1 min de lecture People

"Nabilla, ou l'inculture crasse assumée", analyse Pascal Praud

REPLAY / ÉDITO - Nous n'échapperons pas à la star de la télé-réalité qui publie ces jours-ci un récit qu'elle a intitulé "Trop vite" et qui raconte son histoire.

Pascal Praud Le Praud de l'info Pascal Praud
>
"Nabilla, ou l'inculture crasse assumée", analyse Pascal Praud Crédit Image : SIPA / Éric DESSONS | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Les auditeurs ont la parole - Praud
Pascal Praud et Loïc Farge

"Nabilla écrit ses mémoires. Ne souriez pas, elle a 24 ans, pour une bimbo c'est déjà vieux !", s'amuse d'entrée Pascal Praud. "Nabilla c'est notre époque. Elle n'est pas sotte, loin de là : elle est inculte. L'inculture crasse victorieuse, assumée. Génération Nabilla : des enfants en escarpins avec des tatouages dans le bas du dos", ajoute le journaliste. "Les Nabilla ont toujours existé. Aujourd'hui elles ont un mégaphone et elles parlent sans filtre", poursuit-il.

"On ne va pas en rester à la voiture à cheval !", a-t-elle déclaré au Journal du Dimanche (daté 10 avril) dans un entretien surréaliste, où elle commande à François Hollande ce qu'il doit faire. "C'est ça qui est nouveau, la parole décomplexée. Le passé n'existe pas, l'Histoire est finie, 'le monde commence avec moi, moi Nabilla, née en 1992'", décrypte Pascal Praud. "Carpe diem ! Ou plutôt 'Non mais allô quoi !'"; conclut-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Nabilla Télé-réalité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants