vers Laura, David, Laeticia, Jade et Joy."

À lire aussi
Thomas Sotto était l'invité de Marc-Olivier Fogiel, le 27 juin 2019 Cinéma
Thomas Sotto dans Les Essentiels

En 2016, la chanteuse avait déjà été hospitalisée brièvement. Dans un communiqué diffusé par l’Agence France Presse, les porte-parole annonçaient que France Gall avait été "hospi­ta­li­sée suite à une into­lé­rance médi­ca­men­teuse", ajou­tant qu'elle avait "dû subir tous les examens néces­saires afin de se faire soigner". France Gall avait été déclarée parfaitement "réta­blie" et ses méde­cins l’avaient auto­ri­sée à reprendre une acti­vité normale.

La Lolita française née dans les 60's

France Gall laisse derrière elle des chansons éternelles, qui ont marqué plusieurs générations. Née dans une famille bourgeoise parisienne portée par la musique - son père chante et écrit pour Piaf ou Aznavour et son grand-père a fondé les Petits Chanteurs à la Croix de bois - la jeune Isabelle Gall s'intéresse au piano enfant quand Marie Laforêt, Claude Nougaro ou Hugues Aufray défilent dans la vie de ses parents. Pour ne pas concurrencer Isabelle Aubret en pleine gloire, elle change de nom pour devenir "France" Gall en 1963, année où ses premières chansons résonnent à la radio. Elle a alors 16 ans et chante Ne sois pas si bête.

Mais son père l'oblige à faire un disque plus enfantin avec Sacré Charlemagne. Un titre qu'elle n'aime pas mais qui fera d'elle une star mondiale avec près de 2 millions de disques vendus de la France au Japon où elle partage le box-office avec les Beatles.

Dans les années 60, beaucoup de grands noms lui écrivent des chansons mais c'est grâce à Serge Gainsbourg qu'elle devient "la Lolita française". Il est celui qui lui apprend le métier, celui qui lui écrit ses premiers grands tubes : Laisse tomber les filles (1964), N'écoute pas les idoles (1964), Poupée de cire, poupée de son (1965), chanson avec laquelle elle remporte l'Eurovision en 1965Attends ou va-t-en (1966), Baby Pop (1966) ou encore Les Sucettes (1969), titre au texte audacieux et ambivalent teinté de scandale.

>
France Gall - Laisse tomber les filles 1964 HD (Tele Melody)
>
France Gall - Poupée de cire, poupée de son (1965) Stéréo HQ

S'ensuit alors une pénible traversée du désert faite d'expérimentations artistiques qui ne rencontrent pas un grand succès.

La rencontre avec Michel Berger

Mars 1973. C'est en écoutant la chanson Attends-moi que France Gall a l'idée de rencontrer Michel Berger. Jusque-là, ils se sont croisés sans se voir au hasard d'enregistrements. Mais avec cette mélodie, France Gall sait qu'elle a trouvé celui qui va la sauver. Car l'étoile des sixties, la chanteuse de Poupée de cire, poupée de son, est au creux de la vague.

Face à elle, Michel Berger est plutôt circonspect. Il n'a d'ailleurs pas le cœur à écrire. La femme qu'il aime, Véronique Sanson, pour qui il vient de composer Amoureuse (1972), est partie sans prévenir. Mais France insiste. Elle lui demande bien plus qu'une chanson, lui lance un défi : la faire renaître. Il accepte.

Le succès est immédiat. France Gall est métamorphosée. Fini la lolita des années 60. Oublié Sacré Charlemagne et Bébé Requin. Michel Berger l'a transfigurée. Il n'a pas oublié Véronique, son cœur est balafré, mais France le rassure. Un tube chasse l'autre. La première chanson qu'il a écrit pour elle, La Déclaration d'amour (1974) est un véritable succès. La France du hit parade adore ces mélodies nouvelles, composées à quatre mains derrière un piano blanc par un couple célèbre mais qui cultive la vie de Monsieur-Tout-Le-Monde. 

>
France Gall - "La déclaration d'amour" | Archive INA

En cette fin des années 70, le couple est à l'apogée de son bonheur. La naissance d'un premier enfant, Pauline. La fièvre de l'écriture pour Michel et France. Un opéra rock, Starmania. Et toujours des tubes.

À l'été 1980, on n'entend que La Groupie du pianiste et Il jouait du piano debout. À Saint-Tropez, un vacancier pas comme les autres les passe en boucle. C'est le roi de la pop anglaise, Elton John.

La disparition brutale de Berger

Un mois plus tard, Michel Berger, France Gall et Elton John enregistrent une chanson qui va faire le tour du monde : Donner pour donner (1982). Ce fut sans doute leur plus bel été. Ceux qui suivront seront désormais en pente douce. Jusqu'au dernier d'entre eux, quand la nuit tombera sur Saint-Tropez le 2 août 1992.

L'auteur-compositeur-interprète succombe brutalement à une crise cardiaque foudroyante. Ce sera le début d'une longue phase d'obscurité pour la chanteuse. Elle est poursuivie par de sérieux problèmes de santé et par la mort de sa fille aînée, terrassée par la mucoviscidose en 1997. France Gall se fait alors très discrète. Elle délaisse les projecteurs pour cultiver sa lumière intérieure. Elle n’apparaît qu'exceptionnellement, pour quelques dates : Bercy en 1993, la salle Pleyel 1994 ou Olympia 1996. Elle veut rester discrète.

Un amour profond de la musique

Si sa carrière s'est officiellement arrêtée en 1997, France Gall a consacré sa vie à la musique. "C'était la joie de vivre"a confié Richard Berry sur RTL, en réaction à l'annonce du décès de la star. Une joie de vivre mêlée à un amour profond de la musique qu'elle vivait physiquement.

Dotée d'une énergie hors normes, elle était surnommée le caporal. Elle adorait tout organiser, elle était meneuse lorsqu'elle partait en tournée avec ses musiciens. Elle aimait vivre la musique, comme elle l'avait confié en novembre 2016 sur RTL : "Quand j'entends de la musique, je le vis avec mon corps. Je ne peux pas m'empêcher de faire le rythme, de me balancer dès qu'une chanson est rythmique. Je suis vraiment une chanteuse rythmique, j'aime le rythme (...) Ça fait partie de moi."

France Gall "résiste"

Après son passage à l'Olympia en 1996, il faudra attendre le mois d'août 2000 pour qu'elle rejoigne à deux reprises, sur la scène de l'Olympia à nouveau, Johnny Hallyday. Elle interprétera avec le rockeur disparu Quelque chose de Tennessee. Sa dernière chanson sur scène.

Elle retrouve la création avec la mise en place de sa comédie musicale Résiste, pour célébrer l'œuvre de Michel Berger chanté par elle ou par lui, vingt ans après la disparition du compositeur. Le spectacle fait sa première le 4 novembre 2015 au Palais des Sports de Paris. Un show total et merveilleux

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique People France Gall
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791599394
France Gall, de lolita des années 60 à muse de Michel Berger
France Gall, de lolita des années 60 à muse de Michel Berger
PORTRAIT - La chanteuse, décédée dimanche 7 janvier, laisse derrière elle un répertoire immense marqué par des tubes éternels et son histoire d'amour et artistique avec Michel Berger.
https://www.rtl.fr/culture/musique/france-gall-de-lolita-des-annees-60-a-muse-de-michel-berger-7791599394
2018-01-07 11:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ufQsjHtXhya-dfinjPs2Jw/330v220-2/online/image/2017/1227/7791599429_france-gall-lors-des-repetitions-de-starmania-le-15-mars-1993.jpg