2 min de lecture Eurovision

Eurovision 2017 : selon Alma, "c'est un peu une campagne politique"

RENCONTRE - Le 13 mai prochain, Alma représentera la France au concours de l'Eurovision à Kiev en Ukraine. La chanteuse vient d'achever une tournée dans les pays participants, afin de séduire le plus de votants possibles.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Eurovision 2017 : Alma : "L'Eurovision, c'est un peu une campagne politique" Crédit Image : France 2 | Crédit Média : Steven Bellery | Durée : | Date : La page de l'émission
Steven Bellery
Steven Bellery
Journaliste RTL

Dans un mois quasiment jour pour jour, la jeune Alma défendra les couleurs de la France au concours de l'Eurovision à Kiev, en Ukraine. Depuis deux semaines, la chanteuse fait la tournée des capitales. Une tournée pour convaincre en amont de la finale qui se déroulera le 13 mai prochain. Le concours de l'Eurovision ne se joue pas qu'en trois minutes sur une scène. Mais, patiemment et méthodiquement. Alma a ainsi rencontré une trentaine de ses concurrents en Israël. Et contrairement à une présidentielle, à l'Eurovision, les candidats s'entraident.

"Je trouve que l'Eurovision, c'est un peu une campagne politique et je fais des vidéos avec les délégations des autres pays. Par exemple, je vais faire une petite vidéo avec la candidate polonaise pour qu'elle la partage sur ses réseaux sociaux et les gens pourront découvrir ma chanson. C'est une opération séduction des autres pays", explique Alma au micro de RTL. 

Depuis l'an dernier, des fans organisent à l'étranger des concerts en forme d'introduction à l'Eurovision. Alma est ainsi allée chanter son titre Requiem à Londres, Amsterdam et samedi prochain elle sera à Madrid. En quatre étapes, elle accordera plus d'une centaine d'interviews aux médias locaux. Une tournée que l'artiste de 28 ans vit aussi comme un entraînement pour la finale. "Je vais avoir l'opportunité et la chance de faire ma chanson quatre fois, devant quatre publics différents, ce qui me permet d'apprivoiser ma chanson avec le petit côté du refrain en anglais. Je découvre que l'Eurovision, c'est une grande famille", poursuit l'artiste.

De premiers résultats satisfaisants pour Alma

Au-delà de la musique, c'est aussi une tournée politique et diplomatique. Sachant qu'en France, nous ne pourrons pas voter pour Alma. Il faut donc aller chercher les voix à l'étranger. Dans chaque ville, la chanteuse a un planning de ministres. Un agenda peaufiné par Edoardo Grassi, le nouveau chef de la délégation française depuis l'an dernier : "Ce qui a changé, c'est que j'ai pensé l'Eurovision non pas une émission de télévision, mais comme une vraie campagne politique. Le ministre des Affaires étrangères est très actif. On a de nombreux rendez-vous dans les ambassades", explique-t-il. 

À lire aussi
Bilal Hassani, accompagné d'une de ses danseuses, lors de sa prestation de la demi-finale de l'Eurovision 2019 musique
Eurovision 2019 : comment Bilal Hassani se prépare au concours

Et cette tournée montre déjà des premiers résultats. Alma a gagné plus de 7.000 abonnés sur le réseau Instagram. "On a encore beaucoup de travail, mais ce sont des petites étapes qui marquent des points pour la presse, pour qu'on ait une bonne image", conclut Edoardo Grassi.

Le résultat final sera donc dévoilé le 13 mai prochain. En attendant, Alma a révélé à RTL qu'elle sera accompagnée sur scène par trois choristes. Elle réfléchit à une scénographie assez épurée avec quelques mouvements et pourquoi pas un peu de danse.

>
Alma - Requiem (Clip officiel) Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Eurovision Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants