1 min de lecture Présidentielle 2017

"On n'est pas couché" : Ruquier règle ses comptes avec Poutou

VIDÉO - Après la polémique née du dernier passage de Philippe Poutou dans "On n'est pas couché", Laurent Ruquier est revenu sur cette séquence controversée.

>
La campagne de Philippe Poutou décryptée par 8 chroniqueurs #ONPC - 15 Avril 2017 Crédit Image : Capture d'écran Youtube / On n'est pas couché |
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret

Laurent Ruquier a-t-il mis fin au différend qui oppose l'équipe d'On n'est pas couché à Philippe Poutou ? Dans l'émission du 15 avril, qui réunissait tous les anciens chroniqueurs du talk-show de France 2, l'animateur est revenu sur la polémique née du dernier passage du candidat du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), le 26 février dernier. Face à un plateau hilare à la suite d'un fou rire instigué par Vanessa Burggraf, le candidat avait peiné à défendre son programme. Une séquence qui a choqué les réseaux sociaux et qu'il a qualifiée de "ridicule et malsaine" dans la presse.

"Certes il s'appelle Poutou, mais il nous a quand même bien baisés !", s'est amusé Laurent Ruquier juste avant d'inviter ses chroniqueurs à analyser la campagne du candidat. "Dans un premier temps, il rigolait avec nous, dans un deuxième il nous a reproché de rigoler avec lui et dans un troisième, il a fait rigoler contre nous", a-t-il ajouté, faisant référence au clip de campagne de l'homme politique : Philippe Poutou y parodie la séquence qui a tant fait parler.

Finalement, l'animateur prend la chose avec humour : "Fallait le faire, chapeau Monsieur Poutou ! On prend 10 % sur vos 2 %", a-t-il conclu avec le sourire. Une séquence à découvrir dans la vidéo ci-dessus, à partir de 37 secondes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Télévision Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants