3 min de lecture Karine Le Marchand

"Une Ambition intime" peut toucher les jeunes, selon Karine Le Marchand

INVITÉE RTL - L'animatrice de "L'Amour est dans le pré" présentera dimanche 9 octobre "Une Ambition intime" sur M6, une nouvelle émission politique dans l'intimité des candidats à l'élection présidentielle 2017.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Karine Lemarchand invitée de "Laissez-vous tenter" sur RTL le 7 octobre 2016 Crédit Image : Frédéric Bukajlo / Sipa press pour RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc et Yves Calvi

Karine Le Marchand enlève ses bottes de L'Amour est dans le pré pour s'intéresser à un autre type de campagne dans la nouvelle émission Une Ambition intime. Le premier épisode sera diffusé dimanche 9 octobre. La bande-annonce lève le voile sur cette nouvelle émission politique, pour le moins inhabituelle. L'animatrice télé va à la rencontre des politiques en campagne pour l'élection présidentielle 2017, pour tenter de dévoiler leur personnalité, leur intimité, plus que leur programme. 

Une émission que l'animatrice produit, présente et dont elle monte elle-même les séquences. Quelque chose d'important pour elle parce que, comme elle l'explique, "c'est plus facile de déraper avec la politique et c'est plus compliqué de ne pas y mettre sa conviction personnelle quand on a 5 heures de matière. J'avais envie de maîtriser ça. Il fallait rester neutre, c'était toute la difficulté." 

Une émission politique "complémentaire" avec les autres

L'idée de cette émission est venue alors que l'animatrice tournait L'Amour est dans le pré. Face à la routine, elle est à la recherche d'un nouveau défi. "Qu'est-ce qui est encore plus difficile à interviewer que des agriculteurs qui sont des taiseux ?", se demande-t-elle. Les politiques se sont imposés d'eux-mêmes. Mais le besoin de connaître l'intimité des politiques est-il indispensable ? Quel est le but ? Pour Karine Le Marchand, c'est une émission complémentaire avec toutes celles qui existent déjà, plus classiques, avec des journalistes politiques. 

"Quand on regarde les scores des émissions politiques, ça ne marche pas, les gens se détachent. Il y a une vraie méfiance, analyse-t-elle. Parfois, la télévision, peut amener par des codes qui plaisent aux gens, certaines personnes désabusées vers le politique et l'humain. Créer de l'émotion, c'est créer de l'attachement". Et l'animatrice de prendre l'exemple de François Fillon, cancre dans sa jeunesse devenu premier ministre. Une personnalité qui pourrait donner de l'espoir aux jeunes, selon elle. Le caractère spécifique de cette émission, d'intimité et de conversation avec nos responsables politiques, c'est une façon comme une autre d'amener les gens, notamment les plus jeunes, à s'intéresser à la politique, défend-elle.

Karine Le Marchand accusée de "copinage" avec Marine Le Pen

À lire aussi
Christophe Dechavanne dans Les Grosses Têtes Les Grosses Têtes
Christophe Dechavanne, Melha Bedia et Karine Le Marchand de retour dans "Les Grosses Têtes"

Karine Le Marchand a déjà essuyé quelques critiques, notamment sur la "pipolisation" des politiques dans Une Ambition intime. Pour certains, ces hommes et femmes devraient être écoutés pour ce qu'ils font, pas pour ce qu'ils sont. Ce à quoi la présentatrice se défend en énumérant d'autres cas de pipolisation de la part des politiques dans le passé ou d'autres émissions qui ont déjà existé. On connait, grâce aux Grosses têtes, l'humour pestouille et à l'emporte-pièces de Karine Le Marchand, et elle prouve définitivement dans Une Ambition intime le talent qu'elle a pour déstabiliser son invité par une boutade ou une question provoque mais bon enfant, généralement à caractère sexuel. 

C'est très amusant de les voir alors marquer un temps d'arrêt, le temps que tout remonte au cerveau. Mais on se surprend aussi à être émus, par exemple quand Bruno Le Maire parle de l'amour qu'il a pour sa femme, ou quand François Bayrou évoque avec émotion l'entretien bouleversant et impromptu qu'il avait eu avec Jacques Chirac sur les problèmes d'anorexie de leur fille respective. Karine Le Marchand joue résolument le côté sexy dans l'animation, les interrogeant "lovée" sur un canapé, avec un regard coquin. Comme ce sont tous de grands séducteurs, c'est culotté, voire délibérément ambigu.   

Dimanche, quatre portraits de trente minutes seront diffusés : Arnaud Montebourg, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire. L'animatrice a notamment été visée pour rendre attachants certains candidats, et particulièrement Marine Le Pen. "La question s'est posée à M6", confie-t-elle, mais finalement le fait de la traiter comme n'importe quel autre candidat s'est imposé à tous. Elle se défend de plus de tout copinage avec la présidente du Front national. "Je trinque avec elle dans la bande-annonce, mais je trinque avec tous dans l'émission", contre-t-elle.

>
Une Ambition Intime - Bande Annonce, le 9 octobre sur M6
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Karine Le Marchand Télévision Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785156134
"Une Ambition intime" peut toucher les jeunes, selon Karine Le Marchand
"Une Ambition intime" peut toucher les jeunes, selon Karine Le Marchand
INVITÉE RTL - L'animatrice de "L'Amour est dans le pré" présentera dimanche 9 octobre "Une Ambition intime" sur M6, une nouvelle émission politique dans l'intimité des candidats à l'élection présidentielle 2017.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/une-ambition-intime-peut-ramener-les-jeunes-vers-la-politique-selon-karine-le-marchand-7785156134
2016-10-07 10:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WYovDcvd14E4jDesc0FjCg/330v220-2/online/image/2016/1007/7785158433_karine-le-marchant-invite-de-rtl-le-7-octobre-2016.JPG