1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. VIDÉOS - "Le Divan" : Charlotte de Turckheim raconte le jour où elle "a failli crever"
2 min de lecture

VIDÉOS - "Le Divan" : Charlotte de Turckheim raconte le jour où elle "a failli crever"

Connue pour son rôle dans "Madame le proviseur", l'actrice est l'invitée du "Divan" de Marc-Olivier Fogiel, à partir de 23h10 sur France 3. Elle évoque sa famille, ses débuts, ses peurs.

Charlotte de Turckheim est l'invitée du "Divan" sur France 3
Charlotte de Turckheim est l'invitée du "Divan" sur France 3
Crédit : Capture / France 3
Sylvain Zimmermann
Sylvain Zimmermann

C'est l'une des actrices préférées des Français, mais aussi l'une des plus discrètes. Charlotte de Turckheim se livre rarement en interview, encore moins sur les plateaux de télévision. La comédienne s'allonge ce mardi 7 février, à partir de 23h10, dans Le Divan de Marc-Olivier Fogiel sur France 3. 

Connue pour son rôle dans la série Madame le proviseur sur France 2, mais aussi de nombreuses apparitions au cinéma, l'actrice n'élude aucune question, se livre très librement sur sa famille, ses débuts, ses galères. La star a beau être née dans une famille aristocrate, elle n'était pas riche pour autant. "Les gens pensaient qu'on était très riches parce qu'on habitait une maison avec un jardin dans le XVIe arrondissement de Paris, explique Charlotte de Turckheim. Mais en fait on était locataires, la maison était remplie d'étudiants étrangers qu'on hébergeait, c'est très particulier."

Il neigeait, on n'était pas couverts, il y avait des loups. Je me suis dis 'putain, on va mourir ici'.

Charlotte de Turckheim

Habituée des Grosses Têtes sur RTL, l'humoriste raconte également le pire jour de sa vie à Marc-Olivier Fogiel : "On avait été dans une zone entre la Chine et le Kazakhstan qui avait été fermée depuis 80 ans et on s'est perdu toute une nuit, je me souviens. Un jour de tempête, dans une montagne, on a failli crever. Et là, j'étais perdue et j'ai été confrontée à la plus grande peur de ma vie (...). Il neigeait, on n'était pas couverts, il y avait des loups. Il n'était pas question que l'on s'arrête, les chevaux étaient crevés, notre guide, je me souviens, chialait. Je me suis dis 'putain, on va mourir ici'".

Sa rencontre avec Coluche

La baronne de Turckheim évoque enfin le souvenir de Coluche : "Pour une fille de bonne famille comme moi, rencontrer Coluche c'était un ovni, c'était un génie. J'avais une admiration pour lui, je suis tombée amoureuse. J'ai adoré cet homme".

À écouter aussi

Charlotte de Turckheim dans Le Divan, le mardi 7 février à 23h10, sur France 3.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/