1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Que penser de l'échange de lettres entre les impôts et les contribuables ?
2 min de lecture

Que penser de l'échange de lettres entre les impôts et les contribuables ?

REPLAY - Vous avez une question ? Philippe Bouvard a la réponse. Aujourd'hui on se demande si le fossé entre les parents et les enfants n'est pas en train de s'élargir, si les membres de la société civile dans le gouvernement sont les éternels absents et si la relation épistolaire entre les contribuables et les impôts n'est pas en train de s'enflammer.

Philippe Bouvard
Philippe Bouvard
Allo Bouvard du Samedi 26 Septembre 2015
41:17
Philippe Bouvard & Amandine Lemaire


Le week-end de 11h30 à 12h30, Philippe Bouvard innove encore avec son édito interactif Allo Bouvard, les auditeurs proposent un sujet et Philippe Bouvard s'occupe du reste avec sa culture et son expérience

Posez votre question à Philippe Bouvard

Posez votre question à Philippe Bouvard 

Les sujets...

Sylvie Est-ce que le fossé n’est pas en train de s’élargir entre parents et enfants ? Philippe Bouvard : "Je comprends bien mes enfants car ils ne sont plus tout jeune et mes petits-enfants se montrent très patients avec moi pour m'instruire de ce que je ne sais pas."

Un adolescent vêtu d'une combinaison kangourou
Un adolescent vêtu d'une combinaison kangourou
Crédit : asos.com

Nicolas Pourquoi y a-t-il si peu de représentants de la société civile dans le gouvernement ?
Philippe Bouvard : "Je crois que les politiciens font appel à la société civile comme on téléphone au SAMU, quand ça va très mal... Et puis le jour où la situation semble évoluer dans le bon sens, ils s'en débarrassent !"

Chantal : Que pensez-vous du lien épistolaire entre les impôts et le contribuable ?
Philippe Bouvard : "Il faut humaniser les rapports entre les contribuables et les fonctionnaires des impôts."

Les petites nouvelles...

À lire aussi

Dans la presse de cette semaine, Philippe nous parle entre autre de la cohue au sein de la boutique Immaculée Conception à l'occasion de la venue du Pape à Washington, du cadeau sucré qu'ont reçu les visiteurs du ministère de l'économie lors des journées du patrimoine et de la mis à disposition d'une cape d'invisibilité pour les amants aux USA. 

Le pape François à la tribune de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York le vendredi 25 septembre 2015
Le pape François à la tribune de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York le vendredi 25 septembre 2015
Crédit : DOMINICK REUTER / AFP

La chronique de Bernard Mabille...

Bernard Mabille
Bernard Mabille
Crédit :

La question de la semaine

Philippe Bouvard s’adresse à François Rochier, porte-parole du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles, à l'occasion de la Journée Sans Voiture à Paris. 

Voitures (illustration)
Voitures (illustration)
Crédit : iStock

Et si on lui posait la question ?

Philippe Bouvard a décidé cette semaine d'interroger Sophie Briindstrôm et  Mathilde Gaudéchoux  auteures du livre : "Ma vie à deux balles : Génération débrouille" 

Un portrait des jeunes adultes qui cherchent à se débrouiller avec les moyens du bord : associations, réseaux sociaux, etc. Avec des conseils et l'analyse de sociologues.

Mathilde Gaudéchoux, diplômée du CFPJ et journaliste au Figaro, s'intéresse en parallèle à l'économie collaborative, aux réseaux sociaux et à l'aspect humain derrière chaque sujet. 
Née à Stockholm, Sophie Briindstrôm est photo-journaliste. Très inspirée par son expérience anglo-saxonne, elle opère dans la durée et crée patiemment les liens de proximité avec les personnes qu'elle suit. Sa production est reconnue pour sa sensibilité, sa finesse et son sens aigu du respect de l'autre.

L'équipe d'Allo Bouvard vous conseille:



 

À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/