2 min de lecture France Télévisions

Projet de loi Macron : que va devenir l'audiovisuel public ?

REPLAY - Emmanuel Macron a confirmé mercredi la présentation, "avant la fin de l'année" 2018, d'un projet de loi sur l'audiovisuel public, à l'Elysée lors de la cérémonie des voeux à la presse.

Philippe Robuchon Les Dessous de l'Ecran Philippe Robuchon iTunes RSS
>
Projet de loi Macron : que va devenir l'audiovisuel public ? Crédit Image : JEAN AYISSI / AFP | Crédit Média : RTL.fr | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

En 2018, cap sur la télé du futur. Ou plutôt, sur la réforme de l'audiovisuel public. C'est une promesse d'Emmanuel Macron, qui nécessite de trouver beaucoup d'argent, et de faire des économies. Et pourquoi pas, en rapprochent France Télévisions et Radio France, ou bien en regroupant France 2 et France 3. Emmanuel Macron a confirmé mercredi la présentation, "avant la fin de l'année" 2018, d'un projet de loi sur l'audiovisuel public, à l'Élysée lors de la cérémonie des vœux à la presse. 

Sus au fake news, c'est le message qu'a adressé le chef de l'État lors de ses vœux à la presse. Il promet une loi d'ici à la fin de l'année pour lutter contre les bobards qui circulent sur Internet et sur les réseaux sociaux. Alors, comment compte-t-il s'y prendre ? Et avec quelles conséquences ?

"L'audiovisuel public est au service de la cohésion nationale, il est un miroir tendu à la Nation et il doit être pensé pour tous les publics, pour toutes les pratiques et viser l'excellence pour tous. C'est cela sa mission d'intérêt général et sa raison d'être", a souligné le chef de l'État. 

Dans l'actualité des médias :

- France Gall s'est éteinte dimanche 7 janvier, à 70 ans, à l'hôpital américain de NeuillyLes hommages se multiplient pour saluer la carrière d'une immense artiste, et les chaînes de télévision bousculent leurs programmes.

À lire aussi
Laurent Ruquier dans "On n'est pas couché" France 2
"On n'est pas couché" : Kev Adams, Daniel Auteuil et Doria Tillier invités

- 2017 a été une année compliquée pour les chaînes historiques en terme d'audience, elles continuent de perdre du terrain, passant sous la barre des 60% cumulés. TF1 limite la casse en se maintenant à 20% de part d'audience, pendant que M6 recule.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
France Télévisions Emmanuel Macron Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants