1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. "Royal Baby" : les parieurs préférent le prénom Charlotte à Alice pour la princesse de Cambridge
2 min de lecture

"Royal Baby" : les parieurs préférent le prénom Charlotte à Alice pour la princesse de Cambridge

Le prénom de la princesse royale née le 2 mai n'a toujours pas été dévoilé, au grand dam des parieurs qui s'emballent.

La princesse de Cambridge aux premières heures de sa vie, le 2 mai 2015 à Londres.
La princesse de Cambridge aux premières heures de sa vie, le 2 mai 2015 à Londres.
Crédit : BEN STANSALL / AFP
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Charlotte, Alice, Diana ? Comment s'apelle la princesse de Cambridge ? Au lendemain de sa naissance, le Royaume-Uni attend  avec impatience, ce dimanche 3 mai, de connaître le prénom de la fille du prince William et de Kate Middleton.

Tandis que le couple royal a regagné son domicile londonien du palais de Kensington, dix heures à peine après la naissance de leur deuxième bébé, samedi à 9h34 (heure de Paris), les paris se sont emballés. "C'est devenu de la folie", a déclaré la porte-parole de la maison de paris Ladbrokes, Jessica Bridge, jugeant que "l'hystérie" est d'autant plus à son comble que c'est une fille. Selon les parieurs, qui avaient largement pronostiqué la naissance d'une fille, Son Altesse Royale la princesse de Cambridge devrait s'appeler Charlotte, avec une cote de 3 contre 1, ce qui se traduit par une chance sur quatre qu'elle soit nommée ainsi et un gain de 3 livres pour une livre pariée.

Charlotte est suivie d'Alice à quatre contre 1, Victoria à 5 contre 1 et Olivia, qui a enregistré un engouement de dernière minute, à 6 contre 1. Elizabeth, le prénom de la reine et arrière grand-mère de l'enfant, et Victoria, celui de sa trisaïeule, restent aussi parmi les prénoms préférés des parieurs, à 7 contre 1. "Ces prénoms sont largement plébiscités", selon Jessica Bridge. Diana, le prénom de la mère de William, arrive ensuite, suivi d'Alexandra, Mary, Grace, Abigail et Maria.

Les gains pourraient s'élever à 1 million de livres

Les bookmakers britanniques ont déjà perdu 500.000 livres (675.000 euros) en les distribuant à ceux qui avaient misé sur la naissance d'une fille. Les gains totaux pour les parieurs pourraient s'élever à 1 million de livres si l'un des prénoms plébiscités l'emporte.

À lire aussi

Si le pays espère une annonce dimanche, il pourrait devoir attendre. Il avait fallu une semaine pour connaître le prénom de William et un mois celui de son père, le prince Charles. Kate, 33 ans, et William, 32 ans, avaient eux mis deux jours après la naissance le 22 juillet 2013 de leur premier enfant pour révéler qu'il s'appelait George, Alexander, Louis.

Jusqu'à la naissance de la princesse, il était aussi possible de parier sur son sexe, son poids et la couleur de ses cheveux. Pour la société de bookmakers Paddy Power, le bébé, quatrième dans la ligne de succession derrière son grand-père Charles, son père William et son grand frère George, 21 mois, a une chance sur 34, soit 3%, de devenir le prochain monarque du pays.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/