3 min de lecture Lady Gaga

Avec "Joanne", Lady Gaga se venge mais manque sa cible

NOUS L'AVONS ÉCOUTÉ - Disque de rupture, aux paroles libératrices, "Joanne" peine à accrocher, malgré des collaborateurs de talent, de Mark Ronson à Kevin Parker (Tame Impala) en passant par Florence Welch.

Lady Gaga dévoilera "Joanne" le 21 octobre
Lady Gaga dévoilera "Joanne" le 21 octobre Crédit : Evan Agostini/AP/SIPA
MorganeGiuliani
Morgane Giuliani
Journaliste RTL

Si l'on dit que la vengeance est un plat qui se mange froid, Lady Gaga semble le préférer réchauffé. Ce 21 octobre, la chanteuse dévoile son 4e album studio, Joanne. Entre envolées ratées, chansons country cliché et chant poussif, le disque s'en sort avec des paroles fortes et porteuses d'espoir. Cet album a été en partie inspiré par l'une de ses tantes, Joanne, décédée à 19 ans en 1974 à cause du lupus, dont Lady Gaga souffre également.

Pour revenir en grâce, Lady Gaga s'est entourée des meilleurs. Mark Ronson (producteur d'Amy Winehouse, à l'origine du tube Uptown Funk avec Bruno Mars), Kevin Parker de Tame Impala (l'un des groupes les plus cool du moment), la référence indé rock Beck, le dandy pop Father John Misty, ou encore, la star de pop baroque Florence Welch (chanteuse de Florence + the Machine, avec laquelle elle partage un duo sur Hey Girl). Malgré cette équipe de rêve, Joanne laisse sur sa faim.  

La star en fait trop

Lady Gaga est une grande performeuse. Émouvante quand elle chante au piano pour soutenir les victimes d'abus sexuels, puissante quand elle se mue en créature étrange aux costumes barrés, elle sait tenir la scène. La New-Yorkaise est de cette race rare d'interprètes aussi doués pour le chant que la danse. Avec son disque de reprises jazz en duo avec Tony Bennett, sorti en 2014, la star avait même révélé son côté de crooneuse à la tessiture forte et duveteuse.

À lire aussi
Lady Gaga dans sa dernière tenue sur les marches du Met Gala Lady Gaga
VIDÉO - Met Gala 2019 : Lady Gaga se change 4 fois en direct sur le tapis rouge
>
Lady Gaga - "Perfect Illusion"

Mais sur Joanne, Lady Gaga en fait des tonnes. Difficile de le dire autrement. Perfect Illusion ne mérite pas d'être débitée avec la véhémence d'une fin de soirée trop arrosée. L'énergie du désespoir pour ce titre chantant la désillusion d'un amour qui semblait puissant ? Peut-être. On préfère largement la Lady Gaga de titres plus calmes tels Joanne et Million Reasons, où l'émotion est juste, équilibrée. Juste ce qu'il faut de trémolos dans la voix. Avec Angel Down, Lady Gaga frôle le sublime, entre cordes mélancoliques et guitare acoustique appelant l'intime. 

Tentative country

Joanne est parsemé de sons country. Un écueil difficilement évitable pour tout artiste américain cherchant à retrouver de l'authenticité, ce que Gaga s'applique à faire depuis l'échec relatif de son déluré Artpop (2013). Comme pour chaque album de country (plus ou moins) pop, il faut commencer par un titre élévateur, plaçant un personnage au cœur d'une Amérique désabusée (Diamond Heart, qui a un côté Don't Stop Believing). 

>
Lady Gaga - A-YO (Audio)

Si Sinner's Prayers donne l'impression - plutôt agréable - d'écouter Lady Gaga chanter allongée sur le piano d'un bar poussiéreux, A-YO ne convainc pas de son utilité : gimmick déjà entendu, des bruits de mains qui auraient pu être enregistrés en 2001, un chant rappelant les tubes un peu surannés de cette époque. Pareil pour Dancin' In Circles. Le refrain de John Wayne (jeu de mots avec "Joanne" ?) sent un peu le renfermé. Come To Mama offre un bon moment, mais ses cuivres auraient pu sortir du générique d'une sitcom des années 80. Difficile de savoir comment la chanteuse va réussir à articuler sur scène ces nouveaux sons à ses tubes pop.

Le disque de la reconstruction

Avec Joanne, Lady Gaga tente à la fois de reconstruire son cœur, et sa légende. Sur le premier morceau, Diamond Heart, elle assure : "Je ne suis pas parfaite/Mais tu sais que j'ai un cœur en or" ("I'm not flawless/But you know I got a diamond heart"). Un tacle au fameux tube Flawless de Beyoncé ? On sait que Gaga n'a jamais pardonné à Queen B d'avoir sorti un album surprise, éponyme, en même temps que son Artpop, en 2013.

Avec Joanne, Lady Gaga soigne son cœur meurtri. En 2016, elle s'est séparée de son fiancé, l'acteur Taylor Kinney, avec lequel elle semblait filer l'amour parfait. "C'est génial d'être seule" ("Feels good to be lonely"), affirme Lady Gaga dans Dancin' In Circles, hymne à la fête. "J'essaie d'effacer la douleur" ("I'm trying to rub the pain out") chante-t-elle. Juste après vient la prise de conscience avec Perfect Illusion : "C'était une illusion parfaite, prise pour de l'amour" ("It was a perfect illusion, mistaken for love"). "J'ai un million de raisons de partir/Il ne m'en faut qu'une pour rester", dit-elle sur la belle Million Reasons, avant de retrouver un accord avec elle-même au rythme de la joyeuse mais classique Just Another Day. "Après tout, ce n'est qu'un jour comme un autre". 


Lady Gaga, Joanne (Polydor), sortie le 21 octobre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Lady Gaga Musique Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785386884
Avec "Joanne", Lady Gaga se venge mais manque sa cible
Avec "Joanne", Lady Gaga se venge mais manque sa cible
NOUS L'AVONS ÉCOUTÉ - Disque de rupture, aux paroles libératrices, "Joanne" peine à accrocher, malgré des collaborateurs de talent, de Mark Ronson à Kevin Parker (Tame Impala) en passant par Florence Welch.
https://www.rtl.fr/culture/musique/avec-joanne-lady-gaga-se-venge-mais-manque-sa-cible-7785386884
2016-10-21 12:56:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kKT9rtl2uCDBstogjDl0ew/330v220-2/online/image/2016/0916/7784879813_lady-gaga-devoilera-joanne-le-21-octobre.jpg