1 min de lecture Netflix

VIDÉO - Un premier trailer pour la série "Marseille" de Netflix

Le premier épisode du "House of cards" 100% français doit sortir le 5 mai.

>
Michael Ducousso Journaliste

Le premier trailer de Marseille, la nouvelle série de Netflix donne le ton sans vraiment dévoiler grand chose de ce thriller politique annoncé comme le House of Cards français. Avec sa musique angoissante et son slogan : "Liberté. Égalité. Rivalité.", la courte vidéo diffusée ce dimanche 17 janvier montre une image sombre de la cité phocéenne. Une ville ou les décors pittoresques abritent des intrigues politiques sordides. 

Pour sa première série "made in France", la plateforme américaine de streaming a choisi de faire de Marseille le champ de bataille entre les ambitions politiques de Gérard Depardieu et Benoît Magimel. Le premier campe un maire pas prêt à laisser sa place après 25 ans à la tête de la deuxième ville de France et le second incarne son dauphin, un jeune loup aux dents longues qui tente d'arriver au pouvoir. Une situation pas forcément très éloignée de la réalité. Autour de cette intrigue principale, la série intègre les éléments indissociables de l'imagerie marseillaise pour former un savant mélange de luttes de pouvoir, de trafics de drogues et de corruption. Tout cela devrait aboutir à "une exploration fictive, ambitieuse et diaboliquement intelligente de la politique locale d'une des villes les plus vivantes et les plus fascinantes au monde", selon Ted Sarandos, directeur des contenus de Netflix.

Les huit épisodes de 52 minutes qui composeront la série seront diffusés à partir du 5 mai 2016.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Netflix Séries Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants