1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Un rapport de police dépeint Michael Jackson en "prédateur manipulateur rendu fou par le sexe"
1 min de lecture

Un rapport de police dépeint Michael Jackson en "prédateur manipulateur rendu fou par le sexe"

Un média américain révèle des extraits édifiants d'un rapport de police de 2003 établi à la suite d'une perquisition au domicile de la star à Neverland. Le document illustre le goût du chanteur pour les enfants, le morbide et la pornographie.

Michael Jackson avait été acquitté après un procès de 14 semaines en 2005
Michael Jackson avait été acquitté après un procès de 14 semaines en 2005
Crédit : AFP
Philippe Corbé & La rédaction numérique de RTL

Il aura fallu 13 ans pour que fuite ce rapport confidentiel des policiers de Santa Barbara qui enquêtaient sur des accusations de pédophilie dans le cadre du procès de Michael Jackson. Deux ans avant l'acquittement de la star de la pop, des enquêteurs avaient fouillé sa propriété de Neverland et des cachettes. Et selon l'un d'entre eux, les documents qu’il y avaient trouvé peint une image sombre et terrifiante de Michael Jackson : un "prédateur manipulateur, rendu fou par les stupéfiants et le sexe", totalement dépravé, révèle le site américain Radar Online.

Le chanteur décédé en 2009 détenait des cahiers et des disques durs entiers d’images gore, sadomasochistes, d’actes sexuels pervers avec des sacrifices d’animaux. Des images pédophiles, d’enfants parfois torturés, en sang, on les voit marqués par la douleur. L’un d’entre eux doit tenir une oie matraquée à mort. Le rapport de police souligne que les documents saisis ne sont pas du domaine de l'illégalité mais qu'il peuvent faire partie d'une stratégie de "préparation" à travers laquelle des pédophiles "parviennent à diminuer les inhibitions de leurs victimes et faciliter leur agression".

Malgré tout, Michael Jackson avait été acquitté à l'issue d'un procès retentissant de 14 semaines en 2005 pour les sept cas d’agressions sexuelles sur mineur. Il était aussi accusé de les avoir drogués. Mais selon des avocats, la star a dû payer 200 millions de dollars pour acheter le silence de ses victimes. La plainte avait été déposée par la famille d'un adolescent de 13 ans, Gavin Arvizo, avec lequel Jackson s'était lié d'amitié.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire