1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. "Une Ambition intime" : la formule gagnante de M6 appliquée à la politique
3 min de lecture

"Une Ambition intime" : la formule gagnante de M6 appliquée à la politique

La nouvelle émission de Karine Le Marchand qui se veut "politique" est arrivée en deuxième position des audiences de dimanche soir, presque autant que "L'Amour est dans le pré".

Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

Le premier épisode d'Une Ambition intime était très attendu. Karine Le Marchand a défendu sa nouvelle émission dans les médias comme un programme qui pourra "ramener les gens vers la politique". Un but important pour l'animatrice alors que la France est en pleine période de campagne électorale en vue de la présidentielle 2017 et que les Français se désintéressent de la classe politique. Celle qui présente tous les lundis L'Amour est dans le pré s'essaye donc à l'exercice d'intervieweuse de politiques, et non d'intervieweuse politique. C'est réussi au niveau des chiffres. L'émission enregistre un score d'audiences plus que satisfaisant pour une émission dite "politique". 

3.1 millions de téléspectateurs (c'est un million de moins seulement par rapport à L'Amour est dans le pré), soit près de deux millions de personnes en plus que devant Juppé, le ressuscité sur France 3 lundi 3 octobre. La foisonnante couverture que les médias ont fait de cette première a sans doute participé au succès du programme diffusé sur M6 à partir de 21 heures, mais pas que. La chaîne est parvenue à un mélange des genres inédit, avec sa formule gagnante du divertissement appliquée à ces programmes comme L'Amour est dans le pré donc, ou encore Top Chef

Des titres larmoyants repris à la guitare

Chaque candidat, dans l'ordre Nicolas Sarkozy, Arnaud Montebourg, Bruno Le Maire et Marine Le Pen, a pu partager un verre pendant 30 minutes (au montage) avec l'animatrice. Dès le générique, l'ambiance est toute autre que sur France 2 jeudi dernier avec Juppé. Believe de Cher retenti. Le téléspectateur est plongé dans une atmosphère bien différente de ce qu'il a l'habitude de voir avec les politiques. 

En revanche, un climat assez familier aux amateurs des programmes de M6. Des musiques romantiques, qui tirent la larme de l’œil, comme des reprises de Bob Dylan ou des Beatles au piano-guitare-voix. Une bande son qui n'aura pas convaincu tous les internautes. Certains y ont vu une véritable similitude avec la musique du lundi soir, à la même heure, sur la même chaîne.

Une voix off propre à la télé-réalité

À lire aussi

Comme dans tous ses programmes de télé-réalité ou presque, M6 fait des minis portraits des candidats qui se sont prêtés au jeu. Toujours avec cette musique qui accompagne les plans sur les photos d'un Arnaud Montebourg porte-parole de Ségolène Royal ou d'une Marine Le Pen enfant et toute souriante, la voix de Karine Le Marchand présente les personnages d'un ton suave. Exactement comme on découvre des participants à Top Chef ou L'Amour est dans le pré

Les gros plans sur les yeux humides des candidats

La manière de filmer rappelle aussi d'autres cartons d'audiences de la chaîne. Dans un décor très D&co, avec bougies allumées (que l'on imagine parfumées) et des meubles bien polis jalonnés par des cadres photos des participants à différentes périodes de leur vie, la caméra ajoute de l'émotion avec des plans bien choisis. Et notamment quand l'un d'eux évoque un sujet douloureux. Tous l'ont fait : Marine Le Pen et l'attentat de 1976Bruno Le Maire les larmes aux yeux en parlant de sa femme, Arnaud Montebourg en évoquant sa fille, et Nicolas Sarkozy quand il se souvient de la prise d'otage à Neuilly quand il était le maire de la ville. À ce moment, l'iris humide et le regard penaud, la caméra se concentre sur les yeux pleins d'émotion "vraie" du (de la) candidat(e) à la présidentielle. Ajoutez la musique au piano, et sûrement que l'une de ces quatre personnalités politiques aura réussi à émouvoir certains téléspectateurs. 

Karine Le Marchand à l'aise, comme avec les agriculteurs

Quant à l'animatrice, qui ne s'est jamais targuée d'être une journaliste politique, elle est dans la même attitude que dans son autre émission. Naturelle certes, et séductrice, elle joue avec les limites intimes de chacun. Se permet quelques blagues osées et parfois en dessous de la ceinture, des commentaires flatteurs à Bruno Le Maire allant lui dire qu'il est "plutôt beau", des confidences sur les amours avec Marine Le Pen... Karine Le Marchand n'a pas changé d'un poil. Elle est la même devant les agriculteurs et ceux qui prétendent à la fonction suprême. 

Le rêve de tout communicant politique

C'est pour cela que cette émission, a essuyé des reproches, notamment celui de faire le jeu des conseillers en communication des politiques. Karine Le Marchand ne contredit pas, ne remet pas les déclarations dans leur contexte et ne bouscule pas les candidats. 

Beaucoup d'internautes ont d'ailleurs fait remarquer que la dernière partie de l'émission, consacrée à la présidente du Front national, a bien participé à la dédiabolisation du parti, dont les cadres ne se sont d'ailleurs pas privés de saluer la "sincérité" de Marine Le Pen. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/