1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Pour Julie Delpy, l'affaire Weinstein n'est que la "partie visible de l'iceberg"
1 min de lecture

Pour Julie Delpy, l'affaire Weinstein n'est que la "partie visible de l'iceberg"

L'actrice française installée aux États-Unis révèle avoir elle-même été harcelée par un réalisateur alors qu'elle avait 13 ans.

Julie Delpy dans "2 Days in New York", qu'elle a réalisé
Julie Delpy dans "2 Days in New York", qu'elle a réalisé
Crédit : © Alta Films / Nicole Rivelli / Polaris
Félix Roudaut & AFP

L'affaire Harvey Weinstein, qui secoue depuis quelques semaines Hollywood, ne serait pas un cas isolé. Loin de là. C'est en tout cas ce que redoute l'actrice française Julie Delpy, pour qui il est possible que l'affaire "Weinstein ne soit que la partie visible de l'iceberg". Celle qui a été naturalisée américaine en 2001 a également déclaré avoir reçu "une proposition malsaine" d'un réalisateur lors d'une audition alors qu'elle était âgée de 13 ans.

Dans un communiqué transmis par mail samedi 21 octobre tard dans la soirée, Julie Delpy juge "essentiel que les femmes parlent du harcèlement sexuel". Elle explique n'avoir pour sa part croisé l'"ogre" Harvey Weinstein "que dans des grosses soirées officielles" et souligne avoir "toujours été très claire et féroce sur ce sujet". "J'ai même parlé du harcèlement quand j'étais en France à mes débuts car le milieu en France n'a rien à envier à Hollywood", ajoute l'actrice de 47 ans.

Il est temps que les femmes parlent

Julie Delpy

"À l'âge de 13 ans (...) durant l'une de mes premières auditions, un réalisateur m'a fait une réflexion/proposition malsaine, il s'est pris le script dans la figure et ma réputation de chieuse a commencé", raconte la réalisatrice de 2 Days in Paris, 2 Days in New York, Le Skylab et Lolo. "J'ai pleuré dans les bras de mon père (l'acteur Albert Delpy, ndlr), dans le métro après cette horrible rencontre, mon père voulait casser la gueule à ce réalisateur de troisième zone", poursuit-elle, sans le nommer.

Julie Delpy pousse ainsi les victimes à libérer leur parole : "Il est temps que les femmes parlent, pas seulement du harcèlement mais aussi de l'abus psychologique et physique dont beaucoup sont victimes dans leur travail et leur couple", estime en effet l'actrice.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/