3 min de lecture Télévision

"TPMP" : avec plus de divertissement, Hanouna a reboosté les audiences

DÉCRYPTAGE - Depuis octobre, l'animateur de "Touche pas à mon poste !" semble avoir effectué quelques ajustements pour recentrer son émission sur le divertissement, la base de son succès.

Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste"
Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste" Crédit : Capture C8
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Dans la foulée d'une fin de saison marquée par des polémiques et un CSA qui a frappé fort, (avec une amende de 3 millions d'euros), Touche pas à mon poste ! propose une version revue et corrigée pour 2017-2018. Cyril Hanouna voulait revenir à l'ADN média-télé de l'émission avec un casting de chroniqueurs censé donner plus de corps à la nouvelle version.

Rachid Arhab, Rokhaya Diallo ou encore Pierre Ménès venaient étoffer la troupe de Baba qui promettait moins de happenings, moins de divertissements purs et plus d'infos médias et des analyses. La production avait ainsi à cœur de "rehausser le niveau" afin d'avoir meilleure presse et éviter les tempêtes médiatiques.

Le déroulé de l'émission a donc quelque peu évolué. TPMP débute depuis la rentrée par un "Before", et d'entrée un artiste interprète au moins un titre en live. De Bigflo et Oli à Imany en passant par Niska, la programmation est éclectique. Vient ensuite le moment où Cyril Hanouna intervient pour remercier l'invité, en faire la promotion avant de présenter ses chroniqueurs du jour

L'érosion d'un "TPMP" plus sage

Débute ensuite la première partie de l'émission, au bout de 15 à 20 minutes. "Le scoop de Maxime Guény", durant lequel le journaliste doit livrer une info média. "Les infos à picorer", séquence qui voit les chroniqueurs revenir sur des événements télé de leur choix. Ou encore "Le quart d'heure sans filtre", qui consiste pendant quelques minutes à débattre d'une émission ou d'une personnalité sans prendre de pincettes

À lire aussi
Milla Jasmine et son compagnon Mujdat Saglam télé-réalité
"Les Marseillais vs le Reste du monde" : qui sont Milla et Mujdat ?

Les premières semaines, la formule a eu du mal à démarrer avec un Cyril Hanouna en costume, une coupe de cheveux revue, une élégance d'émission plus sage.

Plaire au CSA et éviter les dérapages sont devenus deux critères importants, mais Touche pas à mon poste reste une émission de télévision avec des objectifs d'audiences, et il faut composer avec celles-ci également. Surtout même.

Lors du mois de septembre, l'émission a engrangé une moyenne de 1,36 million de téléspectateurs et téléspectatrices. Une belle moyenne mais dans le duel frontal des talks avec Quotidien sur TMC, Yann Barthes et son équipe distancent C8.

TPMP n'a devancé Quotidien que 5 fois sur le mois de reprise. Et ce en ne prenant en compte que les émissions menée par Cyril Hanouna, hors vendredi donc. 

Hanouna est redevenu "Baba"

En octobre, TPMP n'a devancé la concurrence de chez TMC qu'à 2 reprises et a affiché une moyenne de 1,25 million de personnes. Une légère érosion qui est peut-être à l'origine de quelques ajustements. 

Le ton un peu plus sage est redevenu plus chahuteur, Cyril Hanouna est redevenu Baba, capable d'improviser des gags que le public, que son public, apprécie. Et c'est bien l'essentiel.

Les jeux eux aussi sont de retour, avec le désormais célèbre "Des chiffres et des hmars" (hmar voulant dire âne en arabe). Un nom de séquence qui illustre bien l'ambiance gentiment vacharde de l'émission.

Il semble ainsi qu'on cherche le juste équilibre entre info et divertissement, mais loin de l'infotainment de Quotidien. Quelques jeux où l'on termine mouillé, déguisé ou avec de la chantilly sur le visage émaillent aussi TPMP très régulièrement. 

Rien ne sert de concurrencer "Quotidien"

Cyril Hanouna n'a pas le même public que Yann  Barthes, et on voit mal un téléspectateur ou une téléspectatrice quitter TMC pour aller sur C8. TPMP doit surtout consolider une audience plus à même de faire flirter l'émission plus régulièrement avec les 1,4 million de personnes.

Et sans doute l'animateur de l'access de C8 a-t-il eu raison de mettre plus de divertissement, il a ainsi gagné quelque 130.000 fidèles en novembre. 

Se recentrer sur les médias était un bon choix pour Cyril Hanouna. Perdre l'ADN de ce qui a fait son succès sur C8 aurait aussi été plus dangereux encore.

Passer d'un succès d'estime sur France 4 au phénomène du PAF sur C8 a nécessité certaines adaptations logiques, ce qui démontre un réel sens de la télé populaire de part de l'animateur. Car après tout, le "bad buzz" est venu des polémiques, pas du "fond de commerce" de l'émission. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision D8 Cyril Hanouna
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants