2 min de lecture TF1

"Quotidien" : teaser, date, logo... Ce que l'on sait de la nouvelle émission de Yann Barthès

L'animateur de Canal + a quitté la chaîne cryptée pour rejoindre le groupe TF1 à la rentrée et présenter une nouvelle émission : "Quotidien".

Yann Barthès a annoncé qu'il quittait Canal+, le 9 mai 2016
Yann Barthès a annoncé qu'il quittait Canal+, le 9 mai 2016 Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

La rentrée télé va être extrêmement mouvementée en septembre. Avec tous les changements qui ont agité le mercato avant l'été, plein de nouveautés attendent les téléspectateurs. Parmi elles : l'arrivée de Yann Barthès sur TMC. L'ancien journaliste de Canal + a quitté la chaîne cryptée après une dizaine d'années, suivant une vague de départs qui ont suivi la prise en main du nouveau patron, Vincent Bolloré. Il laisse donc derrière lui son fameux Petit Journal dont hérite Cyrille Eldin à partir du 5 septembre prochain. 

Pour ce qui est de Yann Barthès, il faudra patienter quelques jours supplémentaires pour le découvrir dans sa nouvelle émission, qui s'appellera Quotidien. Le programme, très attendu par les téléspectateurs, distille des indices au compte-goutte sur les réseaux sociaux, et fait preuve d'une promotion ultra maîtrisée: un logo par ci, un tweet par là... Le compte Twitter officiel de la future émission vient de partager un nouveau teaser : Yann Barthès y fait l'inventaire des outils nécessaires à l'émission... et y glisse un clin d’œil à Martin Weill. 

Avant cela, le 23 août, le compte twitter de Quotidien a dévoilé le logo avec une photo de Yann Barthès tenant le micro qui ira se nicher sous le nez des politiques et des people. 

Dès le 12 septembre sur TMC

Dans le même tweet, les internautes apprennent alors la date de lancement de l'émission. La première aura lieu lundi 12 septembre prochain à partir de 19h10 sur la 10 donc pour 1h20 avec Yann Barthès et son équipe. Il va falloir être encore un peu patient. Mais une fois lancée, les téléspectateurs retrouveront l'émission tous les jours du lundi au jeudi, le vendredi sera consacré à un best-of, selon PureMédias qui rapporte également qu'une pastille sera présentée sur TF1 sous forme d'une compilation des meilleurs moments sous le nom de Quotidien Express et diffusée à 20h40.

L'équipe presque au complet

À lire aussi
Jean Luc Reichmann, animateur de l'émission "Les 12 Coups de midi" Télévision
"Les 12 Coups de midi" : pourquoi TF1 diffuse deux émissions ce mardi

Ce lundi 12 septembre, les amateurs de l'ancienne formule du Petit Journal seront comblés de voir Yann Barthès accompagné de sa bande de journalistes et humoristes. Le reporter international Martin Weill sera là, tout comme le journaliste politique Hugo Clément et l'intervieweur décalé Panayotis Pascot. Le duo formé d'Éric et Quentin continuera sûrement ses sketchs, comme le laisse penser ce teaser publié sur les réseaux sociaux :

Une équipe presque au complet pour "un show d’actualité d’une heure avec encore plus de reporters et d’enquêtes que dans Le Petit Journal", expliquait une source proche du présentateur à Libération en juin dernier. L'humoriste Vincent Dedienne, qui sévissait jusqu'ici avec sa Bio Interdite dans le Supplément d'Ali Baddou, rejoint la bande. En revanche, deux membres de l'équipe vont certainement beaucoup manquer aux téléspectateurs : Catherine et Lilanne ne suivent pas le mouvement. Alex Lutz et Bruno Sanches, qui interprètent les deux quinqua irrésistibles, ont décidé de rester sur Canal +. Mais ils ne pourront plus faire leur fameuse "revue de presse", car le concept appartient à Bangumi, la société de production co-détenue par Yann Barthès.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
TF1 Médias Canal+
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants