2 min de lecture People

Prince Harry : le rebelle qui souhaitait avoir une vie normale

PORTRAIT - À 33 ans, le voilà fiancé. Le prince Harry vient d'annoncer son mariage au printemps avec l'actrice Meghan Markle.

Isabelle Choquet L'Homme du jour Isabelle Choquet
>
Le prince Harry, un enfant gâché Crédit Image : Shutterstock/SIPA | Crédit Média : Isabelle Choquet | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

"Toi, tu vas être roi, moi je peux faire ce que je veux"... C'est le petit Harry qui parle à William, ce grand frère qui a toujours tout bon. Le cadet a vite appris à exister par ses coups d'éclat.

Dès 12 ans, on le surprend au volant d'une Land Rover lancée à pleine vitesse sur les routes d'Écosse. Ado, il picole, fume des pétards. Charles, père absent, l'envoie direct en désintox, pour l'exemple. Ensuite, on soupçonne Harry d'avoir triché pour décrocher péniblement son bac. Puis, on le retrouve, adulte, mais si peu, à la une des tabloïds.

Harry le fêtard, qui gobe un poisson rouge dans une soirée chic ou termine en nu intégral une partie de strip billard... Harry le bagarreur, qui amoche un paparazzi... Harry le scandaleux, qui débarque à une soirée costumée déguisée en soldat nazi... Une image qui va lui mettre toute l'Angleterre à dos.

À lire aussi
Christine Kelly et Audrey Lamy dans l'émission "Et Si..." Christine Kelly
Audrey Lamy, invitée de Christine Kelly dans "Et si..."

Un caractère imprévisible

On aime l'opposer à son frère William. Parce que Harry a pris le caractère imprévisible et rebelle de sa mère Diana Spencer. À l'époque, il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. Ils ont tous les deux souffert d'une enfance à l'abandon, rythmée par les disputes de Charles et Diana.

Ils ont eu les mêmes mauvaises fréquentations, le club H, une bande de rejetons de la vieille noblesse et de la grande bourgeoisie. C'est l'un de ceux là qui a organisé la fameuse soirée "Indigènes et colons", celle de l'uniforme nazi. William y était lui aussi. Mais Harry est plus maladroit que son frère, plus immature. Du coup, lui, il se fait prendre. C'est ce qui le rend finalement assez populaire. C'est un môme.

Il cherche l'anonymat

Il était le premier à encourager Diana à se remarier. Sa disparition brutale l'a anéanti. Plus qu'un autre petit garçon sans doute. "J'ai dû longuement marcher derrière son cercueil, des milliers de gens me regardaient et des millions d'autres le faisaient à la télévision. On ne devrait demander cela à aucun enfant", dit-il.

Cela fait cinq ans seulement qu'il a entamé une thérapie. La boxe l'a aidé aussi, comme son engagement dans l'humanitaire, sur les traces de sa mère. Puis il y a l'armée qui a fait de lui un soldat parmi d'autres : le capitaine de Galles. C'est cela qu'il cherche, en fait : l'anonymat, la vie normale. C'est un gars simple avec un rêve tout simple : "Je veux être autre chose que le prince Harry".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Prince Harry Royaume-Uni
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791162893
Prince Harry : le rebelle qui souhaitait avoir une vie normale
Prince Harry : le rebelle qui souhaitait avoir une vie normale
PORTRAIT - À 33 ans, le voilà fiancé. Le prince Harry vient d'annoncer son mariage au printemps avec l'actrice Meghan Markle.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/prince-harry-le-rebelle-qui-souhaitait-avoir-une-vie-normale-7791162893
2017-11-27 21:28:57
https://cdn-media.rtl.fr/cache/RVSGP9J-wllZNf_IJOkfMA/330v220-2/online/image/2016/1220/7786361698_le-prince-harry-lors-d-une-visite-de-charite-le-19-decembre-2016.jpg