2 min de lecture Justice

Photos de Julie Gayet et François Hollande dans "Voici" et "VSD" : la justice tranche mardi

Les deux hebdomadaires avaient publié des photos de l'actrice et du chef de l'État ensemble à La Lanterne à Pâques. Le tribunal correctionnel rendra mardi sa décision.

Julie Gayet et François Hollande
Julie Gayet et François Hollande Crédit : AFP - RTL.fr
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
et AFP

À Pâques, au printemps dernier, Julie Gayet et François Hollande se promenaient dans le parc de la résidence présidentielle de La Lanterne, à Versailles. Ils étaient accompagnés du père de l'actrice, du secrétaire général de l'Élysée Jean-Pierre Jouyet et de sa femme. Tous, sauf le président de la République, ont porté plainte pour atteinte à l'intimité de la vie privée. Le tribunal correctionnel de Nanterre doit rendre sa décision mardi. 

Les plaignants réclament un euro symbolique de dommages et intérêts, de même que la publication d'un encart judiciaire dans les magazines Voici et VSD. "Ça n'est pas un lieu public et il s'agit manifestement de photos prises sans [leur] consentement", avait soutenu le procureur, avant de demander la condamnation des deux publications. Les clichés avaient d'abord été publiés le 10 avril par Voici.

"Lundi dernier, après un rapide passage dans l’Ain, le Président de la Répu­blique a enfilé le costume de gendre parfait et de beau père idéal en accueillant les parents et les deux fils de Julie Gayet, décrivait l'hebdomadaire. Une jour­née parfaite et l’écri­ture d’une jolie page dans l’his­toire d’un couple qui un jour, peut-être, se déci­dera à offi­cia­li­ser son amour."

Une intimité ? Non, puisque le parc est à la vue du public

D'autres photos, issues de la même série, avaient ensuite été utilisées par VSD quelques jours plus tard. "On voit que les photographies ont été prises à l'extérieur, alors qu'on est dans un lieu privé et qu'on est dans le cadre de l'intime", avait fustigé Me Jean Ennochi, l'avocat de Julie Gayet et de son père, lesquels n'étaient pas présents au tribunal.

À lire aussi
Pete Doherty pendant un concert du Festival des Vieilles charrues, le 16 juillet 2016 justice
Pete Doherty condamné à trois mois de prison avec sursis après une bagarre

"Ces photos ne disent jamais que ce qu'elles montrent, c'est-à-dire rien", avait répondu en défense l'avocat du directeur de publication de Voici, en faisant valoir "le contexte" et "la légitimité de l'information". "Une intimité ? Non, puisque le parc est à la vue du public. Un consentement ? Incertain, parce qu'on ne sait pas comment ces photos ont été prises", avait abondé la défense du directeur de publication de VSD.

Interrogé sur la publication de ces photos lors d'un entretien sur Canal+, François Hollande avait affirmé que "pour [lui], elles n'existaient pas". "Elles me touchent, mais elles ne doivent pas me concerner", avait-il ajouté.

C'est la deuxième fois que Julie Gayet attaque un tabloïd pour sa vie privée impliquant le président de la République. En 2014, elle l'avait emporté face à Closer qui avait révélé sa liaison avec le chef de l'État. La relation entre François Hollande et Julie Gayet n'a jamais été officialisée. À peine l'actrice avait-elle évoqué cette question en juillet dernier dans un entretien au magazine Grazia. "Pourriez-vous nous dire quand quel film François Hollande vous a préférée ?", avait demandé le journaliste. "Je ne sais pas. Il ne me l'a jamais dit et je ne répondrais pas à sa place !", avait répondu la jeune femme. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Julie Gayet François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants