1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Valérie Trierweiler : "Les idées de Jean-Luc Mélenchon m'intéressent"
2 min de lecture

Valérie Trierweiler : "Les idées de Jean-Luc Mélenchon m'intéressent"

Politique, l'Élysée, François Hollande... L'ex-Première dame de France s'est confiée dans le magazine "Femme Actuelle".

Valérie Trierweiler, le 7 novembre 2013 (illustration)
Valérie Trierweiler, le 7 novembre 2013 (illustration)
Crédit : AFP
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron

Un an et demi après avoir quitté l'Élysée et François Hollande, Valérie Trierweiler fait le bilan dans les colonnes de Femme Actuelle, en kiosque vendredi. Elle évoque sa nouvelle vie loin de la politique et des arcanes du pouvoir. "Honnêtement, ça va bien", confie-t-elle. 

L'ex-Première dame garde malgré tout des séquelles de sa relation amoureuse avec le président de la République. "Je pense que c'est difficile d'être ramenée à cela pendant cinq ans. Oui si vous voulez, je suis délivrée." Et de préciser : "La tristesse, l'angoisse et la peur ne m'ont pas complètement quittée."

Pas facile d'être une femme libérée à l'Élysée

Valérie Trierweiler l'avoue : elle n'a pas "complètement pardonné à François Hollande". "On lui a appris tout au long de sa vie qu'il était le meilleur et qu'il serait le meilleur", révèle-t-elle sur son ancien compagnon. La journaliste de 50 ans garde un souvenir doux-amer de son séjour à l'Élysée, partagée entre les bons moments passés avec le chef de l'État et la position de Première dame, difficile à tenir. 

"Être une femme libérée est compliqué quand on est à l'Elysée. On attend de vous que vous n'ouvriez pas la bouche et d'être comme une plante verte qui fleurit quand on lui demande quelque chose. Personne ne doit être ramené à ça, ni une femme ni un homme d'ailleurs." "Il y a eu de très bons moments quand même quand on était à Bregançon", tempère-t-elle.

Intéressée par les idées de Mélenchon

À lire aussi

Désormais, Valérie Trierweiler entend "vivre sa vie" et ne souhaite plus être "ramenée à ces années qui ont été importantes". Complètement détachée de son expérience passée, elle avoue ne pas savoir pour qui elle votera en 2017.  

Je suis de gauche et je le reste, mais j'aimerais que la politique soit plus à gauche

Valérie Trierweiler

Souhaite-t-elle que François Hollande renouvelle son mandat ? "Ça dépend qui est candidat, a-t-elle répondu. Je suis de gauche et je le reste, mais j'aimerais que la politique soit plus à gauche. S'il faut faire barrage au Front national ou à la droite, évidemment, je le ferai. Je ne crois pas qu'il y aura de primaire à gauche".

La journaliste a complété cette déclaration d'un aveu surprenant : "Les idées de Jean-Luc Mélenchon m'intéressent", a-t-elle indiqué.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/