2 min de lecture Philosophie

VIDÉOS - Alain Finkielkraut : quand le nouvel Immortel défraie la chronique

Âgé de 66 ans, il entre officiellement à l'Académie française ce 28 janvier. Critique de l'équipe de France, des Antilles, des quartiers sensibles... Retour sur les moments d'emportement du philosophe.

Alain Finkielkraut entre à l'Académie française ce 28 janvier.
Alain Finkielkraut entre à l'Académie française ce 28 janvier. Crédit : JOEL SAGET / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

La Coupole est désormais sienne. Alain Finkielkraut a été intronisé immortel de l'Académie française ce jeudi 28 janvier, dans l'après-midi. Philosophe et essayiste à l'origine, il est parfois présenté comme "polémiste", un statut hérité de ses propos controversés sur l'immigration ou la décadence qu'il semble percevoir dans les nouvelles générations. Ceux-ci font souvent réagir l'opinion, laquelle a coutume de classer Alain Finkielkraut dans la catégorie "réac" de ce XXIè siècle.

Invité sur France Inter le 25 janvier, Alain Finkielkraut a opposé "la résistance de la civilisation" que représente selon lui l'Académie française à la "nouvelle élite arrogante et barbare". "La France est en train de changer et ce changement n'est pas pour le meilleur", a-t-il affirmé sur la même antenne. Alain Finkielkraut s'oppose ainsi à l'évolution de la société, qui fait usage de l'Internet qu'il fustige et se voit confrontée aux questions d'immigration. Ce dernier thème est l'un des fétiches du philosophe, qu'il a coutume de traiter en embrayant sur des remarques que certains qualifient de proches du racisme. "Raciste", un terme qui pour lui n'est pas adapté aux valeurs qu'il défend et à l'analyse de la société qu'il propose.

L'équipe de France de football "black-black-black"

Le philosophe s'est fait connaître d'une partie de la population en décrivant une équipe de France de football "black-black-black" en novembre 2005 dans le journal israélien Haaretz. "Les gens disent que l'équipe nationale française est admirée par tous parce qu'elle est black-blanc-beur. En fait, l'équipe de France est aujourd'hui black-black-black, ce qui provoque des ricanements dans toute l'Europe", avait-il déclaré.

"La sensibilité n'est pas leur vertu première"

Dans une conférence intitulée "Laïcité à la française, laïcité à l'israélienne", Alain Finkielkraut aborde la question de la galanterie et de la mixité dans l'espace public. Il étaye son propos par une référence au film La Journée de la jupe, auquel il attribue "un immense succès". La raison pour lui ? "(...) Il (le film, ndlr) disait des choses sur la réalité française ou, du moins, la réalité de ces quartiers qu'on appelle - Dieu sait pourquoi - les 'quartiers sensibles' - et la sensibilité n'est pas leur vertu première (...)", ironise alors le philosophe (à 1:00:45).

Finkielkraut et les Antilles

À lire aussi
LENOIR 1 Fréderic Lenoir
Frédéric Lenoir : "Petit, je voulais être cambrioleur…"

Le 6 mars 2005, Alain Finkielkraut anime une émission sur sur RCJ, la Radio de la communauté juive. Au cours de celle-ci, il revient sur l'agression de Dieudonné, quelques jours plus tôt, lors de sa tournée en Martinique. "Je dis que ces jeunes excités (...) font la com' de Dieudonné. Peut-être n'aurait-il pas eu besoin de cela pour jouer deux soirs de suite à guichets fermés devant une foule surexcitée, victime antillaise de l'esclavage, qui vit, aujourd'hui, de l'assistance de la métropole", a-t-il déclaré. Après le vif tollé déclenché par ces propos, Alain Finkielkraut a présenté des excuses timorées, ajoutant tout de même que "les Antilles filent un mauvais coton idéologique."

"Le coran est un livre de guerre"

Dans son discours, Alain Finkielkraut a parfois associé l'islam au discours belliqueux. Ainsi en 2006, sur le plateau de BFMTV, il décrit le coran comme un "livre de guerre". Quelques années plus tard, en septembre 2013, le takbir "Allah akbar" est présenté par ce dernier comme "un cri de guerre"

>
Le coran est un livre de guerre (3mn40)

Ces déclarations valent à Alain Finkielkraut un hommage riche, sous forme de pot-pourri de propos cinglants, de la part du journal Le Monde, à l'occasion de son entrée parmi les immortels.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Philosophie Académie Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants