2 min de lecture Jazz

Contrebasse, jazz et cinéma dans L'Heure du Jazz avec Jean-Yves Chaperon

Nouvelle Vague française et jazz ont fait très bon ménage. Nombreux sont les hommages rendus aux films de cette époque. Où l'on retrouve Truffaut, Lelouch, Chet Baker, Michel Legrand, Richard Galliano et Stéphane Kerecki.

Jean-Yves Chaperon Jazz à Juan Jean-Yves Chaperon
>
L'heure du Jazz du 21 sept. 2014 Durée : | Date : La page de l'émission
Serge Mariani
Serge Mariani

L’année dernière, le contrebassiste Riccardo Del Fra avait répondu présent, lorsque nous avions décidé de rendre hommage à Chet Baker, lors du RTL Jazz Festival 2013. Sur la scène du Grand Studio RTL, il avait retrouvé Philip Catherine, Enrico Pieranunzi et Eric Lelann. Ce fut une émouvante et magnifique soirée. 
Ricardo a beaucoup accompagné Chet dans les dernières années de sa vie, après l’avoir rencontré en Italie, alors qu’il était un tout jeune musicien. De cette empreinte profonde, Riccardo a créé une œuvre, intitulée My Chet, My Song, jouée en public, mais jamais enregistrée. C’est désormais chose faite, avec cet album qui sortira demain sur le label Cristal. L’heure du Jazz puise ce soir dans ce belle création. 

Restons à la contrebasse

J’ai beaucoup aimé l’album récent  de Stéphane Kerecki, Nouvelle Vague. Tout y était original, osé et efficace : le choix des musiques, empruntées aux films de Godard, Truffaut, Malle etc, la réinterprétation de ces thèmes, et la pochette étonnante. Bébel sur un disque de jazz, pas évident. Et puis il y a la voix de Jeanne Added, qui reprend La Chanson de Maxence, de Michel Legrand. Le thème avait été créé pour Les Demoiselles de Rochefort, et allait devenir la ballade que Bill Evans jouait souvent et si bien : You Must Believe in Spring.

Le jazz et le cinéma… Eternel thème de réflexion ! Un coffret sympa, intitulé Le Jazz à l’Ecran, vient nous résumer ce que les deux ont échangé depuis presque un siècle. Il y a les grands classiques, de Cabin In The Sky à Ascenseur pour l’Echafaud, il y a aussi les choses plus rares, dans lesquelles on retrouve Jimmy Lunceford, Stan Getz, ou Barney Wilen ». J’ai choisi l’un des thèmes qui ont fait l’histoire du jazz : Ain’t Misbehavin’, de Fats Waller, extrait du film Stormy Weather.

Jazz et cinéma, suite

Le Jazz et le cinéma, c’est aussi cette mélodie reprise par Richard Galliano dans son dernier album Sentimentale, et qui nous replonge aussi dans le cinéma des années 60. Cette chanson, Plus Fort que Nous, avait été composée par Francis Lai, et figure dans le film Un Homme et Une Femme, de Claude Lelouch, mais à la sortie du film, le succès du célèbre « chabadabada » a tout emporté sur son passage. On aurait fini par oublier l’air de Plus Fort Que Nous, si Galliano ne nous l’avait pas remis en mémoire.

Richard Galliano sur scène
Richard Galliano sur scène
À lire aussi
Isabelle Adjani sera dans un téléfilm sur Arte people
Isabelle Adjani: "Tu vas salir le miroir me disait mon père"

Et découvrez dans l’Heure du Jazz le nouveau disque du chanteur-guitariste-compositeur Raul Midon, si vous ne l’avez fait avec nous la semaine dernière. C’est un des chocs de la rentrée !

>
Keep holding on, sur scène, par Raul Midon et Lizz Wright

La playlist de L'Heure du Jazz ce dimanche 21 septembre 2014

- Stanley Clarke / Pop Virgil
- Raul Midon / Keep Holding On
- Lars Danielsson / Africa
- Richard Galliano / Plus Fort Que Nous
- Stephane Kerecki / La Chanson de Maxence
- Fats Waller / Ain’t Misbehavin’
- Ricardo Del Fra / But Not For Me
- José James / Simply Beautiful
- Manu Katché / Walking By Your Side 
- Somi / Ginger Me Slowly

L'Heure du Jazz vous recommande
Lire la suite
Jazz L'heure du jazz Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants